Bienvenue Sur Medecine Pro


Corps étranger intra-nasal


Spécialité : orl / pédiatrie / traumatologie /

Points importants

  • Terrain particulier chez l'adulte (pathologie psychiatrique, retard mental)
  • Gravité en cas d'atteinte des VAS (par déplacement postérieur)
  • Morbi-mortalité en rapport avec les complications aiguës et à moyen terme
  • Traitement = extraction par l'ORL

Présentation clinique / CIMU

CONTEXTE

Terrain

  • Sexe ratio (58% hommes)

Antécédents

  • Terrain psychiatrique, retard mental
  • Irritation nasale préexistante

Traitement

  • Au long cours = psychotropes

Circonstances de survenue

  • Intentionnelle
  • Accidentelle

Facteurs déclenchants

  • Décompensation état psychiatrique

SIGNES FONCTIONNELS

Spécifiques

  • Ecoulement unilatéral nasal
  • Inconfort unilatéral nasal

Non spécifiques

  • Eternuement

En rapport avec une complication

  • Epistaxis
  • Douleur maxillaire (sinusite)
  • Otalgie (otite moyenne aiguë)
  • Inflammation cutanée périorbitaire (cellulite périorbitaire)
  • Détresse respiratoire inspiratoire - stridor/wheezing (épiglottite)
  • Trouble de la conscience ± céphalées fébriles avec signes de localisation (méningo-encéphalite)

Signes d'étiologies

  • Corps étranger organique = signes irritatifs précoces - épistaxis
  • Corps étranger inorganique = inconfort

EXAMEN CLINIQUE

Signes spécifiques

  • Examen cavité nasale avec la coopération du patient
  • Position = assise « tête en l'air »
  • Pour l'ORL, miroir de Clave, spéculum nasal

Recherche de complications

  • Evaluation conscience
  • Evaluation de la fonction respiratoire :
    • respiration nasale
    • dyspnée inspiratoire - stridor/wheezing
    • anomalie auscultatoire
  • Etat hémodynamique
  • Examen de la face :
    • épistaxis
    • douleur reproduite à la palpation du sinus maxillaire
    • inflammation périorbitaire
  • Examen par otoscope :
    • perforation de la cloison nasale
    • tympan - autre corps étranger intra-auriculaire
  • Examen buccal :
    • écoulement postérieur

Signes d'étiologies

  • Corps étranger organique = risque de dislocation (complications)
  • Corps étranger inorganique

Lié au terrain

  • Décompensation de terrain psychiatrique
  • Agitation

EXAMENS PARACLINIQUES SIMPLES

  • En cas de complication :
    • détresse respiratoire, SpO2 (hypoxémie) - FR

CIMU

  • Situation A = corps étranger non compliqué : tri 3-4
  • Situation B = corps étranger compliqué : tri 2

Signes paracliniques

BIOLOGIQUE

  • Pas de biologie recommandée en cas de corps étranger intra-nasal isolé

IMAGERIE

  • En cas d'objet métallique ou à tonalité calcique, radiographies incidence Blondeau face et profil

Diagnostic étiologique

  • Corps étranger organique :
    • alimentation, bois
  • Corps étranger inorganique :
    • métallique, plastique

Diagnostic différentiel

  • Epistaxis
  • Sinusite
  • Rhinite allergique, virale
  • Polypose nasale
  • Tumeur
  • Infections des VAS : (rhino)pharyngite
  • Atrésie unilatérale choanes

Traitement

  • Recours ORL

STABILISATION INITIALE

Situations A/B

  • Prémédication = anesthésie et vasoconstricteur local :
    • application locale = 1% lidocaïne (sans adrénaline) et 0,5% phényléphrine
    • en cas d'anxiété, application locale 1 à 2 mL 1/1000 d'adrénaline
  • ± antalgiques pallier I ou II
  • ± sédatifs en fonction du terrain en cas d'agitation
  • Différentes techniques :
    • par médecin urgentiste :
      • instrumentation directe (corps étranger non sphérique, non friable) = pinces
    • nécessitant un recours ORL :
      • cathéter-ballon type Fogarty (corps étranger de petite taille, arrondi)
        • _270 Cathéter-ballon type Fogarty
      • pression positive (corps étranger de grande taille, occlusif) - risque de barotraumatisme tympanique et pulmonaire :
    • occlusion nasale controlatérale saine, réalisation de la manoeuvre de Valsalva
    • occlusion nasale controlatérale saine, pression insufflée par la cavité buccale par une tierce personne (chez enfant, tierce personne = mère)
    • haut débit d'oxygène (10 à 15 L/min) dans la narine saine
    • aspiration (corps étranger sphérique, lisse)
    • colle (corps étranger sphérique, lisse, non friable) = application directe sur le corps étranger d'un applicateur enduit de colle adhésive en cryanoacrylate
    • déplacement postérieur - rare (en cas d'occlusion oesophagienne) - nécessité d'AG - patient intubé/ventilé
    • aimant (corps étranger métallique)
    • irrigation - indication controversée (risque suffocation)

