Bienvenue Sur Medecine Pro

LE RACHIS LOMBAIRE  
I – RAPPELS ANATOMIQUES  
Les vertèbre lombaires sont au nombre de 5. L’étage lombaire est  
concave en arrière : c’est une lordose.  
Repères anatomiques :  
-
-
C4 : ligne bi-crête  
II – TECHNIQUES ET MATERIELS UTILISES  
-
-
On utilise un cache plombé chez les jeunes  
garçons  
-
-
-
-
-
-
-
-
Des sangles chez les sujets forts  
On utilise le grand foyer  
Des films et des écrans rapides ou standards  
Cotation : Z=43 pour face et profil, Z=62 pour 2  
segments contigus, Z=77 pour 2 segments non  
contigus  
III – INCIDENCES FONDAMENTALES  
PROFIL  
-
-
-
-
-
-
Le patient est positionné en rectitude de profil  
Il est positionné en profil droit ou gauche  
L’épaule est contre la table et le bassin contre  
la table  
-
-
-
Les talons sont joints et en appuis symétrique  
Le plan sagittal médian est parallèle au plan de  
-
la table  
Les bras sont croisés en avant  
-
-
RAYON DIRECTEUR  
Il est centré sur L3 : c’est à dire 2 cm au-  
dessus des crêtes iliaques  
-
-
VARIANTES  
-
-
En décubitus latéral droit ou gauche avec l’aide  
de cales  
-
-
Décubitus dorsal, avec un rayon directeur  
horizontal  
CRITERES DE REUSSITE  
-
-
On doit voir les 5 lombaires  
-
-
Les disques doivent être enfilés  
ANATOMIE RADIOLOGIQUE  
1
– Articulaire supérieure  
– Pédicule  
– Apophyse transverse  
– Articulaire inférieure  
– Epineuse  
– Bord postérieur du canal rachidien  
– Bord supérieur des lames  
– Bord inférieur des lames  
– Isthme  
2
3
4
5
6
7
8
9
IMAGE NORMALE  
FACE  
-
-
-
-
-
-
Le patient est en position rectitude de face  
Il est en antéro-postérieur  
Le dos contre la plaque  
-
-
Il est déchaussé, les talons contre le plan de la  
table  
-
-
-
-
Il est debout  
Le plan sagittal médian est perpendiculaire au  
plan de la table  
RAYON DIRECTEUR  
-
-
Il est centré sur L3  
VARIANTES  
-
-
En postéro-antérieur, qui permet de mieux  
enfiler les interlignes  
En décubitus dorsal, on soulève les jambes pour  
diminuer le lordose physiologique  
-
-
CRITERES DE REUSSITE  
-
-
-
-
-
-
On doit voir les 5 vertèbres  
Les apophyses épineuses doivent être alignées  
Les articulation inter-vertébrales doivent être  
bien enfilées  
ANATOMIE RADIOLOGIQUE  
1
2
3
4
5
6
7
8
9
1
1
– Articulaire supérieure  
– Pédicule  
– Apophyse transverse  
– Articulaire inférieure  
– Epineuse  
– Bord postérieur du canal rachidien  
– Bord supérieur des lames  
– Bord inférieur des lames  
– Isthme  
0 – Trou de conjugaison  
1 – Disque inter-vertébral  
IMAGE NORMALE  
CHARNIERE LOMBO-SACREE  
PROFIL  
-
-
Le patient est positionné comme pour une  
lombaire de profil  
RAYON DIRECTEUR  
-
-
Il est centré 2 cm au-dessous de la crête  
iliaque, sur L5  
INTERET  
-
-
Cette incidence permet une mesure de l’angle du  
bord postérieur de L5 par rapport à l’horizontale :  
25 à 30° (+/- 5°)  
ANATOMIE RADIOLOGIQUE  
1
2
3
4
5
– Corps de L4  
– Corps de L5  
– Pédicule de L5  
– Apophyse de L5  
– Disque L5/S1  
IMAGE NORMALE  
FACE  
-
-
Le patient est positionné comme pour une face  
normale  
RAYON DIRECTEUR  
Il est ascendant de 25 à 30° et il est centré  
plus bas que pour le profil  
-
-
VARIANTE  
-
-
En décubitus dorsal  
CRITERES DE REUSSITE  
Le disques L5/S1 doit être enfilé  
-
-
ANATOMIE RADIOLOGIQUE  
1
2
3
4
5
6
7
8
– Corps de L4  
– Corps de L5  
– Pédicule de L5  
– Apophyse transverse de L5  
– Apophyse épineuse de L5  
er  
– 1 trou sacré  
– Apophyse articulaire de L5  
– Interligne de L5/S1  
IMAGE NORMALE  
IV – INCIDENCES COMPLEMENTAIRES  
INCIDENCE DE DE SEZE  
Incidence dorso-lombo-pelvi-fémorale  
-
-
C’est une incidence postéro-antérieure  
Le patient est en position verticale  
-
-
RAYON DIRECTEUR  
-
-
Il est horizontal  
Centré sur L3  
-
-
INTERET  
-
-
-
Permet de calculer la bascule du bassin  
C’est un cliché de 1 intention  
ère  
-
ANATOMIE RADIOLOGIQUE  
1
2
3
4
5
6
7
– Corps vertébral  
– Pédicule  
– Apophyse transverse  
– Articulaire supérieure  
– Apophyse épineuse  
– Articulaire inférieure  
- Sacrum  
OBLIQUE OU ¾  
-
-
-
-
C’est une incidence bilatérale  
Le patient est debout  
Il est en oblique postérieur droit puis gauche à  
-
-
45°  
RAYON DIRECTEUR  
-
-
Il est centré sur L3 : 2 cm au-dessus de la  
crête iliaque et à la verticale du mamelon du coté  
surélevé  
-
-
Il est horizontal  
VARIANTE  
-
-
En décubitus dorsal  
-
-
Pour voir le petit chien de L5, on peut mettre le  
patient à 30° d’obliquité et le rayon directeur  
ascendant de 20°  
CRITERES DE REUSSITE  
On doit voir les petits chiens de la chapelle  
-
-
ANATOMIE RADIOLOGIQUE  
1
2
3
4
5
6
7
8
– Pédicule  
– Apophyse articulaire supérieure  
– Apophyse transverse  
– Apophyse articulaire inférieure  
– Isthme  
– Lame  
– Apophyse épineuse  
– ½ arc opposé  
IMAGE NORMALE  
OPD  
OPG  
DYNAMIQUE  
-
-
On peut réaliser des clichés en flexion  
extension de profil, et des cliché en inflexion  
latérale de face  
× Home
  • L’AVANT-BRAS
  • LE POIGNET
  • LA MAIN
  • LE RACHIS DORSAL
  • GRILL COSTAL
  • LE RACHIS LOMBAIRE
  • L’ABDOMEN
  • LE BASSIN
  • LA HANCHE
  • LA CUISSE
  • LE CRANE
  • LE GENOU
  • LA JAMBE
  • LA CHEVILLE
  • LE PIED
  • LE RACHIS CERVICAL
  • L’EPAULE
  • L’OMOPLATE
  • RADIO THORACIQUE
  • L’HUMERUS
  • LE COUDE
  • page facebook