Bienvenue Sur Medecine Pro


Le sevrage de la ventilation artificielle

Definition

    Le sevrage est une phase de transition comprise entre la periode de ventilation mecanique et la ventilation spontanee de faeon permanente oe le patient a une ventilation spontane afin d'envisager la suppression du respirateur.

    L'extubation est precedee d'une epreuve de sevrage.

    Il y a deux phases differentes :

  • Les criteres de sevrage ventilatoire : criteres qui permettent de proceder au sevrage afin de separer le patient du respirateur.
  • Les criteres d'extubation : criteres qui font suite au sevrage et qui permettent de separer le patient de la sonde d'intubation.

  • Les criteres de sevrage ventilatoire

    Criteres cliniques

  • Respiratoire :
  • Pas de respiration paradoxale abdominale.
  • Frequence respiratoire < 35/min.
  • SpO2 > a 92 %.
  • Neurologique :
  • Reponse coherente aux ordres simples.
  • Patient calme.
  • Thermoregulation :
  • Temperature < 38,5e.
  • Criteres biologiques

  • Absence de sedation.
  • Absence de vasopresseur et d'inotrope
  • Pas d'hypoxemie et une PaCO2 qui n'augmente pas plus de 8 mmHg lors de la mise en ventilation spontanee.
  • Pas d'anemie.
  • Criteres ventilatoires

  • FiO2 < 40%
  • PEP <5
  • PaO2 / FiO2 > 200.
  • Force inspiratoire maximale > -20 cmH2O.

  • Les modes de sevrage ventilatoire

  • La ventilation spontanee sur piece en T : 
  • Utilisation d'une piece en T pour eviter une reinhalation de CO2. 
  • La piece en T comprend un espace mort qui reproduit la respiration physiologique.
  • L'air administre est humidifie et enrichi en oxygene ; un dispositif evitant la re-inspiration de l'air expire doit etre utilise.
    • L'aide inspiratoire : 
    • Utiliser un faible niveau d'aide inspiratoire (AI) de l'ordre de 7 cmH2O, le patient reste alors connecte au respirateur. Dans ce cas, le niveau d'aide inspiratoire est destine a supprimer la charge de travail respiratoire essentiellement liee au circuit du respirateur (valves, tuyaux) et a un degre moindre a la sonde d'intubation.
    • Le ballonnet doit etre maintenu gonfle.

    La duree de l'epreuve de sevrage

  • La duree de l'epreuve de sevrage est comprise entre 30 et 120 minutes.
  • Pour les patients presentant une insuffisance respiratoire restrictive d'origine neuromusculaire, la duree de l'epreuve de sevrage est comprise de 8 a 12 heures. Chez ces patients, l'echec de l'epreuve de sevrage peut se demasquer de maniere retardee en raison d'un risque d'emcombrement plus important.

  • Surveillance de l'epreuve de ventilation spontanee

        Evaluation de l'etat clinique :

  • Respiratoire :
  • Frequence respiratoire < 35/min.
  • SpO2 > a 92 %.
  • Rythmes et amplitudes respiratoires.
  • Neurologique :
  • Calme.
  • Coherent.
  • Cardiovasculaire :
  • Pression arterielle et rythme cardiaque stable.
    • L'aspiration reguliere previent l'apparition d'un encombrement.

    echec de l'epreuve de ventilation spontanee

    Signes cliniques de l'echec de l'epreuve de sevrage

  • Respiratoire :
  • Frequence respiratoire > 30/min ou < 10/min.
  • SpO2 < a 92 %.
  • Sueurs.
  • Rythmes et amplitudes respiratoires.
  • Neurologique :
  • Agitation.
  • Pas de reponses coherentes aux ordres.
  • Troubles de la vigilance.
  • Anxiete.
  • Cardiovasculaire :
  • Hypertension.
  • Tachycardie.
    • L'aspiration reguliere previent l'apparition d'un encombrement.
    • Causes de l'echec de l'epreuve de sevrage

    • Obstruction de la sonde d'intubation et de l'arbre tracheo-bronchique.
    • Insuffisance ventriculaire gauche
    • Ischemie myocardique.
    • Neuromyopathie de reanimation.
    • Sepsis.
    • Anemie.
    • Dysfonction diaphragmatique.
    • Bronchospasme.
    • Desordres metaboliques et nutritionnels.

    Les criteres d'extubation

    Criteres cliniques

        Reussite de l'epreuve de sevrage.

  • Respiratoire :
  • Toux.
  • Pas de respiration paradoxale abdominale.
  • Frequence respiratoire < 30/min et > 10/min..
  • SpO2 > a 95 %.
  • Neurologique :
  • Reponse coherente aux ordres simples.
  • Patient calme.
  • Cardiovasculaire :
  • Pression arterielle et rythme cardiaque stable.
  • Thermoregulation :
  • Temperature < 38,5e.
  • Criteres biologiques

  • Gazometrie arterielle correcte en fin d'epreuve de sevrage.
  • Pas d'anemie.

  • × Home
  • Urgences Reanimation
  • Physiologie
  • Les equilibres physiologiques
  • L'equilibre hydrique
  • L'equilibre electrolytique
  • L'equilibre acido-basique
  • La ventilation artificielle
  • Les modes ventilatoires
  • Les parametres ventilatoires
  • Le sevrage ventilatoire
  • L'intubation tracheale
  • Les gestes d'urgences
  • Reanimation cardio-pulmonaire
  • Defibrillateur semi-automatique
  • La manœuvre de Heimlich
  • Pathologies
  • La coagulation intra-vasculaire
  • La noyade
  • La pendaison
  • Le coma
  • Le malaise
  • Le polytraumatisme
  • Le traumatisme crenien
  • L'electrisation
  • Les etats de chocs
  • Les hemorragies digestives
  • L'intoxication medicamenteuse
  • L'intoxication au CO
  • Prises en charge
  • La salle de reveil : SSPI
  • L'anesthesie
  • L'organisation des urgences
  • L'oxygenotherapie hyperbare
  • × accueil
  • accueil
  • Les Modules De Soins infirmiers
  • fiches techniques soins infirmiers
  • Anatomie - Physiologie
  • Pharmacologie & Therapeutiques
  • Examens biologiques
  • Examens medicaux
  • page facebook