Bienvenue Sur Medecine Pro

LE BASSIN  
I – RAPPELS ANATOMIQUES  
Le bassin est la réunion de 2 os iliaques et du sacrum. Il y a 2 types  
d’articulations : les sacro-iliaques et la symphyse pubienne.  
Anatomie de l’os iliaque :  
Il comporte 2 faces : interne et externe.  
Face interne  
1
2
3
4
5
6
7
8
9
1
1
1
1
1
1
1
1
– Ligne innominée  
– Trou obturateur  
– Aile iliaque  
– Crête iliaque  
– Epine iliaque antéro-supérieure  
– Epine iliaque postéro-supérieure  
– Grande échancrure innominée  
– Epine iliaque antéro-inférieure  
– Petite échancrure innominée  
0 – Epine iliaque postéro-inférieure  
1 – Grande échancrure sciatique  
2 – Epine sciatique  
3 – Petite échancrure sciatique  
4 – Ischion  
5 – Epine du pubis  
6 – Surface articulaire du sacrum  
7 – Branche ischio-pubienne  
Face externe  
1
2
3
4
5
6
– Ligne innominée  
– Trou obturateur  
– Aile iliaque  
– Crête iliaque  
– Epine iliaque antéro-supérieure  
– Epine iliaque postéro-supérieure  
Le cotyle :  
Il comprend l’articulation coxo-fémorale. Seule la partie  
périphérique du cotyle est articulaire, le fond du cotyle ne l’est pas, la  
partie supérieure est renforcée et s’appelle le sourcil. L’articulation est  
maintenue par le bourrelet cotyloïdien.  
II – TECHNIQUES ET MATERIELS UTILISES  
-
-
-
-
-
-
36/43 en travers  
Films à bas contraste, lents  
On peut utiliser un filtre pour ne pas « griller »  
les grands trochanters  
-
-
-
-
-
-
Au Potter  
DFF 1m  
On peut faire uriner le patient avant le clicher  
III – INCIDENCES FONDAMENTALES  
FACE  
-
-
-
-
Le patient est en décubitus dorsal  
L’axe du rachis est dans le prolongement de la  
symphyse pubienne  
Le bassin est à plat sur la table, les épines  
-
-
iliaques antéro-supérieures sont à égale distance du  
plan de la table des 2 cotés  
-
-
-
Les talons sont écartés de 10 à 15 cm  
-
Les pointes des orteils sont au contact l’une de  
l’autre  
RAYON DIRECTEUR  
-
-
-
Il est centré 2 cm au-dessus de la symphyse  
pubienne  
Il est vertical  
-
VARIANTE  
-
-
En charge  
CRITERES DE REUSSITE  
-
-
-
Avoir les crêtes iliaques en haut, et en bas la  
branche ischio-pubienne  
De face, les trous obturateurs sont  
symétriques  
-
-
-
-
Les cols fémoraux sont déroulés  
Le coccyx est au dessus de la symphyse  
-
pubienne  
-
-
Les ailes iliaques et les grands trochanters  
doivent être explorables  
IMAGE NORMALE  
IV – INCIDENCES COMPLEMENTAIRES  
ALAIRE  
¾
-
-
Le patient est en décubitus dorsal  
-
-
Il est en rotation du coté à radiographier de 40  
à 45°  
-
-
Il plie le genou qui est au contact de la table,  
celui soulevé est en extension  
RAYON DIRECTEUR  
-
-
Il est vertical  
-
-
Centré 2 cm en dedans de l’épine iliaque antéro-  
supérieure  
CRITERES DE REUSSITE  
-
-
On doit voir l’aile iliaque en entier  
L’aile ne doit pas être trop pénétrée  
-
-
ANATOMIE RADIOLOGIQUE  
¾
OBTURATEUR  
-
-
-
-
Le patient est dans la même position  
Il soulève le coté à radiographier  
RAYON DIRECTEUR  
Il est centré 2 cm en dedans et au dessus de la  
