Bienvenue Sur Medecine Pro


Luxation : coude


Spécialité : traumatologie /

Points importants

  • On distingue les luxations postérieures pures, les luxations postéro-externes et les luxations postéro-internes
  • Il faut se méfier des lésions associées :
    • chez l'enfant, il faut rechercher systématiquement une fracture de l'épitrochlée qui peut s'incarcérer dans l'articulation au moment de la réduction (contrôle radiographique systématique après la réduction)
    • chez l'adulte, il faut rechercher une fracture de la tête radiale ou de la coronoïde

Présentation clinique / CIMU

SIGNES FONCTIONNELS

  • Douleur+++
  • Impotence fonctionnelle totale

CONTEXTE

Circonstance de survenue

  • Accident sportif chez le sujet jeune
  • Le plus souvent, chute sur la main ou le poignet, membre supérieur en extension, coude proche de l'extension complète
  • L'association d'une extension et d'un valgus quasi constante => donne des luxations postérieures
  • Un impact postérieur donne des luxations antérieures (fracture associée de l’olécrane d’où luxation trans olécranienne)

EXAMEN CLINIQUE

  • Le diagnostic est évident cliniquement :
    • déformation du coude avec coup de hache sus-olécranien
    • raccourcissement de l'avant-bras
    • perte des rapports osseux normaux (sommet de l'olécrane, épitrochlée, épicondyle, formant normalement un triangle isocèle sur un coude fléchi)
  • L'examen clinique recherche, comme d'habitude, les lésions vasculo-nerveuses éventuellement associées (abolition du pouls radial ou cubital, froideur du membre distal, atteinte du nerf cubital, médian ou radial)

_915 - - - Examen clinique du coude

Signes paracliniques

  • La radiographie face + profil confirmera le diagnostic et précisera le déplacement (luxation postérieure pure ou postéro-externe) et les lésions osseuses associées (tête radiale, épitrochlée, coronoïde)

Traitement

La réduction doit être effectuée en urgence

  • Classiquement celle-ci devrait être réalisée sous anesthésie générale
  • Actuellement on peut tout à fait envisager une réduction sous MEOPA ce qui permet une gestion en ambulatoire d'une telle lésion
  • La réduction doit se faire coude fléchi à 90° soit en tirant sur l'avant-bras, soit en poussant sur l'olécrane avec les deux pouces après avoir empaumé le bras avec les deux mains
  • Une radio de contrôle doit être systématiquement réalisée car les luxations qui se reproduisent pendant la réalisation du plâtre ne sont pas rares. Elle confirme la réduction et vérifie l'absence de segment incarcéré dans les interlignes huméro-ulnaire et huméro-radial
  • Le coude doit être immobilisé pendant 15 jours à 3 semaines dans un plâtre brachio-palmaire à 100° de flexion (surtout pas à 80°)

_873 - - - Plâtre brachio-antéro-palmaire

Un avis chirurgical est indispensable en cas de

  • Fracture associée
  • Instabilité immédiate sans possibilité « d'enclenchement » de la réduction
  • Irréductibilité

Devenir / orientation

CRITERES D'ADMISSION

  • Si avis chirurgical demandé

CRITERES DE SORTIE

  • Luxation réduite avec radiologie de contrôle normale et aucune complication clinique

ORDONNANCE DE SORTIE

  • Antalgiques
  • +/-AINS
  • Une radiographie doit être systématiquement réalisée après quelques jours, car les luxations qui se reproduisent dans les 2 ou 3 jours qui suivent la réduction ne sont pas rares
  • La rééducation, à l'ablation du plâtre, doit être classiquement douce, peu agressive, sans massage, pour éviter raideur et ostéomes
  • Tout doit rentrer dans l'ordre en 3 à 6 mois en sachant qu'il n'est pas rare de conserver un déficit d'extension de l'ordre de 5 à 20°
  • Les récidives sont exceptionnelles sauf parfois chez le judoka

RECOMMANDATIONS DE SORTIE

  • Protocole de surveillance de plâtre

Bibliographie

  • Traumatologie à l'usage de l'urgentiste. Sous la direction de Dominique Saragaglia. Editions Sauramps Médical. 2004
     

