Bienvenue Sur Medecine Pro


PÉDIATRIE  
71  
Asthme chez l’enfant  
Objectifs  
Reconnaître une crise sévère d’une crise simple.  
Mettre en place les premiers gestes d’urgence.  
Créer un climat rassurant pour l’enfant et ses parents, important dans ce  
type de situation.  
Évaluer la nécessité d’une hospitalisation.  
Évaluer la nécessité d’un complément éducatif par rapport aux techni-  
ques.  
Définition  
Dyspnée expiratoire due à une diminution du calibre des bronches ; pro-  
cessus inflammatoire avec hypersécrétion.  
Causes :  
Causes endogènes : allergies aux pneumallergènes en cause dans la  
grande majorité des cas (acariens, moisissures, poils d’animaux, pol-  
lens), allergies alimentaires.  
Causes exogènes : infectieuse, environnementale (tabagisme passif,  
pollution, insalubrité).  
Terrain psychologique.  
Signes  
Facteurs de risque  
Terrain polyallergique.  
Antécédent d’asthme mal contrôlé.  
Antécédent d’état de mal asthmatique.  
Signes de gravité  
Apparition de signes de lutte :  
Battement des ailes du nez.  
Tirage intercostal.  
Creux xiphoïdien.  
Difficulté à la prise des biberons ou des repas.  
Apparition de signe d’hypoxie :  
Cyanose.  
Augmentation de la FR.  
3
29  
PÉDIATRIE  
7
1
Asthme chez l’enfant  
Diminution de la SaO2 : < 92 %.  
Apparition de signe d’hypercapnie :  
Sueurs.  
Augmentation de la FC.  
Augmentation de la PA.  
Constantes hémodynamiques normales chez l’enfant  
Nouveau-né  
130/160  
40/60  
Nourrisson  
100/130  
30/40  
Enfant  
70/100  
20/30  
Fréquence cardiaque (FC)  
Fréquence respiratoire (FR)  
Pression artérielle (PA)  
60/30-40  
80/50-60  
90/60-70  
Signes de détresse  
Agitation, atonie, anxiété.  
Pâleur.  
Trouble de la conscience.  
Irrégularité du rythme respiratoire et apnée.  
Utilisation des muscles sternocléidomastoïdiens.  
Chercher d’emblée les premiers signes de gravité et de détresse  
faisant évoquer une crise d’asthme sévère.  
Premiers gestes – Questions à l’entourage  
Questions à l’entourage  
Interroger les parents ou la personne accompagnante ou l’enfant s’il est  
en âge et en état de répondre :  
Antécédents de crise et nature de ces crises (modérés ou sévères).  
Date et modalité d’apparition de la crise.  
Prise d’un traitement de fond (nombre, heure et nature des dernières  
prises).  
Prise d’un traitement de crise (nombre, heure et nature des dernières  
prises).  
Notion de fièvre dans les dernières heures.  
Comportement de l’enfant ces dernières heures (éveil, jeux, fatigue,  
repas).  
3
30  
PÉDIATRIE  
7
1
Asthme chez l’enfant  
Évaluer l’entourage :  
Capacité à évaluer la crise, à dépister les signes d’alerte, à réagir et à  
ramener l’enfant en cas d’aggravation de son état.  
Connaissance du traitement et des techniques d’inhalation.  
Premiers gestes  
En l’absence de critère de gravité  
Attendre le médecin et poursuivre la surveillance.  
L’état d’un enfant installé en salle d’attente peut se dégrader  
rapidement : faire une évaluation régulière.  
Devant des critères de gravité  
En fonction de ces critères, orienter rapidement l’enfant vers un examen  
médical urgent.  
Déshabiller l’enfant.  
Contrôler sa température.  
Contrôler la FR, la FC sur 1 min.  
Contrôler la SaO2.  
Apprécier son état respiratoire à la recherche de signes de gravité.  
En fonction de l’âge, mesurer le débit expiratoire de pointe (DEP).  
Ne pas mesurer le DEP en cas de crise grave : risque d’aggravation.  
Contrôler le poids de l’enfant.  
