Bienvenue Sur Medecine Pro

LE PIED  
I – RAPPELS ANATOMIQUES  
Il est constitué de 26 os en 4 segments : le tarse postérieur, le  
tarse antérieur, le métatarse et les phalanges.  
Le tarse postérieur : il est formé de l’astragale et du calcanéum.  
L’astragale s’articule avec la jambe en formant la  
poulie astragalienne.  
Le calcanéum est le plus volumineux, il est sous  
l’astragale et forme l’appui postérieur du pied. Il  
forme la saillie du talon.  
En arrière se trouve la grosse tubérosité, et en  
avant la grande apophyse.  
A sa partie postérieure s’insère le tendon d’Achille.  
Le tarse antérieur : il est formé de 5 os : en dehors le cuboïde et en  
dedans 4 os, en arrière le scaphoïde et en avant les 3  
cunéiformes.  
Les 7 os du tarse forment une voûte concave vers le bas sur  
laquelle repose tout le poids du corps.  
La ligne articulaire entre la partie antérieure et postérieure est  
l’interligne de CHOPART (ou médio-tarsienne)  
Le métatarse : est composé de 5 os de l’intérieur vers l’extérieur. Ce sont  
des os longs ayant un corps et 2 extrémités (base et  
tête). Ils s’articulent en arrière avec les os du tarse  
antérieur en formant l’interligne de LISFRANC ( ou  
métatarso-tarsienne), et en avant avec les phalanges  
proximales.  
Les sésamoïdes : ce sont des os en forme de lentille qui sont situés à la  
face plantaire du pied, 2 sont constant et siège à la face  
ère  
inférieure de la 1 articulation métatarso-phalangienne.  
Les voûtes : elles sont au nombre de 3.  
er  
L’arche plantaire interne : entre le calcanéum et le 1  
métatarsien  
L’arche plantaire externe : entre le calcanéum et le 5ème  
métatarsien  
er  
L’arche antérieure : entre la tête du 1 métatarsien et du  
ème  
5
métatarsien  
II – TECHNIQUES ET MATERIELS UTILISES  
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
On utilisera des films 18/24 ou24/30  
Des films lents et des écrans à grains fins  
On travaillera en direct  
DFF 1m  
Lettres d’identifications  
Constantes : 45 kV 20mAs  
Cotation Z=15 pour 2 incidences et Z=22 pour 4  
incidences et plus  
III – INCIDENCES FONDAMENTALES  
FACE  
-
-
-
-
-
-
-
-
C’est une incidence antéro-postérieure  
Le patient est assis ou en décubitus dorsal  
Le genou est fléchi  
Le pied repose à plat sur la cassette  
RAYON DIRECTEUR  
-
-
Il est incliné de 10 à 15° vers la tête  
-
-
Et il est centré au milieu du tarse antérieur,  
ème  
sur l’interligne de lisfranc à hauteur du 2  
métatarsien  
CRITERES DE REUSSITE  
-
-
-
-
On doit voir l’ensemble du pied  
On doit voir la corticale, la médullaire et les  
parties molles  
VARIANTES  
-
-
-
-
BILATERALE en centrant au milieu des 2 pieds  
INCIDANCE DE CLARK : le pied repose à plat  
sur un plan incliné de 10 à 15°, et le rayon directeur  
restera vertical  
-
-
EN CHARGE : le patient est debout et on  
réalisera un face comparative en une seule  
exposition. Les genoux sont légèrement en arrière.  
Le rayon directeur sera de la même façon incliné  
de 10 à 15° vers la tête  
ANATOMIE RADIOLOGIQUE  
1
2
3
4
5
6
7
8
9
1
1
1
1
– Malléole interne  
– Malléole externe  
– Calcanéum  
– Astragale  
– Cuboïde  
– Scaphoïde  
ème  
– 3 cunéiforme  
ème  
– 2 cunéiforme  
er  
– 1 cunéiforme  
0 – Métatarsien  
ère  
1 – 1 phalange  
ème  
2 – 2 phalange  
ème  
3 – 3 phalange  
C – Interligne de Lisfrans  
L – Interligne de Chopart  
IMAGE NORMALE  
PROFIL  
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Le patient est couché  
En décubitus latéral du coté à explorer  
Le pied repose sur le bord externe  
La jambe est en demi-flexion  
La jambe opposé est portée en avant et call é  
par des sacs de sable  
L’axe du talon passe par le 4  
ème  
-
-
orteil  
RAYON DIRECTEUR  
Il est vertical  
-
-
-
-
Et centré sur la face interne du pied en son  
milieu : le tubercule du scaphoïde  
CRITERES DE REUSSITE  
-
-
On doit voir tout le pied  