Auteur(s) : Jean-Jacques BANIHACHEMI, Dominique SARAGAGLIA

× Home
  • Pneumothorax
  • Urgences dentaires
  • Rhabdomyolyse
  • Brûlure grave de l'adulte
  • Luxation dentaire
  • Blasts
  • Traumatisme du coude à radiographies normales
  • Traumatisme épaule à radiographies normales
  • Contusion myocardique
  • Hypertension intracrânienne
  • Contusion pulmonaire
  • Fractures : os zygomatique
  • Corps étranger intra-auriculaire
  • Coagulopathie post-traumatique
  • Plaies de la face et du crâne
  • Luxations : cheville et pied
  • Luxation : coude
  • Luxations antérieures aiguës de l'épaule
  • Luxations : genou
  • Fractures : clavicule
  • Disjonctions acromio-claviculaires
  • Fractures : scapula
  • Fractures : extrémité supérieure humérus
  • Fractures : palette humérale de l'adulte
  • Fractures : diaphyse humérale
  • Pneumomédiastin
  • Perforation tympanique
  • Rupture traumatique isthme de l'aorte
  • Rupture diaphragmatique
  • Traumatisme vésical
  • Fractures : diaphyse fémorale
  • Fractures : phalange distale P3
  • Traumatisme splénique
  • Traumatisme thoracique pénétrant
  • Traumatisme rénal
  • Traumatismes de la ceinture pelvienne
  • Traumatismes de cheville à radios normales
  • Luxation : articulation MCP du pouce
  • Traumatisme rachidien
  • Traumatisme hépatique
  • Traumatisme abdominal ouvert
  • Traumatisme abdominal fermé
  • Traumatisme urétral
  • Traumatisme thoracique fermé
  • Méthémoglobinémie
  • Traumatisme crânien mineur de l'adulte
  • Traumatisme crânien grave de l'adulte
  • Lésions tendineuses du membre inférieur
  • Fractures : cotyle
  • Fractures : cuboïde et cunéiformes
  • Entorses/luxations métacarpophalangiennes
  • Luxations traumatiques de la hanche
  • Plaies de la main et des doigts
  • Fractures : métatarsiens
  • Luxations postérieures aiguës de épaule
  • Lésions musculaires aiguës
  • Lésions des nerfs périphériques
  • Fractures : scaphoïde tarsien
  • Lésions méniscales
  • Genou traumatique aigu
  • Fractures : cou-de-pied
  • Fractures : calcanéum
  • Disjonctions sterno-costo-claviculaires
  • Fractures de fatigue
  • Fractures : coronoïde
  • Fractures : jambe
  • Fractures : rotule
  • Fractures : tête radiale
  • Fractures : astragale
  • Fractures : avant-bras
  • Fractures : extrémité inférieure radius
  • Traumatisme du coude
  • Fractures : olécrane
  • Contusions du genou
  • Luxation temporo-mandibulaire antérieure
  • Fractures : os du carpe
  • Convulsions de l'enfant
  • Rupture-avulsion tendon distal biceps brachial
  • Rupture-avulsion triceps brachial
  • Rupture du chef long du biceps
  • Luxations carpo-métacarpiennes
  • Fractures : métacarpiens M2 à M5
  • Fractures : première phalange P1
  • Brûlures de l'enfant
  • Dissection : artère vertébrale
  • Compression médullaire
  • Chute chez la personne âgée
  • Epaule douloureuse chronique
  • Corps étranger intrarectal
  • Fractures : coude
  • Traumatismes de la hanche
  • Traumatisme crânien de l'enfant
  • Pronation douloureuse
  • Fractures : plateau tibial
  • Entorses et luxations des interphalangiennes proximales des doigts longs
  • Traumatisme facial
  • Hématome sous-unguéal
  • Hématome extradural
  • Fractures : plancher de l'orbite
  • Crush syndrome
  • Entorses du genou
  • Corps étranger intracornéen
  • Corps étranger intra-nasal
  • Fractures : os propres du nez
  • Fractures : mandibulaires
  • × accueil
  • accueil
  • cardiologie
  • dermatologie
  • endocrinologie
  • gastro-enterologie
  • génito-urinaire
  • gynécologie
  • hematologie
  • infectieux
  • metabolisme
  • neurologie
  • ophtalmologie
  • orl
  • pathologies circonstancielles
  • pediatrie
  • pneumologie
  • psychiatrie
  • rhumatologie
  • stomatologie
  • symptomes
  • système immunitaire
  • toxicologie
  • traumatologie
  • vasculaire
  • A propos de l'auteur
  • page facebook
  • Fermer