Bienvenue Sur Medecine Pro


Décollement de rétine


Spécialité : ophtalmologie /

Points importants

  • Savoir reconnaître les signes évocateurs :
    • phosphène (signe d'une déchirure rétinienne) : perception lumineuse anormale localisée dans le champ visuel périphérique, persistant paupières fermées, durant plus de quelques minutes
    • scotome positif (signe d'un soulèvement rétinien): Impression de voile noir dans une partie du champ visuel
    • baisse d'acuité visuelle (signe un soulèvement de la région maculaire) : non obligatoire si la rétine maculaire n'est pas décollée
  • Indolore, brutal, unilatéral (au moins initialement)
  • Etiologies les plus fréquentes : Forte myopie, opération de la cataracte, traumatisme
  • L'implication de la macula dans le décollement conditionne le pronostic visuel final
  • Le traitement est chirurgical : dans les heures suivant le diagnostic si acuité préservée (macula à plat), dans les jours suivants autrement
  • « Positionner » le patient si la macula n'est pas décollée : orienter la tête regard vers le sol si le scotome est perçu inférieur, regard horizontal pour un scotome supérieur

Présentation clinique / CIMU

SIGNES FONCTIONNELS

Association évocatrice de survenue brutale

  • Phosphène (signe d'une déchirure rétinienne) : perception lumineuse anormale localisée dans le champ visuel périphérique, persistant paupières fermées, durant plus de quelques minutes :
    • persistant, périphérique
    • parfois précédé de myodésopsies (impression de « mouches volantes »)
  • Scotome positif (signe d'un soulèvement rétinien): impression de voile noir dans une partie du champ visuel
    • Son étendue traduit l'aire du soulèvement rétinien
  • Baisse d'acuité visuelle (signe un soulèvement de la région maculaire) : non obligatoire si la rétine maculaire n'est pas décollée

En règle unilatéral, peut se produire sur l'oeil controlatéral secondairement

CONTEXTE

Terrain

  • Diabète mal équilibré

ATCD

  • Forte myopie
  • Opération de la cataracte (même ancienne) de l'oeil atteint

Circonstances de survenue

  • Traumatisme oculaire direct

EXAMEN CLINIQUE

  • Exploration du champ visuel au doigt : recherche une amputation
  • Evaluation du reflet pupillaire :
    • l'illumination de la pupille renvoie un reflet normal rouge-orangé
    • lorsque la rétine est décollée, le reflet peut être vu grisâtre (comparer les 2 yeux)

CIMU

  • Tri 2

Signes paracliniques

  • Bilan préopératoire standard
  • Les examens complémentaires éventuels sont demandés par l'ophtalmologiste s'il y a lieu

Diagnostic étiologique

  • Recherche d'un traumatisme céphalique associé nécessitant une prise en charge spécifique

Diagnostic différentiel

Traitement

TRAITEMENT PREHOSPITALIER / INTRAHOSPITALIER

  • Demande d'avis ophtalmologique en urgence
  • Si l'acuité visuelle est préservée, « positionner » le patient jusqu'au traitement chirurgical pour limiter la progression du décollement de rétine vers l'aire maculaire :
    • le décollement est supérieur, le scotome est inférieur, le regard doit être orienté vers le sol
    • le décollement est inférieur, le scotome est supérieur, le regard doit être vers l'horizon
    • le décollement est nasal, le scotome est temporal, la tête doit être inclinée du coté nasal
    • le décollement est temporal, le scotome est nasal, la tête doit être inclinée du coté temporal
    • le traitement est chirurgical en ophtalmologie

Surveillance

  • Patient laissé à jeun jusqu'aux consignes de l'ophtalmologiste chirurgien
  • Contrôle du strict bon positionnement du patient
  • Laisser le patient au calme
  • Eviter toute secousse céphalique

Devenir / orientation

CRITERES D'ADMISSION

  • Avis ophtalmologique chirurgical en urgence
  • Service d'hospitalisation ophtalmologique si l'acuité visuelle est conservée
  • Rendez-vous chirurgical si l'acuité visuelle est impactée

Mécanisme / description

  • La rétine « tapisse » la paroi interne de l'oeil en restant attachée par effet ventouse hormis sur son pourtour antérieur (derrière l'iris, à l'ora serrata)
  • Le vitré, qui remplit la cavité postérieure de l'oeil, est attaché par endroit à la rétine
  • Lorsque le vitré tire brutalement sur la rétine ou lorsque la rétine est de mauvaise qualité à sa périphérie, une déchirure rétinienne peut se produire, occasionnant un phosphène, parfois précédé de myodésopsies correspondant à une hémorragie locale ayant diffusée dans le vitré
  • Le liquide oculaire que contient le vitré peut alors s'insinuer entre la rétine et la paroi oculaire, décollant la rétine de la paroi : c'est le décollement de rétine qui occasionne un scotome complet (zone totalement noire) positif (peut être perçu par le patient)
  • Le pronostic visuel final dépend surtout de l'aire maculaire décollée et/ou du délai de réapplication de la rétine à la paroi

Algorithme

  • Algorithme : décollement de rétine

_39 Algorithme Algorithme : décollement de rétine

Bibliographie

  • Chauvaud D, Azan F. Chirurgie du décollement de rétine. Ed Masson

Auteur(s) : Jean-Louis BOURGES

× Home
  • Cellulite orbitaire de l'adulte
  • Décollement de rétine
  • Baisse brutale d'acuité visuelle
  • Brûlure oculaire
  • Abrasion cornéenne
  • Douleur oculaire
  • Glaucome aigu
  • Cellulite orbitaire de l'enfant
  • Fractures : plancher de l'orbite
  • Corps étranger intracornéen
  • Orgelet
  • Dacryocystite aiguë
  • Chalazion
  • Conjonctivites
  • Yeux rouges
  • × accueil
  • accueil
  • cardiologie
  • dermatologie
  • endocrinologie
  • gastro-enterologie
  • génito-urinaire
  • gynécologie
  • hematologie
  • infectieux
  • metabolisme
  • neurologie
  • ophtalmologie
  • orl
  • pathologies circonstancielles
  • pediatrie
  • pneumologie
  • psychiatrie
  • rhumatologie
  • stomatologie
  • symptomes
  • système immunitaire
  • toxicologie
  • traumatologie
  • vasculaire
  • A propos de l'auteur
  • page facebook
  • Fermer