-
-
On doit voir le sinus du tarse pour être sur que  
le pied est de profil  
-
-
-
L’articulation tibio-tarsienne doit être de profil  
On doit avoir des bonnes constantes afin de  
-
voir aussi les orteils  
VARIANTES  
-
-
Chez un traumatisé on peut réaliser un profil  
externe en décubitus dorsal, rayon horizontal, pied  
à 90°, cale sous le talon  
-
-
PROFIL INTERNE EN CHARGE : la cassette  
tient à la verticale dans une fente, le patient met  
les pieds de part et d’autre de la cassette, le rayon  
directeur est horizontal  
-
-
PROFIL EXTERNE EN CHARGE : la cassette  
tient à la verticale par un système mécanique, le  
patient met le pied à explorer en avant et l’autre  
en arrière, le rayon directeur est aussi horizontal  
ANATOMIE RADIOLOGIQUE  
1
2
3
4
5
6
7
8
9
1
1
– Tibia  
– Péroné  
– Astragale  
– Calcanéum  
– Scaphoïde  
– Cuboïde  
– Cunéiformes  
– Métatarsiens  
– Sésamoïdes  
0 – Orteils superposés  
ème  
1 – Base du 5 Métatarsien  
IMAGE NORMALE  
OBLIQUE  
Interne  
-
-
-
-
Le patient est assis ou en décubitus dorsal  
Le pied repose sur la cassette par son bord  
interne, en faisant 45° par rapport à l’horizontale  
RAYON DIRECTEUR  
Il est vertical et centré au milieu du dos du  
pied  
-
-
CRITERES DE REUSSITE  
Cette incidence permet d’explorer les  
métatarsiens sans qu’ils soient superposés  
-
-
VARIANTE  
-
-
On peut réaliser un oblique externe sur un  
patient en pro cubitus, le pied repose sur le film  
par sa face dorsale avec une rotation de 25° le  
talon est tourné vers l’extérieur, le rayon  
directeur est vertical et centré au milieu de la  
plante du pied  
ANATOMIE RADIOLOGIQUE  
1
2
3
4
5
6
7
8
9
1
1
1
1
1
– Tibia  
– Péroné  
– Astragale  
– Calcanéum  
– Bec de la grande apophyse du calcanéum  
- Scaphoïde  
– Cuboïde  
er  
– 1 cunéiforme  
ème  
– 2 cunéiforme  
ème  
0 – 3 cunéiforme  
1 – Métatarsiens  
2 – Base du 5 métatarsien  
3 – Sésamoïdes  
4 - Phalanges  
ème  
IMAGE NORMALE  
IV – INCIDENCES COMPLEMENTAIRE  
INCIDENCE DE WALTER-MULLER  
-
-
-
-
-
-
Le patient est couché en pro cubitus  
Les orteils sont en hyper-extension  
Le bord plantaire du pied est vertical  
RAYON DIRECTEUR  
- Il est tangentiel à la tête des métatarsiens et  
perpendiculaire à la cassette  
-
CRITERES DE REUSSITE  
-
-
On doit voir les sésamoïdes  
GUNTZ  
-
-
-
-
-
-
-
-
Le patient est debout  
C’est une incidence postéro-antérieure  
On place des calles sous les orteils  
Le talon est soulevé  
RAYON DIRECTEUR  
Il est tangentiel à la tête des métatarsiens et  
horizontal  
-
-
ANATOMIE RADIOLOGIQUE  
er  
1
2
3
– Tête du 1 métacarpien  
ère  
– Crête médiane de la 1 tête  
– Sésamoïde du gros orteil  
3
3
4
5
.1 – Sésamoïde interne  
.2 – Sésamoïde externe  
ème  
– Tête du 2 métacarpien  
ème  
– Tête du 3 métacarpien  
INCIDENCE DE DE SEZE  
-
-
-
-
-
-
-
-
Le patient est debout  
Le pied est à plat sur la cassette  
La jambe du coté opposée est mise en arrière  
DFF 2m  
RAYON DIRECTEUR  
Il est vertical et centré au milieu du coup de  
pied sur l’interligne de Lisfranc  
-
-
2ème ETAPE  
-
-
Le patient fait un pas en avant sans bouger le  
pied qui est sur la cassette  
Et là on réalise une deuxième exposition en  
divisant les mAs par 2  
-
-
CRITERES DE REUSSITE  
-
-
On doit voir le pied en entier, aussi bien les  
orteils que la partie postérieure  
INTERET  
-
-
Permet de calculer l’angle d’ouverture du pied  
LE CALCANEUM  
INCIDENCE DU TARSE POSTERIEUR  
Ou calcanéum de profil  
-
-
-
-
Le patient est en décubitus latéral du coté à  
explorer  
-
Le pied repose par le bord externe sur la  
cassette  
-
L’axe du calcanéum et le 4ème orteil est  
horizontal et parallèle au film  
-
-
-
La jambe est fléchie  
-
L’autre jambe est en avant ou en arrière  
RAYON DIRECTEUR  
-
-
Il est vertical et perpendiculaire au film  
-
-
Il est centré sur la pointe de la malléole interne  
CRITERE DE REUSSITE  
