Bienvenue Sur Medecine Pro

LE RACHIS CERVICAL  
I – RAPPELS ANATOMIQUES  
Les vertèbres cervicales sont au nombre de 7. De C3 à C7, elles ont  
des apophyses transverses qui sont bifides.  
C1 ou atlas : Elle possède 2 masses latérales, en avant pour former le  
tubercule antérieur ou arc antérieur, en arrière l’arc postérieur. Il  
s’articule avec le crane par les condyles occipitaux (ou cavités glénoïdes).  
Sur sa face antérieure et interne se trouvent les surfaces articulaires.  
C2 ou axis : C’est l’apophyse odontoïde qui s’articule avec l’articulaire  
antérieure de C1 en avant et le ligament transverse en arrière  
II – TECHNIQUES ET MATERIELS UTILISES  
-
-
Ecrans standards ou à grains fins, idem pour les  
films  
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Petit foyer  
Avec ou sans grille  
DFF 1 m  
Cotation : Z=38  
Constantes : 65 kV 25 mAs  
III – INCIDENCES FONDAMENTALES  
PROFIL  
-
-
-
-
-
-
-
-
Le patient est assis ou debout  
En profil droit ou gauche  
La tête est en légère déflexion  
Le plan sagittal médian du crane est dans le  
prolongement du crane  
-
-
-
Les épaules sont tombantes  
-
La cassette déborde au dessous des épaules  
RAYON DIRECTEUR  
Il est centré sur C4 (milieu de la ligne passant  
par le maxillaire inférieur et l’épaule)  
-
-
VARIANTES  
-
-
En décubitus dorsal : la cassette est verticale  
et posée contre l’épaule, on doit surélever la tête  
CRITERES DE REUSSITE  
-
-
-
-
-
-
On doit voir de C1 à C7  
On doit voir les parties molles  
Le bord postérieur des corps doit être  
superposé, donc non dédoublé  
IMAGE NORMALE  
FACE  
-
-
-
-
-
-
Le patient est assis ou debout  
En antéro-postérieur  
La tête est en légère inflexion  
RAYON DIRECTEUR  
-
-
Il est ascendant de 15 à 20° en fonction de la  
lordose  
Il est centré sur C6  
-
-
VARIANTE  
-
-
En postéro-antérieur, avec un rayon directeur  
ascendant  
En décubitus dorsal  
-
-
IMAGE NORMALE  
C1/C2 BOUCHE OUVERTE  
-
-
-
-
-
-
Le patient est assis ou debout  
Il est antéro-postérieur  
Il doit ouvrir la bouche le plus possible  
RAYON DIRECTEUR  
-
-
Il est centré au raz des incisives supérieures  
En décubitus dorsal  
VARIANTES  
-
-
OBLIQUES  
-
-
-
-
-
-
Le patient est assis ou debout  
En antéro-postérieur  
Le patient est en oblique de 55 à 60° du coté  
opposé à explorer, en OPG on voit les trous de  
conjugaisons droits, et en OPD on voit les trous de  
conjugaisons gauches  
RAYON DIRECTEUR  
Il est ascendant de 20°  
-
-
-
-
Il est centré à l’horizontale de la paume  
d’Adam, et à la verticale du CAE  
VARIANTES  
-
-
En postéro-antérieur, avec un rayon descendant  
CRITERES DE REUSSITE  
On doit voir les trous de conjugaisons bien  
ronds  
-
-
IMAGE NORMALE  
DROIT  
GAUCHE  
IV – INCIDENCES COMPLEMENTAIRES  
FLEXION/EXTENSION  
-
-
-
-
1 cliché de profil en flexion  
1 cliché de profil en extension  
FLEXION  
EXTENSION  
INCIDENCES DES APOPHYSES ARTICULAIRES  
INCIDENCE DE BUETTI  
-
-
-
-
-
-
C’est une incidence symétrique  
Le patient est assis ou debout  
Il est tourné de 20° du coté que l’on veut  
explorer  
RAYON DIRECTEUR  
-
-
Il est descendant de 10°  
-
-
Centré sur les apophyses articulaires  
TOMOGRAPHIES DES CERVICALES  
-
-
Permet la mesure du canal vertébral  
Dans les bilans de traumatismes  
-
-
V – QUELQUES IMAGES PATHOLOGIQUES  
FRACTURE DE L’EPINEUSE DE C1  
ENTORSE CERVICALE (Inversion de la courbure physiologique)  
× Home
  • L’AVANT-BRAS
  • LE POIGNET
  • LA MAIN
  • LE RACHIS DORSAL
  • GRILL COSTAL
  • LE RACHIS LOMBAIRE
  • L’ABDOMEN
  • LE BASSIN
  • LA HANCHE
  • LA CUISSE
  • LE CRANE
  • LE GENOU
  • LA JAMBE
  • LA CHEVILLE
  • LE PIED
  • LE RACHIS CERVICAL
  • L’EPAULE
  • L’OMOPLATE
  • RADIO THORACIQUE
  • L’HUMERUS
  • LE COUDE
  • page facebook