Bienvenue Sur Medecine Pro


Disjonctions acromio-claviculaires


Spécialité : traumatologie /

Points importants

  • Elles sont très fréquentes, aussi bien en traumatologie du sport (vélo, rugby, sports de combats...) qu'en traumatologie de la route et domestique

Présentation clinique / CIMU

SIGNES FONCTIONNELS

  • Douleur spontanée intense (non corrélée à la gravité)
  • Impotence du membre supérieur avec difficulté de mobilisation du coude au-delà du plan de l'épaule

CONTEXTE

Circonstances de survenue

  • Choc direct sur le moignon de l'épaule

EXAMEN CLINIQUE

Inspection

  • Œdème localisé

Classification

  • Les classifications sont nombreuses (3 à 6 stades) : la classification de Julliard est basée sur 3 stades (son caractère pratique et facile à utiliser au quotidien est un atout considérable)
  • Stade I : 
    • _793 Disjonction acromio-claviculaire de stade 1
    • il correspond à une seule lésion à savoir l'atteinte des ligaments acromio-claviculaires 
    • il existe une douleur exquise sur l'articulation acromio-claviculaire sans tiroir et sans touche de piano
  • Stade II : 
    • _794 Disjonction acromio-claviculaire de stade 2
    • il correspond à la présence de 2 lésions : les ligaments acromio-claviculaires et les ligaments coraco-claviculaires
    • cliniquement on retrouve, une douleur exquise et un tiroir antéro-postérieur
    • l'incongruence articulaire n'est pas permanente mais intermittente
  • Stade III :
    • il correspond à la présence de 3 lésions : rupture des ligaments acromio-claviculaires et coraco-claviculaires et rupture également de la chape delto-trapézienne
      • _795 Disjonction acromio-claviculaire de stade 3
    • l'incongruence articulaire est permanente avec touche de piano, tiroir antéro-postérieur et parfois marche d'escalier
      • _796 Photo Aspect de marche d'escalier de l'acromio-claviculaire

Signes paracliniques

BIOLOGIQUE

  • Bilan préopératoire si stade III de Julliard

IMAGERIE

Indispensables pour préciser le stade lésionnel et rechercher les lésions associées éventuelles

  • En cas d'incongruence articulaire évidente, une radiographie de face simple suffit pour visualiser la lésion et le déplacement
  • En cas d'absence d'incongruence, il faut demander des clichés dynamiques, comparatifs, de face debout avec poids de 10 kg attaché à chacun des poignets (5 kg pour les femmes) ; ces clichés permettent de faire la différence entre stade I et II (augmentation de l'espace acromio-claviculaire et inter-coraco-claviculaire dans les stades II) 

_797 Radiographies dynamiques avec poids attachés aux poignets

Diagnostic étiologique

Equivalents de disjonction acromio-claviculaire

  • Ce sont les fractures de l'extrémité acromiale de la clavicule passant en dehors des ligaments coraco-claviculaires (ou à travers) avec rupture de ceux-ci ou avulsion osseuse
    • _798 Photo Fracture de Latarjet ostéosynthésée par haubans sur 2 broches

Fractures du pied de la coracoïde

  • Il s'agit d'une disjonction acromio-claviculaire sans rupture des ligaments coraco-claviculaires (pas d'augmentation de l'espace inter-coraco-claviculaire)
  • Le piège est de passer à côté et de négliger une telle lésion :
    • l'oeil doit être attiré par l'absence d'élargissement inter-coraco-claviculaire qui contraste avec une disjonction acromio-claviculaire évidente
      • _799 Photo Disjonction acromio-claviculaire
    • le traitement à distance du traumatisme est souvent très difficile (pseudarthrose du pied de la coracoïde)

Traitement

  • Encore controversé, les défenseurs du traitement chirurgical s'opposant aux défenseurs du traitement orthopédique

Stades I et II : traitement fonctionnel

  • Strapping inutile (réconfort psychologique)

_953 - - - Strapping d'une disjonction acromio-claviculaire

Stade III : traitement chirurgical

  • En urgence ou dans les jours qui suivent l'accident (avant le 7e jour)
  • L'articulation acromio-claviculaire est stabilisée par un hauban sur une broche qui sera laissée en place 2 mois, le temps de la cicatrisation des ligaments coraco-claviculaires et de la chape
  • En cas de séquelles douloureuses persistantes ou d'instabilité résiduelle, on pourra proposer un traitement chirurgical : résection de l'extrémité acromiale de la clavicule dans le premier cas, et intervention de Cadenat modifiée dans le deuxième cas (plastie des ligaments coraco-claviculaires avec le ligament acromio-coracoïdien et stabilisation par un hauban sur une broche)

Devenir / orientation

CRITERES D'ADMISSION

  • Stade III de Julliard nécessitant un traitement chirurgical

CRITERES DE SORTIE

  • Stades I et II de Julliard nécessitant un simple traitement fonctionnel

ORDONNANCE DE SORTIE

  • Antalgiques
  • ± AINS
  • Kinésithérapie :
    • 10 séances pour rééducation de l'épaule (2 à 3/sem) à débuter dès que possible pour disjonction acromio-claviculaire stade 1
    • écharpe antalgique simple pendant 10 j
    • mouvements pendulaires et de la physiothérapie possible dès la sortie
    • J 15 : débuter travail passif + musculation jusqu'à récupération des amplitudes normales