tête fémorale du coté surélevé  
-
-
CRITERES DE REUSSITE  
-
-
Le trou obturateur est bien rond  
-
-
Les branches ilio et ischio-pubienne sont  
déroulées  
ANATOMIE RADIOLOGIQUE  
1
2
3
4
5
6
7
8
– Trou obturateur  
– Branche ilio-pubienne  
– Branche ischio-pubienne  
– Tête fémorale  
– Sourcil  
– Sacro-iliaque  
– Aile iliaque  
– Epine sciatique  
SACRUM DE FACE  
-
-
-
-
Le patient est en décubitus dorsal  
Les genoux sont fléchis  
Le patient à un coussin sous les épaules  
-
-
RAYON DIRECTEUR  
-
-
Il est ascendant de 15°  
Il est centré au niveau des 2  
ième  
-
-
trous sacrés : 3  
cm au dessous du pubis  
VARIANTES  
-
-
Debout  
CRITERES DE REUSSITE  
-
-
-
On doit voir les trous sacrés : les 2 premiers  
sont bien enfilés  
-
On doit voir du promontoire au coccyx  
COCCYX DE FACE  
-
-
Le patient est dans la même position que pour le  
sacrum sauf qu’il ne faut pas soulever les épaules et  
les jambes  
RAYON DIRECTEUR  
Il est ascendant de 10°  
-
-
CRITERES DE REUSSITE  
On doit voir le coccyx dégagé de la symphyse  
pubienne  
-
-
SACRUM ET COCCYX DE PROFIL  
-
-
Le patient est en décubitus latéral  
-
-
Dans la même position que pour les lombaires de  
profil  
RAYON DIRECTEUR  
-
-
-
-
Il est vertical  
Il est centré 3 cm au-dessous de la crête  
iliaque  
CRITERES DE REUSSITE  
-
-
-
-
-
-
Le sacrum et le coccyx sont vus en totalité  
On doit avoir superposition des ailerons sacrés  
On ne doit pas griller le coccyx  
PUBIS DE FACE  
-
-
Le patient est en pro cubitus  
RAYON DIRECTEUR  
-
-
Il est ascendant de 20°, afin de passer sous le  
sacrum et le coccyx  
Il est centré sur le pubis : 4 cm sous les épines  
iliaques postéro-supérieures  
-
-
VARIANTES  
-
-
-
En décubitus dorsal : ceci permet un  
agrandissement  
Tomographie en décubitus dorsal  
-
ARTICULATIONS SACRO-ILIAQUES  
FACE BILATERALE  
-
-
La position est la même que pour le sacrum de  
face  
On met un ballon de compression  
-
-
RAYON DIRECTEUR  
-
-
Il est ascendant de 15 à 20°  
-
-
Il est centré au milieu des 2 interlignes sacro-  
iliaques  
CRITERES DE REUSSITE  
-
-
Seulement la partie externe de l’articulation  
est visible  
FACE UNILATERALE  
-
-
-
C’est une incidence symétrique  
Le patient est incliné de 25° du coté opposé à  
-
celui radiographié  
RAYON DIRECTEUR  
-
-
Il est vertical  
-
-
Centré sur l’interligne sacro-iliaque  
CRITERES DE REUSSITE  
-
-
On voit l’articulation mieux enfilée  
Elle n’est jamais enfilée entièrement  
-
-
ANATOMIE RADIOLOGIQUE  
TOMOGRAPHIE DE FACE  
On peut les réaliser le dos contre la table ou  
comme pour les faces unilatérales  
-
-
V – QUELQUES IMAGES PATHOLOGIQUES  
FRACTURE D’UNE BRANCHE ILIO-PUBIENNE  
× Home
  • L’AVANT-BRAS
  • LE POIGNET
  • LA MAIN
  • LE RACHIS DORSAL
  • GRILL COSTAL
  • LE RACHIS LOMBAIRE
  • L’ABDOMEN
  • LE BASSIN
  • LA HANCHE
  • LA CUISSE
  • LE CRANE
  • LE GENOU
  • LA JAMBE
  • LA CHEVILLE
  • LE PIED
  • LE RACHIS CERVICAL
  • L’EPAULE
  • L’OMOPLATE
  • RADIO THORACIQUE
  • L’HUMERUS
  • LE COUDE
  • page facebook