Bienvenue Sur Medecine Pro


Sciatiques et cruralgies


Spécialité : rhumatologie /

Points importants

  • Lomboradiculalgie = douleur lombaire avec irradiation radiculaire douloureuse, distale dans le membre inférieur
  • Lomboradiculalgie aiguë = délai d'évolution < 3 mois
  • Lombosciatique = douleur dont la topographie radiculaire est L5 ou S1
  • Lombocruralgie = douleur dont la topographie est L4 ou L3
  • L'examen clinique vise à distinguer :
    • lomboradiculalgies communes par hernie discale ou lésion arthrosique ou pour laquelle aucune affection spécifique n'a été diagnostiquée
    • lomboradiculalgies symptomatiques secondaires à une affection :
      • inflammatoire
      • infectieuse
      • tumorale

Présentation clinique / CIMU

SIGNES FONCTIONNELS

Signes généraux

  • Recherche une altération de l'état général
  • Présence d'une fièvre

Signes spécifiques

  • Trajet de la douleur :
    • S1 : Face postérieure de la cuisse, postéro-externe du mollet, face plantaire et bord externe du pied
    • L5 : Bord externe de la cuisse, antéro-externe du mollet, face dorsale du pied et bord interne du pied
    • L3 et L4 : Face antérieure de la cuisse et du mollet
  • Rythme de la douleur :
    • mécanique :
      • soulagée par le repos et les antalgiques
      • aggravée par l'exercice physique
      • non insomniante
      • pas de raideur matinale
    • inflammatoire :
      • douleur insomniante
      • non soulagée par le repos
      • raideur matinale
      • en faveur d'une hernie discale
  • Douleur exacerbée par la toux ou à l'effort
  • Soulagée par le décubitus dorsal

CONTEXTE

Terrain

  • Lomboradiculalgies communes : Sujet jeune
  • Lombocruralgies symptomatiques :
    • âge > 55 ans
    • toxicomanie

Traitements usuels

  • Immunosuppresseurs
  • Corticothérapie au long court
  • Anticoagulants

Antécédents

  • Lombosciatiques récidivantes
  • Pathologie tumorale ou myélomateuse
  • Ostéoporose

Circonstances de survenue

  • Traumatisme
  • Port de charge lourde
  • Début progressif

EXAMEN CLINIQUE

Lombosciatique

  • Attitude antalgique
  • Signe de Lasègue : douleur déclenchée en soulevant le membre inférieur en extension
    • Lasègue croisé
  • Examen neurologique du membre inférieur :
    • testing musculaire segment par segment : quadriceps, jambiers antérieurs
      • _174 Tableau Echelle MRC
    • recherche d'un syndrome de la queue de cheval (hypoesthésie en selle, diminution du tonus sphinctériens, rétention aigue d'urine)
    • marche sur les talons
    • marche sur la pointe des pieds
    • hypoesthésie sur le trajet de L5 (face dorsale du pied), S1 (face plantaire) : déficit peu grave
      • _175 Tableau Signes physique de compression d'une racine lombaire
    • abolition des réflexes achilléens (peu grave)

Lombocruralgie

  • Signe de Léri (ou signe de Lasègue inversé) :
    • le patient est en décubitus ventral, genou fléchi
    • la douleur est reproduite à la face antérieure de la cuisse
  • Examen neurologique :
    • abolition du réflexe rotulien
    • hypoesthésie superficielle de la face antérieure de la cuisse et plus ou moins la crête tibiale
    • déficit du quadriceps
  • Touchers pelviens pour éliminer une pathologie tumorale

EXAMENS PARACLINIQUES SIMPLES

  • BU (recherche d'une infection urinaire haute : diagnostic différentiel)
  • ECG (signes d'hypercalcémie)

CIMU

  • Tri 5 pour une lomboradiculalgie commune
  • Tri 4 pour une lomboradiculalgie symptomatique

Signes paracliniques

BIOLOGIE

  • Aucune biologie dans la lombosciatique commune

Dans la lombosciatique symptomatique

  • NFS (hyperleucocytose, anémie)
  • CRP, VS
  • TP, INR (recherche d'un surdosage en AVK)
  • Calcémie - phosphorémie (hypercalcémie, hyperphosphorémie)

