Bienvenue Sur Medecine Pro


Le choc septique

Definitions

L'etat de choc

    L’etat de choc se caracterise par une defaillance de la microcirculation, responsable d’une hypoperfusion cellulaire aigue et durable. L’apport d’oxygene aux cellules n’est plus adapte a leurs besoins : il y a une souffrance cellulaire.

    Souffrance cellulaire par :

  • Defaut de perfusion tissulaire a l’origine d’un manque d’apport en oxygene.
  • Defaut de production d’adenosine tri-phosphate (ATP) : carence d’energie pour la cellule.
  • Le choc septique

        Le choc septique est une defaillance de la perfusion tissulaire dans un contexte infectieux, due a l'invasion brutale de la circulation sanguine par des germes ou leurs toxines. La baisse de l'extraction d'oxygene provoquant une souffrance cellulaire.


    Etiologies

        Les portes d'entree habituelles sont :

  • Urinaires.
  • Veineuses.
  • Pulmonaires.
  • Cutanees.
  • Digestives.
  • Genitales.

  • Signes cliniques

  • Tachycardie.
  • Hypotension persistante malgre un remplissage vasculaire.
  • Dyspnee a type de polypnee.
  • Signe d’hypoperfusion tissulaire :
  • Peleur, teint cireux.
  • Extremites froides, cyanosees.
  • Marbrures predominantes aux genoux.
  • Oligo-anurie.
  • Signe de gravite : trouble de la conscience, anomalie E.C.G., intensite des signes cliniques.

  • Examens complementaires biologiques

  • Lactate : augmentation : marqueur de l’hypoxie tissulaire et donc de l’hypoperfusion.
  • Bilan du retentissement visceral :
  • Metabolisme : acidose, hyperkaliemie.
  • Rein : augmentation de l’uree et de la creatinine.
  • Foie : augmentation des transaminases.
  • Pancreas : augmentation de la lipasemie.
  • Coeur : augmentation de la troponine.

  • Traitements

    Prise en charge immediate

  • Installer le patient en position allongee, jambes surelevees.
  • Oxygenotherapie a 4-6 l/min.
  • Pose d'une voie d'abord veineuse de gros calibre.
  • Dosage biologique : NFS, plaquettes, CRP, hematocrite, hemostase complete, ionogramme sanguin et urinaire, groupe sanguin, RAI, uree, creatinine, bilan hepatique, glycemie, hemocultures, ECBU, gazometrie arterielle.
  • Effectuer un ECG.
  • Pose d'une sonde urinaire pour surveillance de la diurese.
  • Prevoir examen complementaire : radiographie thoracique et ASP.
  • Traitement medical

  • Antibiotique.
  • Ventilation artificielle.
  • Analgesie, sedation.
  • Amine.
  • Alimentation artificielle.
  • Insuline.
  • Anti-inflammatoire.
  • Anticoagulant.
  • Anti-oxydant (vitamine).
  • Anti-ulcereux.
  • Insuline.

  • Voir aussi :

  • Module Infectieux
  • Module Reanimation
  • × Home
  • Infectieux
  • Anatomie - Phyiologie
  • La thermoregulation
  • Le defenses de l'organisme
  • L'infection
  • L'inflammation
  • Serums et l'immunoglobulines
  • Generalites en infectiologie
  • L'hyperthermie
  • Les vaccins
  • Pathologies
  • La diphterie
  • La fievre jaune
  • La fievre thypoede
  • La grippe
  • La lepre
  • La meningite
  • La mononucleose infectieuse
  • La poliomyelite
  • La rage
  • La salmonellose non typhique
  • La septicemie
  • Le cholera
  • Le paludisme
  • Le rhumatisme articulaire aigu
  • Le tetanos
  • Les angines
  • Les tenias
  • L'etat de choc septique
  • L'infection nosocomiale
  • L'oxyurose
  • × accueil
  • accueil
  • Les Modules De Soins infirmiers
  • fiches techniques soins infirmiers
  • Anatomie - Physiologie
  • Pharmacologie & Therapeutiques
  • Examens biologiques
  • Examens medicaux
  • page facebook