Bienvenue Sur Medecine Pro


Psychoses puerpérales


Spécialité : gynecologie / psychiatrie /

Points importants

  • Urgence thérapeutique
  • Incidence estimée à 0,2%
  • Il s'agit d'une psychose aiguë confuso-délirante, avec participation thymique
  • Début brutal
  • Dans les 3 premières semaines du post-partum

Présentation clinique / CIMU

SIGNES FONCTIONNELS

  • Début brutal
  • Précédée de manifestations rappelant le post partum blues avec aggravation progressive des troubles
  • Syndrome confusionnel d'installation progressive
  • Apparition ou aggravation d'une insomnie
  • Désintérêt pour le nouveau-né
  • Labilité thymique majeure avec risque durant les périodes mélancoliques d'un passage à l'acte auto ou hétéro-agressif (passage au cours d'une même journée d'un état mélancolique à un état d'excitation maniaque)
  • Syndrome délirant très fluctuant, phénomènes hallucinatoires centrés sur la relation mère - enfant
  • Désorientation temporelle et spatiale
  • Anxiété, constante, sentiment d'étrangeté et de dépersonnalisation
  • Attention : risque de tentative de suicide et/ou de tentative d'infanticide

CONTEXTE

Terrain

  • Situation économique défavorable

Antécédents

  • ATCD psychiatriques antérieurs, personnels ou familiaux

Facteurs de risque

  • Primiparité,
  • Grossesse tardive

Diagnostic différentiel

  • Décompensation d'une schizophrénie ou d'un délire chronique
  • Trouble thymique soit bipolaire soit unipolaire
  • Psychose aiguë organique :
    • thrombophlébite cérébrale
    • crise comitiale
    • origine infectieuse
  • Tableau secondaire à la prise du Parlodel (bromocriptine)

Traitement

TRAITEMENT PREHOSPITALIER / INTRAHOSPITALIER

Stabilisation initiale

  • Urgence thérapeutique
  • Gestion de l'agitation et de l'anxiété avec nécessité d'un traitement par voie IM en début de prise en charge :
    • Loxapac® (amp. à 50 mg) : 1 à 3 amp. IM, à renouveler en cas d'inefficacité au bout de 2 heures
    • ou bien Largactil® 100 à 300 mg IM à renouveler également en cas de nécessité
  • Surveillance du risque de passage à l'acte auto et/ou hétéro-agressif (séparation mère - bébé) dans un premier temps

Suivi du traitement

  • Prescription de neuroleptiques anti-délirants type Haldol® (cp à 5 mg) : 10 à 20 mg/24h
  • Si échec de la prise en charge médicamenteuse, envisager sismothérapie
  • Au décours de l'épisode, nécessité de suivi pluridisciplinaire PMI, pédiatre, psychiatre, travailleurs sociaux

Devenir / orientation

  • Hospitalisation en milieu spécialisé quasi systématique
  • HDT si nécessaire

Bibliographie

  • Duverger et Malka : troubles psychiques de la grossesse et du post partum, module : de la conception à la naissance, CHU Angers, Urgences Psychiatriques, MJ Guedj
     

Auteur(s) : Saena BOUCHEZ

× Home
  • Bartholinite
  • Pré-éclampsie
  • Menace d'accouchement prématuré
  • Accouchement inopiné hors maternité
  • Herpès génital
  • Hémorragies génitales de la femme
  • Kyste de l'ovaire
  • Hémorragie de la délivrance
  • Hématome rétroplacentaire
  • Syndrome HELLP
  • Dépression du post-partum
  • Psychoses puerpérales
  • Salpingites
  • Eclampsie
  • Dépressions gravidiques
  • Grossesse extra-utérine
  • Hémorragies du post-partum
  • × accueil
  • accueil
  • cardiologie
  • dermatologie
  • endocrinologie
  • gastro-enterologie
  • génito-urinaire
  • gynécologie
  • hematologie
  • infectieux
  • metabolisme
  • neurologie
  • ophtalmologie
  • orl
  • pathologies circonstancielles
  • pediatrie
  • pneumologie
  • psychiatrie
  • rhumatologie
  • stomatologie
  • symptomes
  • système immunitaire
  • toxicologie
  • traumatologie
  • vasculaire
  • A propos de l'auteur
  • page facebook
  • Fermer