RECOMMANDATIONS DE SORTIE

  • Stades I et II souvent douloureux pendant 2 à 3 mois
  • Reprise du sport entre le 4e et le 6e mois

Bibliographie

  • Traumatologie à l'usage de l'urgentiste. Sous la direction de Dominique Saragaglia. Editions Sauramps Médical. 2004
     

Auteur(s) : Jean-Jacques BANIHACHEMI, Dominique SARAGAGLIA

× Home
  • Pneumothorax
  • Urgences dentaires
  • Rhabdomyolyse
  • Brûlure grave de l'adulte
  • Luxation dentaire
  • Blasts
  • Traumatisme du coude à radiographies normales
  • Traumatisme épaule à radiographies normales
  • Contusion myocardique
  • Hypertension intracrânienne
  • Contusion pulmonaire
  • Fractures : os zygomatique
  • Corps étranger intra-auriculaire
  • Coagulopathie post-traumatique
  • Plaies de la face et du crâne
  • Luxations : cheville et pied
  • Luxation : coude
  • Luxations antérieures aiguës de l'épaule
  • Luxations : genou
  • Fractures : clavicule
  • Disjonctions acromio-claviculaires
  • Fractures : scapula
  • Fractures : extrémité supérieure humérus
  • Fractures : palette humérale de l'adulte
  • Fractures : diaphyse humérale
  • Pneumomédiastin
  • Perforation tympanique
  • Rupture traumatique isthme de l'aorte
  • Rupture diaphragmatique
  • Traumatisme vésical
  • Fractures : diaphyse fémorale
  • Fractures : phalange distale P3
  • Traumatisme splénique
  • Traumatisme thoracique pénétrant
  • Traumatisme rénal
  • Traumatismes de la ceinture pelvienne
  • Traumatismes de cheville à radios normales
  • Luxation : articulation MCP du pouce
  • Traumatisme rachidien
  • Traumatisme hépatique
  • Traumatisme abdominal ouvert
  • Traumatisme abdominal fermé
  • Traumatisme urétral
  • Traumatisme thoracique fermé
  • Méthémoglobinémie
  • Traumatisme crânien mineur de l'adulte
  • Traumatisme crânien grave de l'adulte
  • Lésions tendineuses du membre inférieur
  • Fractures : cotyle
  • Fractures : cuboïde et cunéiformes
  • Entorses/luxations métacarpophalangiennes
  • Luxations traumatiques de la hanche
  • Plaies de la main et des doigts
  • Fractures : métatarsiens
  • Luxations postérieures aiguës de épaule
  • Lésions musculaires aiguës
  • Lésions des nerfs périphériques
  • Fractures : scaphoïde tarsien
  • Lésions méniscales
  • Genou traumatique aigu
  • Fractures : cou-de-pied
  • Fractures : calcanéum
  • Disjonctions sterno-costo-claviculaires
  • Fractures de fatigue
  • Fractures : coronoïde
  • Fractures : jambe
  • Fractures : rotule
  • Fractures : tête radiale
  • Fractures : astragale
  • Fractures : avant-bras
  • Fractures : extrémité inférieure radius
  • Traumatisme du coude
  • Fractures : olécrane
  • Contusions du genou
  • Luxation temporo-mandibulaire antérieure
  • Fractures : os du carpe
  • Convulsions de l'enfant
  • Rupture-avulsion tendon distal biceps brachial
  • Rupture-avulsion triceps brachial
  • Rupture du chef long du biceps
  • Luxations carpo-métacarpiennes
  • Fractures : métacarpiens M2 à M5
  • Fractures : première phalange P1
  • Brûlures de l'enfant
  • Dissection : artère vertébrale
  • Compression médullaire
  • Chute chez la personne âgée
  • Epaule douloureuse chronique
  • Corps étranger intrarectal
  • Fractures : coude
  • Traumatismes de la hanche
  • Traumatisme crânien de l'enfant
  • Pronation douloureuse
  • Fractures : plateau tibial
  • Entorses et luxations des interphalangiennes proximales des doigts longs
  • Traumatisme facial
  • Hématome sous-unguéal
  • Hématome extradural
  • Fractures : plancher de l'orbite
  • Crush syndrome
  • Entorses du genou
  • Corps étranger intracornéen
  • Corps étranger intra-nasal
  • Fractures : os propres du nez
  • Fractures : mandibulaires
  • × accueil
  • accueil
  • cardiologie
  • dermatologie
  • endocrinologie
  • gastro-enterologie
  • génito-urinaire
  • gynécologie
  • hematologie
  • infectieux
  • metabolisme
  • neurologie
  • ophtalmologie
  • orl
  • pathologies circonstancielles
  • pediatrie
  • pneumologie
  • psychiatrie
  • rhumatologie
  • stomatologie
  • symptomes
  • système immunitaire
  • toxicologie
  • traumatologie
  • vasculaire
  • A propos de l'auteur
  • page facebook
  • Fermer