-
-
On doit voir l’articulation entre le calcanéum et  
le cuboïde  
-
-
-
-
-
-
L’articulation entre l’astragale et le scaphoïde  
L’articulation tibio-tarsienne  
L’articulation sous astragalienne  
VARIANTE  
-
-
VUE SYMETRIQUE : chez l’enfant, incidence  
de la grenouille. L’enfant est placé en décubitus  
dorsal, les jambes fléchies, les genoux écartés, les  
pieds sont en contact par leur face palmaire, le  
bord externe du pied est au contact de la cassette  
RETRO-TIBIALE DESCENDANTE DU CALCANEUM DEBOUT  
-
-
-
-
-
-
-
-
Le patient est debout  
Les genoux sont fléchis  
Le patient est incliné en avant  
Le pied est en flexion dorsale  
RAYON DIRECTEUR  
-
-
Il est descendant de 40° par rapport à la  
verticale  
-
-
Il est centré sur la face postérieure de  
l’articulation tibio-tarsienne  
VARIANTE  
-
-
Cette incidence peut être réalisée de manière  
symétrique  
CRITERES DE REUSSITE  
On doit voir le calcanéum en entier  
-
-
RETRO-TIBIALE DESCENDANTE EN PRO CUBITUS  
-
-
-
-
-
-
Le patient est en pro cubitus  
La cassette est maintenue par un sac de sable  
Le pied est à 90° de la jambe  
RAYON DIRECTEUR  
-
-
Il est incliné de 50 à 60° par rapport à la  
verticale  
-
-
Il est centré sur l’insertion du tendon d’Achille  
en arrière des malléoles  
RETRO-TIBIALE ASCENDANTE  
TRANSCALCANEENNE  
INCIDENCE DE BOELHER  
-
-
-
-
-
-
Le patient est en décubitus dorsal  
Le membre inférieur est en extension  
Le pied à radiographier est maintenue en  
flexion forcée sur la jambe à l’aide d’une bande  
La cassette est posé sous le talon  
-
-
RAYON DIRECTEUR  
-
-
Il est ascendant de 30° par rapport à la  
verticale  
Il est centré au milieu de la plante du pied  
-
-
ANATOMIE RADIOLOGIQUE  
1
2
3
4
5
6
7
8
– Malléole interne  
– Articulation sous-astragalienne antérieure  
– Superposition malléole externe et 5 métatarsien  
– Articulation sous-astragalienne postérieure  
– Sustentaculum tali  
– Goutière calcanéenne  
– Processus trochléaire  
– Tubérosité postérieure du calcanéum  
ème  
L’ASTRAGALE  
PRE-TIBIALE DESCENDANTE DE FACE  
-
-
-
-
-
-
Le patient est en décubitus dorsal ou assis  
Le pied est en extension à plat sur la cassette  
Genou fléchi  
RAYON DIRECTEUR  
Il est incliné de 45° par rapport à l’axe de la  
-
-
jambe et centré entre les 2 malléoles et  
descendant  
CRITERES DE REUSSITE  
-
-
-
-
On doit voir l’articulation astragalo-  
scaphoïdienne, tibio-tarsienne  
On doit voir le col et la tête de l’astragale, le  
scaphoïde, le cuboïde et les cunéiformes  
Cette incidence permet de dégager la tête et le  
col de l’astragale  
-
-
VARIANTE  
-
-
En pro cubitus, le dos du pied est sur la  
cassette, le rayon directeur est ascendant de 30°  
et centré au milieu de la plante du pied  
ANATOMIE RADIOLOGIQUE  
1
2
3
4
5
6
– Col de l’astragale  
– Tête de l’astragale  
– Scaphoïde  
– Calcanéum  
– Cuboïde  
– Articulation astragalo-scaphoïdienne  
LES SESAMOIDES  
HIRTZ ET CHAUMET  
er  
ème  
-
-
1 et 2  
cunéiforme : Le patient est en  
décubitus dorsal, le pied à plat sur la cassette, et  
le pied en rotation externe de 10 à 15°. Le rayon  
directeur est centré sur l’interligne de Lisfranc  
-
-
2ème et 3ème cunéiforme : même incidence mais  
le pied est en rotation interne de 20 à 25°. Le  
rayon directeur est légèrement ascendant  
-
-
3ème cunéiforme et le cuboïde : même incidence  
mais le pied est en rotation interne de 45°. Le  
rayon directeur est légèrement ascendant  
CRITERES DE REUSSITE  
On doit voir l’interligne bien enfilé et dégagé  
-
-
× Home
  • L’AVANT-BRAS
  • LE POIGNET
  • LA MAIN
  • LE RACHIS DORSAL
  • GRILL COSTAL
  • LE RACHIS LOMBAIRE
  • L’ABDOMEN
  • LE BASSIN
  • LA HANCHE
  • LA CUISSE
  • LE CRANE
  • LE GENOU
  • LA JAMBE
  • LA CHEVILLE
  • LE PIED
  • LE RACHIS CERVICAL
  • L’EPAULE
  • L’OMOPLATE
  • RADIO THORACIQUE
  • L’HUMERUS
  • LE COUDE
  • page facebook