IMAGERIE

Lombosciatique commune

  • Pas d'imagerie, sauf si un traitement chirurgical est envisagé (délai de 4 à 8 semaines)
  • Indications de l'imagerie :
    • sciatique hyperalgique : Radio standard
      • peut être normale
      • pincement de l'interligne articulaire
      • lésions dégénératives : Ostéophytes
      • elle peut dépister des lésions malignes du corps vertébral

Sciatique paralysante

  • IRM en urgence

Sciatique et syndrome de la queue de cheval

  • IRM en urgence

Sciatique symptomatique

  • IRM
  • L'objectif de l'IRM est la mise en évidence :
    • d'une hernie discale
    • d'un conflit disco-radiculaire
    • d'une hernie discale exclue

Cruralgies

  • TDM rachidien élargi sur les parties périrachidiennes car les causes extra rachidiennes sont fréquentes

Diagnostic étiologique

Sciatique commune

  • Conflit disco-radiculaire
  • Hernie discale

Sciatique symptomatique

  • Compression de la racine par une tumeur, métastase
  • Spondylodiscite (tuberculose, pyogène)

Diagnostic différentiel

Sciatique

  • Anévrysme aorte abdominale
  • Abcès du psoas
  • Hématome du psoas sous AVK
  • Tumeur aile iliaque

Cruralgie

  • Hématome
  • Abcès du psoas
  • Anévrysme de l'aorte abdominale
  • Envahissement tumoral d'origine digestive, gynécologique ou rénale

Traitement

Pas de repos strict au lit

Antalgiques paliers II et III

  • Association paracétamol/tramadol (Ixprim® : 1cpx4/j)
  • Tramadol forme LP (Topalgic® Lp 100 ou 150x2/j)
  • Morphine : Sevredol® 5 ou 10 mg per os, si patient soulagé, un traitement ambulatoire est possible par :
    • Skenan® 30 mgx2/j avec plus ou moins Sévredol® en interdose

Anti-inflammatoires non stéroïdiens en cure courte en dehors de toute contre-indication (Bi profénid® LP 100 mg/ jour pendant 7 jours)

Myorelaxants

Orthèse lombaire souple

Kinésithérapie après amélioration de la douleur (pas en phase aiguë)

Indication chirurgicale

  • Déficit neurologique
  • Si pas de réponse au traitement antalgique et après un délai d'évolution de 4 à 8 semaines

Devenir / orientation

CRITERES DE SORTIE DES URGENCES

  • Si patient soulagé, traitement ambulatoire

CRITERES D'ADMISSION

  • Lombosciatique hyperalgique : résistance au traitement morphinique
  • Suspicion de lombosciatique symptomatique
  • Déficit neurologique

ORDONNANCE DE SORTIE

  • Voir « Traitement »

Bibliographie

  • Prise en charge diagnostique et thérapeutique des lombalgies et lombosciatiques communes de moins de trois mois (HAS février 2000)
  • Imagerie dans la lombalgie commune de l'adulte (HAS Décembre 1998)
  • Médecine Interne : Principes et Pratiques (DAVIDSON)

Auteur(s) : Nora OULED, Sarah ENSER

× Home
  • Sciatiques et cruralgies
  • Goutte
  • Dermatomyosite - Polymyosite
  • Epanchement intra articulaire
  • Lombalgies
  • Arthrite septique
  • × accueil
  • accueil
  • cardiologie
  • dermatologie
  • endocrinologie
  • gastro-enterologie
  • génito-urinaire
  • gynécologie
  • hematologie
  • infectieux
  • metabolisme
  • neurologie
  • ophtalmologie
  • orl
  • pathologies circonstancielles
  • pediatrie
  • pneumologie
  • psychiatrie
  • rhumatologie
  • stomatologie
  • symptomes
  • système immunitaire
  • toxicologie
  • traumatologie
  • vasculaire
  • A propos de l'auteur
  • page facebook
  • Fermer