Bienvenue Sur Medecine Pro


Bouffée délirante aiguë


Spécialité : psychiatrie /

Points importants

  • Bouffé délirante aiguë = trouble psychotique aigu et transitoire (CIM 10)
  • Concerne généralement les sujets jeunes (entre 20 et 40 ans)
  • Attention : une BDA ne signifie pas forcément évolution vers un trouble psychotique

Présentation clinique / CIMU

SIGNES FONCTIONNELS

  • Souvent des éléments prodromiques tels que :
    • anxiété
    • labilité émotionnelle
    • troubles du comportement
  • Début soudain et brutal
  • « Un coup de tonnerre dans un ciel serein »

EXAMEN CLINIQUE

  • Phase d'état : phase durant laquelle le sujet est généralement amené aux urgences
  • Troubles du comportement : comportement incohérent, avec parfois de l'agitation
  • Trouble de l'humeur avec une labilité thymique qui ne domine pas le tableau
  • Délire avec des thèmes multiples et polymorphes :
    • persécution
    • grandeur
    • empoisonnement
    • mystiques
    • érotiques
    • déréalisation
    • dépersonnalisation
    • les mécanismes du délire sont multiples (hallucinations, imaginations, interprétations)
  • Automatisme mental : le patient a le sentiment d'être sous le contrôle de forces ou de pensées qui lui sont étrangères
  • Trouble de la conscience : onirisme sans confusion mentale

EVOLUTION

  • 1/3 des cas : sans récidive
  • 1/3 des cas : troubles de l'humeur
  • 1/3 des cas : état psychotique chronique

FACTEURS BON PRONOSTIC

  • Absence d'ATCD psychiatrique personnel ou familial
  • Début soudain, avec un facteur déclenchant, épisode bref
  • Délire très polymorphe
  • Participation thymique importante
  • Prise en charge rapide
  • Bonne sensibilité aux neuroleptiques
  • Bonne critique du délire

Signes paracliniques

  • Visent à l'éliminer une organicité éventuelle

BIOLOGIQUE

  • Recherche de prise de toxiques (LSD et hallucinogènes, cannabis, amphétamines, ecstazy, cocaïne et dérivés) et d'alcool
  • Bilan hydroélectrolytique (à visée étiologique mais également à la recherche d'une déshydratation due aux troubles du comportement)

RADIOLOGIQUES

  • TDM cérébrale

Diagnostic différentiel

SOMATIQUES

Atteinte somatique cérébrale

  • AVC
  • Pathologie néoplasique du SNC
  • Troubles épileptiques
  • Encéphalopathie hypoxique - ischémique

Intoxications et sevrage

Anomalies métaboliques

  • Hypo ou hyperglycémie
  • Hypo ou hyperthyroïdie
  • Hypo ou hypercalcémie
  • Hypercortisolémie
  • Encéphalopathie hépatique

Pathologies infectieuses

  • VIH et atteintes infectieuses du système nerveux central liées au HIV
  • Neurosyphilis
  • Méningites

Lupus érythémateux disséminé

PSYCHIATRIQUES

  • Schizophrénie
  • Trouble bipolaire de l'humeur
  • Psychose Hallucinatoire Chronique
  • Psychose du post-partum
  • Atteinte somatique cérébrale
  • Intoxications

Traitement

Attention : risque suicidaire important : donc surveillance adéquate, en pyjama, fenêtre fermée, pas de sortie du service, retrait des objets dangereux

Traitement de l'agitation

  • Si agitation sévère :
    • loxapine (Loxapac®) amp à 50 mg : 50 à 200 mg/24 h en 1 à 3 injections si nécessaire
    • un relais po peut être si sujet calme et compliant
    • loxapine cp à 25 mg : 75 à 200 mg/24 h en 1 à 3 prises
  • Autres possibilités :
    • halopéridol (Haldol®) amp à 5 mg : 10 à 30 mg/24 h IM en 1 à 2 injections. Relais po halopéridol cp à 5 mg : 10 à 30 mg/24h
    • chlorpromazine (Largactil®) amp à 25 mg : 100 à 600 mg/24 IM. Relais po cp à 25 et 100 mg
  • L'intérêt de ces molécules est qu'en étant toutes antidélirantes et efficaces dans l'agitation, leur utilisation peut être prolongée au delà des urgences, durant l'hospitalisation en psychiatrie

Bilan somatique étiologique après la gestion de l'état d'agitation

Surveillance

RISQUE SUICIDAIRE IMPORTANT

  • Surveillance adéquate
  • Patient en pyjama
  • Fenêtre fermée
  • Pas de sortie du service
  • Retrait des objets dangereux

Devenir / orientation

  • Hospitalisation en milieu psychiatrique, souvent en HDT parfois même en HO compte-tenu des troubles graves du comportement

Bibliographie

  • M. Benoit : bouffées délirantes aiguës, Conf Med SFMU 2003
  • Foster et al, Phenomenology and treatment of psychotic disorders in the psychiatric emergency service. Psychitr Clin North Am. 1999, 22 (4): 735-754
  • Lehman et al, Practice guideline for the treatment of patients with schizophrenia.2nd ed. Washington, DC: American Psychiatric Association ; 2004
     

Auteur(s) : Saena BOUCHEZ

× Home
  • Catatonie
  • Tentative de suicide
  • Bouffée délirante aiguë
  • Troubles factices
  • Dépression du post-partum
  • Agitation de l'adulte
  • Agitation de l'enfant
  • Psychoses puerpérales
  • Dépendance à l'alcool
  • Anxiété aiguë
  • Abus d'alcool
  • Dépressions gravidiques
  • Troubles de l'humeur : dépression majeure
  • Troubles de l'humeur : épisode maniaque
  • × accueil
  • accueil
  • cardiologie
  • dermatologie
  • endocrinologie
  • gastro-enterologie
  • génito-urinaire
  • gynécologie
  • hematologie
  • infectieux
  • metabolisme
  • neurologie
  • ophtalmologie
  • orl
  • pathologies circonstancielles
  • pediatrie
  • pneumologie
  • psychiatrie
  • rhumatologie
  • stomatologie
  • symptomes
  • système immunitaire
  • toxicologie
  • traumatologie
  • vasculaire
  • A propos de l'auteur
  • page facebook
  • Fermer