Situation B (compliqué)

  • Gestion de la complication en premier lieu :
    • épistaxis
  • Gestion secondaire de la complication :
    • sinusite
    • otite moyenne aiguë (OMA)
    • cellulite péri-orbitaire
    • épiglottite
    • méningo-encéphalite

SUIVI DU TRAITEMENT

  • Surveillance locale (épistaxis réactionnelle)
  • Complications potentielles (en particulier barotraumatisme = pulmonaire, tympanique)

Surveillance

CLINIQUE

  • Douleur
  • Ecoulement
  • Epistaxis

PARACLINIQUE

  • Pas de surveillance

Devenir / orientation

  • Situation A = corps étranger non compliqué
  • Situation B = corps étranger compliqué

CRITERES D'ADMISSION

  • Certaines situations dans situation B (compliqué) :
    • cellulite périorbitaire
    • épiglottite
    • méningo-encéphalite

CRITERES DE SORTIE

  • Autres = épistaxis, OMA, sinusite (situation B = compliqué)
  • Situation A (non compliqué) :
    • extraction du corps étranger
    • recours avis psychiatrique en cas de décompensation

ORDONNANCES DE SORTIE

  • Antalgiques pallier I si besoin
  • ± mèches hémostatiques (alginate de calcium) en cas de risque d'épistaxis secondaire

RECOMMANDATIONS DE SORTIE

  • Pas de suivi ORL recommandé :
    • en dehors de la situation B (consultation à 48-72h)
    • et/ou apparition de signes aigus (épistaxis) pour la situation A
  • Eviter la prise d'aspirine, d'AINS en cas d'épistaxis
  • Pas de mouchage énergique
  • Interdiction de produit en instillation nasale
  • Surveillance apparition à distance de :
    • fièvre
    • douleur maxillaire
    • otalgie
    • inflammation de la face et du cou
    • céphalées

Mécanisme / description

  • Dommage direct de la cavité nasale et des structures adjacentes
  • Inflammation locale avec oedème à l'origine d'une obstruction du drainage sinusien et secondairement sinusite
  • Ulcération et érosion des vaisseaux sanguins à l'origine d'un épistaxis
  • Possibilité de déplacement postérieur du corps étranger vers les VAS
  • Au long cours, en cas d'impaction ou absence d'extraction, possibilité de formation d'un rhinolithe par agrégation par calcium, magnésium, phosphate ou carbonate

Bibliographie

  • Jonathan Fischer, Foreign Bodies, Nose, 2008, www.emedicine.com 
     

 

Auteur(s) : Albéric GAYET

× Home
  • Rhinopharyngite
  • Gingivite ulcéro-nécrotique
  • Mastoïdite
  • Epistaxis
  • Epiglottite de l'adulte
  • Corps étranger intra-auriculaire
  • Cellulites cervico-faciales
  • Surdité brusque
  • Perforation tympanique
  • Sinusites maxillaires aiguës de l'enfant
  • Paralysie faciale de l'enfant
  • Infections respiratoires hautes de l'enfant
  • Vertiges de l'enfant
  • Inhalation : corps étranger de l'enfant
  • Angines
  • Laryngite de l'enfant
  • Corps étrangers intra-oesophagiens chez l'enfant
  • Abcès rétropharyngé
  • Otite
  • Corps étranger intra-nasal
  • Dyspnée laryngée de l'adulte
  • Fractures : os propres du nez
  • Sinusite
  • × accueil
  • accueil
  • cardiologie
  • dermatologie
  • endocrinologie
  • gastro-enterologie
  • génito-urinaire
  • gynécologie
  • hematologie
  • infectieux
  • metabolisme
  • neurologie
  • ophtalmologie
  • orl
  • pathologies circonstancielles
  • pediatrie
  • pneumologie
  • psychiatrie
  • rhumatologie
  • stomatologie
  • symptomes
  • système immunitaire
  • toxicologie
  • traumatologie
  • vasculaire
  • A propos de l'auteur
  • page facebook
  • Fermer