Bienvenue Sur Medecine Pro


Les etats de chocs

Definition

    L’etat de choc se caracterise par une defaillance de la microcirculation, responsable d’une hypoperfusion cellulaire aigue et durable. L’apport d’oxygene aux cellules n’est plus adapte a leurs besoins : il y a une souffrance cellulaire.

    Souffrance cellulaire par :

  • Defaut de perfusion tissulaire a l’origine d’un manque d’apport en oxygene.
  • Defaut de production d’adenosine tri-phosphate (ATP) : carence d’energie pour la cellule.

  • Causes des etats de chocs

        Baisse du transport de l’oxygene par :

  • Baisse du debit cardiaque : choc cardiogenique.
  • Baisse du volume sanguin circulant : choc hypovolemique.
  • Baisse du tonus vasculaire : choc vasoplegique / anaphylactique.
  • Baisse de l’extraction de l’oxygene : choc septique.

  • Signes cliniques

  • Tachycardie.
  • Hypotension.
  • Dyspnee a type de polypnee.
  • Signe d’hypoperfusion tissulaire :
  • Peleur, teint cireux.
  • Extremites froides, cyanosees.
  • Marbrures predominantes aux genoux.
  • Oligo-anurie.
  • Signe de gravite : trouble de la conscience, anomalie de l'electrocardiogramme, intensite des signes cliniques.

  • Examens complementaires

  • Lactate : augmentation : marqueur de l’hypoxie tissulaire et donc de l’hypoperfusion.
  • Metabolisme : acidose, hyperkaliemie.
  • Rein : augmentation de l’uree et de la creatinine.
  • Foie : augmentation des transaminases.
  • Pancreas : augmentation de la lipasemie.
  • Coeur : augmentation de la troponine.

  • Le choc cardiogenique

        Le choc cardiogenique est un defaut de perfusion tissulaire par defaillance de la pompe cardiaque et chute du debit cardiaque.

    Etiologies

  • Defaut d’inotropisme (force de contraction) du ventricule gauche (infarctus, angor).
  • Obstacle a l’ejection du ventricule droit (embolie pulmonaire).
  • Trouble du rythme.
  • Signes cliniques

  • Signes de choc :
  • Tachycardie.
  • Hypotension.
  • Dyspnee a type de polypnee.
  • Signe d’hypoperfusion tissulaire :
  • Peleur, teint cireux.
  • Extremites froides, cyanosees.
  • Marbrures predominantes aux genoux.
  • Oligo-anurie.
  • Insuffisance ventriculaire gauche : œdeme aigu du poumon.
  • Insuffisance ventriculaire droite : turgescence jugulaire, reflux hepatojugulaire, hepatomegalie.
  • Traitements

  • Oxygenation.
  • Traitement etiologique.
  • Traitement symptomatique : sedation pour diminuer les besoins en oxygene.
  • Traitement specifique : augmenter le debit cardiaque.
  •  

    Le choc hypovolemique

        Le choc hypovolemique est un defaut de perfusion tissulaire par baisse brutale et importante de la masse snaguine.

    Etiologies

  • Hemorragie.
  • Vomissement.
  • Diarrhee.
  • Signes cliniques

  • Signes de choc :
  • Tachycardie.
  • Hypotension.
  • Dyspnee a type de polypnee.
  • Signe d’hypoperfusion tissulaire :
  • Peleur, teint cireux.
  • Extremites froides, cyanosees.
  • Marbrures predominantes aux genoux.
  • Oligo-anurie.
  • Signe de l’etiologie : hemorragie, vomissement, diarrhee.
  • Traitements

  • Oxygenation.
  • Remplissage vasculaire.
  • Traitement etiologique : transfusion en cas de choc hemorragique.

  • Le choc vasoplegique

        Le choc vasoplegique est un defaut de perfusion tissulaire par une perte du tonus vasomoteur et/ou une vasodilatation peripherique intense.

        Le choc anaphylactique est un choc vasoplegique. C’est la manifestation la plus grave de l'hypersensibilite immediate.

    Signes cliniques

  • Manifestation cutanee : erytheme, prurit, urticaire, œdeme.
  • Manifestation respiratoire : toux, polypnee, stridor.
  • Manifestation digestive : diarrhee, nausee, vomissement, douleur abdominale.
  • Manifestation neurologique : malaise, coma.
  • Manifestation cardio-circulatoire : tachycardie, pouls filant, hypotension.
  • Signes de choc :
  • Tachycardie.
  • Hypotension.
  • Dyspnee a type de polypnee.
  • Signe d’hypoperfusion tissulaire :
  • Peleur, teint cireux.
  • Extremites froides, cyanosees.
  • Marbrures predominantes aux genoux.
  • Oligo-anurie.
  • Traitements

  • Oxygenation.
  • Remplissage vasculaire.
  • Corticoede.
  • Evitement de l’allergene.

  • Le choc septique

        Le choc septique est un defaut de perfusion tissulaire en relation avec une infection.

    Signes cliniques

  • Signes de choc :
  • Tachycardie.
  • Hypotension.
  • Dyspnee a type de polypnee.
  • Signe d’hypoperfusion tissulaire :
  • Peleur, teint cireux.
  • Extremites froides, cyanosees.
  • Marbrures predominantes aux genoux.
  • Oligo-anurie.
  • Hypotension persistante malgre un remplissage vasculaire.
  • Traitements

    • Antibiotique.
    • Ventilation artificielle.
    • Analgesie, sedation.
    • Amine.
    • Alimentation artificielle.
    • Insuline.
    • Anti-inflammatoire.
    • Anticoagulant.
    • Anti-oxydant (vitamines).
    • Anti-ulcereux.
    • Insuline.

    × Home
  • Urgences Reanimation
  • Physiologie
  • Les equilibres physiologiques
  • L'equilibre hydrique
  • L'equilibre electrolytique
  • L'equilibre acido-basique
  • La ventilation artificielle
  • Les modes ventilatoires
  • Les parametres ventilatoires
  • Le sevrage ventilatoire
  • L'intubation tracheale
  • Les gestes d'urgences
  • Reanimation cardio-pulmonaire
  • Defibrillateur semi-automatique
  • La manœuvre de Heimlich
  • Pathologies
  • La coagulation intra-vasculaire
  • La noyade
  • La pendaison
  • Le coma
  • Le malaise
  • Le polytraumatisme
  • Le traumatisme crenien
  • L'electrisation
  • Les etats de chocs
  • Les hemorragies digestives
  • L'intoxication medicamenteuse
  • L'intoxication au CO
  • Prises en charge
  • La salle de reveil : SSPI
  • L'anesthesie
  • L'organisation des urgences
  • L'oxygenotherapie hyperbare
  • × accueil
  • accueil
  • Les Modules De Soins infirmiers
  • fiches techniques soins infirmiers
  • Anatomie - Physiologie
  • Pharmacologie & Therapeutiques
  • Examens biologiques
  • Examens medicaux
  • page facebook