Placer l’enfant dans une position confortable (semi-assise) favorisant sa  
respiration.  
Noter tous ces éléments dans le dossier du patient.  
Tout au long de l’examen, rassurer l’enfant et ses parents. Être à  
l’écoute et répondre aux questions.  
Prise en charge – Bilans, traitement  
Prise en charge médicale immédiate si : SaO2 < 90 % ou DEP  
<
60 %.  
Prise en charge médicale rapide en cas de signes de gravité.  
Mettre l’enfant sous monitoring cardio-respiratoire (PA, FR, FC, SaO ).  
Libérer les voies aériennes supérieures : désobstruction rhinopharyngée  
2
(
DRP) ou faire moucher.  
3
31  
PÉDIATRIE  
7
1
Asthme chez l’enfant  
Installer l’enfant confortablement en position semi-assise.  
Exécuter les soins sur prescription médicale après auscultation :  
Mettre l’enfant sous oxygénothérapie : masque, lunette O .  
Réalisation du premier aérosol.  
Pose d’une voie d’abord veineuse (pose de pommade EMLA à visée  
antalgique si cela peut attendre une heure).  
2
Réalisation du bilan sanguin : NFS, CRP…  
En cas d’hyperthermie, se renseigner sur l’heure de la dernière prise  
médicamenteuse antipyrétique, administrer le traitement antipyrétique  
et laissé l’enfant découvert.  
Début des traitements spécifiques médicamenteux per os ou IV (corti-  
cothérapie).  
Poursuivre la surveillance pendant le déroulement des soins : PA, FR, FC,  
SaO .  
2
Réaliser la radiographie pulmonaire en radiologie ou au lit en fonction  
de l’état de l’enfant.  
Début du traitement spécifique antibiotique en cas d’infection pulmo-  
naire.  
Démarrer le dossier de soins et assurer la traçabilité des soins et sur-  
veillances effectués.  
Si l’enfant est en détresse respiratoire ou si son état s’aggrave,  
envisager une mise sous protocole salbutamol IV.  
Orientation  
En cas d’hospitalisation, prévenir le service qui va accueillir l’enfant afin  
de préparer la chambre adaptée à l’état de l’enfant (chambre de soins  
intensifs, proximité du poste infirmier, chambre mère-enfant…) et le  
matériel (scope, oxygénothérapie, matériel d’aspiration).  
En cas de sortie, indiquer aux parents de :  
revenir si les signes réapparaissent ou s’aggravent ;  
continuer le traitement de fond ;  
consulter au décours de la crise (pour réévaluer les connaissances et les  
techniques de traitement).  
Fiche 7, Asthme.  
Fiche 121, Oxygénothérapie.  
3
32  
× Home
  • Urgences traumatiques
  • Traumatisme de la cheville
  • Fractures du nez
  • Plaie du globe oculaire
  • Traumatismes abdominaux
  • Traumatismes de l’épaule
  • Prise en charge des polytraumatisés
  • Accouchement inopiné
  • Éclampsie
  • Hémorragie du post-partum précoce
  • Grossesse extra-utérine
  • Traumatisme durant la grossesse
  • Dyspnée laryngée chez l’enfant
  • Convulsion chez l’enfant
  • Corps étranger des voies aériennes
  • Douleur abdominale chez l’enfant
  • Traumatismes du coude
  • Traumatismes de l’avant-bras
  • Traumatismes du poignet
  • Traumatismes de la cuisse
  • Traumatismes du genou
  • Traumatismes de la jambe
  • Traumatisme crânien
  • Corps étranger superficiel de l’œil
  • Orientation devant des douleurs
  • Déshydratation aiguë du nourrisson
  • Dyspnée chez l’enfant
  • Traumatisme du bras
  • Asthme chez l’enfant
  • Fièvre chez l’enfant
  • Diarrhée chez l’enfant
  • Plaies de la main
  • Traumatismes de la hanche, du bassin
  • × accueil
  • Urgences Non Traumatiques
  • Urgences Traumatiques
  • Urgences Psychiatriques
  • Situations Médico-Sociales
  • Urgences En Pathologie Materno-Foetale Et Pédiatrie
  • page facebook