Bienvenue Sur Medecine Pro


PÉDIATRIE  
72  
Fièvre chez l’enfant  
Objectifs  
Quantifier la fièvre.  
Évaluer la tolérance.  
Faire baisser le niveau de température.  
Permettre la détermination et mettre en route le traitement de la cause.  
Définition  
Élévation anormale de la température au-delà de 38 °C.  
Causes : dans la très grande majorité des cas, la cause est infectieuse  
bactérienne ou virale).  
(
Signes  
Facteurs de risque  
Âge de l’enfant < 3 mois.  
Cardiopathie.  
Traitement immunosuppresseur ou trouble des défenses immunitaires.  
Signes de gravité  
Tout nourrisson de moins de 1 mois présentant de la fièvre doit être  
hospitalisé.  
Quel que soit son âge, tout enfant doit être hospitalisé si la fièvre s’accom-  
pagne de :  
trouble de la vigilance ;  
trouble du comportement : cri anormal, tonus anormal, aréactivité,  
absence de réponse au sourire l’entourage, refus de jouer, inconsolabi-  
lité ;  
anomalie de la coloration de la peau : teint gris, marbrures, pâleur ;  
trouble de l’alimentation ;  
apparition de pétéchies ou d’une éruption cutanée.  
3
33  
 
PÉDIATRIE  
7
2
Fièvre chez l’enfant  
Premiers gestes – Questions à l’entourage  
Questions à l’entourage  
Interroger les parents ou la personne accompagnante ou l’enfant s’il est  
en âge et en état de répondre :  
Date d’apparition de la fièvre.  
Date de la dernière prise et nature de l’antipyrétique.  
Trouble du comportement de l’enfant ces dernières heures ou existence  
de signes associés (douleurs, vomissements, diarrhée, céphalées, pho-  
tophobie…) faisant évoquer une méningite.  
Les antécédents de convulsion fébrile et le traitement éventuel.  
S’enquérir de l’apparition d’une éruption cutanée (déshabiller  
l’enfant pour évaluer objectivement ce signe de gravité).  
Premiers gestes  
Évaluer les fonctions vitales (respiratoire, cardiaque, neurologique).  
Prendre les paramètres vitaux : pouls, PA, température, FR SpO .  
2
Évaluer l’état cutané (rougeur, chaleur, pli cutané, éruption…).  
Orienter en fonction des besoins de soins de l’enfant.  
En cas de doute, demander une évaluation au médecin d’accueil.  
En salle de soins  
Déshabiller l’enfant complètement.  
Contrôler sa température.  
Vérifier l’état cutané à la recherche de tâches purpuriques (ne s’effaçant  
pas à la vitropression). En présence de taches, encercler les éléments et  
réévaluer rapidement l’extension.  
Contrôler le poids, la taille et le périmètre crânien de l’enfant.  
Vérifier la tension de la fontanelle chez le nourrisson.  
Apprécier la tolérance de la fièvre et l’existence de signes de gravité.  
Laisser l’enfant découvert.  
Poser une poche à urine de manière stérile pour réaliser des BU avec,  
éventuellement, un ECBU.  
Noter tous ces éléments dans le dossier du patient.  
Tout au long de l’examen, rassurer l’enfant et ses parents.  
Être à l’écoute et répondre aux questions.  
3
34  
PÉDIATRIE  
7
2
Fièvre chez l’enfant  
Prise en charge – Bilans, traitement  
Prise en charge médicale immédiate si la fièvre s’accompagne de  
convulsions.  
Prise en charge médicale rapide devant des signes de gravité.  
Mettre l’enfant sous monitoring cardio-respiratoire (PA, FR, FC, SaO ).  
Exécuter les soins sur prescription médicale après auscultation :  
Si fièvre < 38,5 °C ou mal tolérée, se renseigner sur l’heure de la der-  
nière prise médicamenteuse antipyrétique, administrer le traitement  
antipyrétique et laisser l’enfant découvert.  
2
Pose d’une voie d’abord veineuse (pose de pommade EMLA à visée  
antalgique si cela peut attendre une demi-heure).  
Réalisation du bilan sanguin prescrit : NFS, CRP…  
Si besoin, préparation du matériel pour une ponction lombaire (pose de  
pommade EMLA à visée antalgique si cela peut attendre une heure).  
Changer la poche à urine toutes les demi-heures pour récupérer l’ECBU.  
Poursuivre la surveillance pendant le déroulement des soins : tempéra-  
ture, PA, FR, FC, SaO .  
2
Réaliser la radiographie pulmonaire en radiologie ou au lit en fonction  
de l’état de l’enfant.  
Début du traitement spécifique antibiotique en cas d’infection pulmo-  
naire.  
Démarrer le dossier de soins et assurer la traçabilité des soins et sur-  
veillances effectués.  
Orientation  
En cas de retour au domicile, prévenir les parents de revenir si :  
la fièvre persiste après 2 jours, pour l’enfant de moins de 1 an ;  
la fièvre persiste après 4 jours, pour l’enfant de plus de 1 an ;  
si d’autres signes apparaissent ou s’aggravent.  
En cas d’hospitalisation, prévenir le service qui va accueillir l’enfant afin  
de préparer la chambre adaptée à l’état de l’enfant (chambre de soins  
intensifs, proximité du poste infirmier, chambre mère-enfant…) et le  
matériel (scope, oxygénothérapie, matériel d’aspiration).  
Fiche 73, Convulsion chez l’enfant.  
Fiche 29, Méningite.  
Fiche 123, Ponction lombaire.  
3
35  
× Home
  • Urgences traumatiques
  • Traumatisme de la cheville
  • Fractures du nez
  • Plaie du globe oculaire
  • Traumatismes abdominaux
  • Traumatismes de l’épaule
  • Prise en charge des polytraumatisés
  • Accouchement inopiné
  • Éclampsie
  • Hémorragie du post-partum précoce
  • Grossesse extra-utérine
  • Traumatisme durant la grossesse
  • Dyspnée laryngée chez l’enfant
  • Convulsion chez l’enfant
  • Corps étranger des voies aériennes
  • Douleur abdominale chez l’enfant
  • Traumatismes du coude
  • Traumatismes de l’avant-bras
  • Traumatismes du poignet
  • Traumatismes de la cuisse
  • Traumatismes du genou
  • Traumatismes de la jambe
  • Traumatisme crânien
  • Corps étranger superficiel de l’œil
  • Orientation devant des douleurs
  • Déshydratation aiguë du nourrisson
  • Dyspnée chez l’enfant
  • Traumatisme du bras
  • Asthme chez l’enfant
  • Fièvre chez l’enfant
  • Diarrhée chez l’enfant
  • Plaies de la main
  • Traumatismes de la hanche, du bassin
  • × accueil
  • Urgences Non Traumatiques
  • Urgences Traumatiques
  • Urgences Psychiatriques
  • Situations Médico-Sociales
  • Urgences En Pathologie Materno-Foetale Et Pédiatrie
  • page facebook