Bienvenue Sur Medecine Pro


Le risque suicidaire

Conduite d'un soignant face a un personne presentant un risque suicidaire

    Face a un patient ayant des troubles depressifs et presentant un risque suicidaire, l’equipe soignante a un rele de soutien, d’ecoute et de comprehension.

    Les soins visent a reduire la souffrance morale, faire comprendre la necessite du traitement et faire aussi accepter l’inconfort de aux effets secondaires du traitement (pour eviter son arret).

    Il faut instaurer une relation de confiance : repondre au questions, respecter les sentiments, sonner suites aux demandes, assurer le bien-etre, etre franc.

    Ne pas exiger du patient plus qu’il ne peut faire, sous risque d’aggraver les sentiments de culpabilite et d’incapacite.


Soins infirmiers

    Le suicide est l’etat dans lequel un individu risque de se detruire de faeon directe.

Objectifs

  • Pas de suicide.
  • Moins d’anxiete.
  • Exprimer sa souffrance et douleur morale.
  • Retrouve une securite interieure.

Surveillances du materiel

  • Fermeture des fenetres.
  • Mise sous cle de tous les produits dangereux et des medicaments.
  • Rangement des objets a risque : couteaux.

Surveillances du patient

  • Doit etre efficace et discret afin que le patient ne se sente pas espionne car cela va augmenter son anxiete.
  • Surveillance accru le soir, la nuit et l’aube.
  • Etre attentif aux desirs du patient.

Surveillances de l’environnement

  • Choix de la chambre : etage, nombre de lit.
  • Evenement : lettre, visite, media.
  • Perturbation des autres patients.

L’ecoute

  • L’ecoute a pour but de diminuer l’anxiete et le risque suicidaire.
  • Beaucoup de tolerance aux propos.
  • Observation de toutes les modifications de l’humeur.
  • Se mefier des attitudes enjouees : “ tout va tres bien…”

Surveillances du traitement

  • Surveillance des innocuites
  • Suveillance de la bonne prise du traitement.
  • Surveillance de la levee d’inhibition : apparaet entre le 6eme et le 12 eme jours du debut du traitement. Evaluer le risque suicidaire.
  • La levee d’inhibition est le risque de passage a l’acte suicidaire apres une semaine de traitement suite a un brusque inversion de l’humeur. Le patient a encore des symptemes depressifs et a retrouver une force physique suffisante pour passer a l’acte.
<="" p="">


 

× Home
  • Psyciatrie
  • Generalites en psychiatrie
  • La chambre d'isolement
  • Le secteur extra-hospitalier
  • Les mecanismes de defense
  • Les mesures de protection
  • Les modes d'hospitalisations
  • Les sejours therapeutiques
  • Les secteurs en psychiatrie
  • Conduites alcooliques
  • La loi Evin du 10 janvier 1991
  • L'alcool
  • L'alcoolo-dependance
  • Les complications de l'alcool
  • Conduites toxicomaniaque
  • La loi du 31 decembre 1970
  • La substitution a la methadone
  • La substitution au Subutexe
  • Le sevrage aux opiaces
  • Les toxicomanies
  • Etats limites et psychopathies
  • Les etats limites
  • Les perversions
  • Les psychopathies
  • Nevroses et troubles depressifs
  • La nevrose d'angoisse
  • La nevrose hysterique
  • La nevrose obsessionnelle
  • La nevrose phobique
  • Le risque suicidaire
  • Les troubles depressifs
  • Psychoses
  • La bouffee delirante
  • La confusion mentale
  • La paranoea
  • La psychose
  • La psychose maniaco depressive
  • La schizophrenie
  • Troubles alimentaires
  • La boulimie
  • L'anorexie mentale
  • L'obesite en psychiatrie
  • × accueil
  • accueil
  • Les Modules De Soins infirmiers
  • fiches techniques soins infirmiers
  • Anatomie - Physiologie
  • Pharmacologie & Therapeutiques
  • Examens biologiques
  • Examens medicaux
  • page facebook