Bienvenue Sur Medecine Pro


TRAUMATISMES DU TRONC  
61  
Traumatismes abdominaux  
Objectifs  
Dépister toute complication d’un traumatisme abdominal (AVP, chute,  
arme blanche, arme à feu…).  
Signes  
L’atteinte des organes pleins (rate, foie…) peut entraîner des lésions  
intra- ou périparenchymateuses et/ou un hémopéritoine, la consé-  
quence pouvant être le choc hémorragique.  
L’atteinte des organes creux peut entraîner une péritonite bactérienne  
ou chimique (plaie de vessie).  
L’atteinte peut intéresser les gros vaisseaux, donnant un hémopéritoine  
ou un rétropéritoine, la conséquence pouvant être le choc hémorragi-  
que.  
L’atteinte peut être plus complexe : lésions thoraco-abdominales,  
lésions abomino-pelviennes, atteinte du pancréas.  
Tout polytraumatisé ou traumatisé abdominal en choc  
hémorragique est porteur d’une lésion viscérale jusqu’à preuve du  
contraire.  
En cas de doute sur une lésion abdominale : transfert médicalisé le  
plus rapidement possible.  
PRISE EN CHARGE PRÉHOSPITALIÈRE  
Pour les patients graves (polytraumatisés, traumatisés crâniens graves  
associés), gérer l’analgésie-sédation et la prise en charge du choc hémorra-  
gique (remplissage ++).  
Pour les patients conscients, antalgiques adaptés avec évaluation de la  
douleur par des échelles adaptées.  
Assurer le transfert médicalisé au sein de l’équipe SMUR sous scope après  
mesure de l’hémoglobine +/– échographie embarquée selon les habitudes  
du service.  
2
84  
TRAUMATISMES DU TRONC  
6
1
Traumatismes abdominaux  
Premiers gestes – Questions à l’entourage  
Pour tout traumatisme abdominal  
Anamnèse.  
BU (recherche de sang : traumatisme des voies urinaires).  
Surveillance de la diurèse.  
Surveillance de l’hémodynamique.  
Surveillance neurologique.  
Traumatisé abdominal mineur  
Anamnèse et mécanisme (AVP, chute…).  
Installation : décubitus dorsal, jambes repliées.  
Prendre la pression artérielle, le pouls, la saturation.  
Informer et rassurer.  
Antalgiques adaptés (si nécessaire).  
Prise en charge des lésions associées.  
Examens complémentaires si nécessaire.  
Traumatisme abdominal grave  
La prise en charge initiale est souvent assurée par les équipes SMUR.  
Priorisation dans le circuit de soins :  
Réduire au maximum le temps de la prise en charge aux urgences.  
Patient instable : prévenir le chirurgien avant son arrivée aux urgences.  
Installation en SAUV.  
Poursuite de la sédation.  
Transfert du scope et de la ventilation.  
Prendre en charge les lésions associées (traumatisme crânien grave,  
polytraumatisme, choc hémorragique).  
Continuer le remplissage, voire la transfusion par une procédure  
d’urgence vitale (patient instable) ou après groupe RAI (si l’état du  
patient le permet).  
Mettre un pansement bétadiné sur les orifices d’entrée ou les plaies  
abdominales.  
Analgésie adaptée à la douleur.  
Échographie abdominale à la recherche d’un épanchement abdominal,  
radiographie pulmonaire (surtout dans les lésions par arme blanche ou  
arme à feu).  
Vérifier la vaccination antitétanique.  
Mettre en route une antibiothérapie préventive.  
2
85  
TRAUMATISMES DU TRONC  
6
1
Traumatismes abdominaux  
Prise en charge – Bilans, traitement  
Prendre en charge les traumatisés graves dans le cadre de l’activité  
extra-hospitalière.  
Accueillir le patient et faire le tri entre les traumatisés bénins et ceux  
nécessitant une prise en charge immédiate (douleur, contexte, lésions  
associées).  
Participer à activer les soins et la prise en charge aux urgences des  
patients graves, instables.  
Installer, rassurer le patient.  
Connaître les signes de gravité des lésions abdominales.  
Connaître les procédures de transfusion dans les urgences vitales.  
Vérifier les vaccinations antitétaniques.  
Mettre en place au minimum une voie d’abord veineux de bon calibre  
pour les perfusions de solutés macromoléculaires.  
Faire les tests prétransfusionnels (en cas de transfusion).  
Mettre en place la transfusion sanguine avec vérification de la prescrip-  
tion médicale écrite et après contrôle des culots et suivi du protocole de  
sécurité transfusionnelle.  
Évaluer et prendre en charge la douleur dans le cadre des protocoles du  
service.  
Commencer le traitement antalgique selon la prescription médicale  
écrite.  
Pour les traumatisés grave ou dans le cadre d’un polytraumatisme, par-  
ticiper à la prise en charge au SAUV.  
Évaluation – Surveillance  
Organiser le transfert rapide vers le bloc opératoire, l’unité d’imagerie,  
l’unité de soins intensifs selon les cas.  
Mettre en œuvre une surveillance régulière des constantes en cas de  
monitorage ou une prise très régulière des constantes essentielles :  
PA.  
FC.  
Température (notamment en cas de transfusion de produits sanguins  
ou dérivés du sang).  
Conscience (notamment en cas de prescription de morphiniques pour  
l’antalgie).  
Évaluer la douleur à intervalles réguliers pour juger de l’efficacité du trai-  
tement antalgique mis en route.  
2
86  
TRAUMATISMES DU TRONC  
6
1
Traumatismes abdominaux  
Si le patient a été transfusé, surveiller les effets secondaires  
potentiels d’une transfusion sanguine (frissons, etc.).  
Fiches 107, Douleur (évaluation de la –).  
Fiches 108, Douleur (traitement de la –)  
Fiches 139, Transfusion en urgence.  
2
87  
× Home
  • Urgences traumatiques
  • Traumatisme de la cheville
  • Fractures du nez
  • Plaie du globe oculaire
  • Traumatismes abdominaux
  • Traumatismes de l’épaule
  • Prise en charge des polytraumatisés
  • Accouchement inopiné
  • Éclampsie
  • Hémorragie du post-partum précoce
  • Grossesse extra-utérine
  • Traumatisme durant la grossesse
  • Dyspnée laryngée chez l’enfant
  • Convulsion chez l’enfant
  • Corps étranger des voies aériennes
  • Douleur abdominale chez l’enfant
  • Traumatismes du coude
  • Traumatismes de l’avant-bras
  • Traumatismes du poignet
  • Traumatismes de la cuisse
  • Traumatismes du genou
  • Traumatismes de la jambe
  • Traumatisme crânien
  • Corps étranger superficiel de l’œil
  • Orientation devant des douleurs
  • Déshydratation aiguë du nourrisson
  • Dyspnée chez l’enfant
  • Traumatisme du bras
  • Asthme chez l’enfant
  • Fièvre chez l’enfant
  • Diarrhée chez l’enfant
  • Plaies de la main
  • Traumatismes de la hanche, du bassin
  • × accueil
  • Urgences Non Traumatiques
  • Urgences Traumatiques
  • Urgences Psychiatriques
  • Situations Médico-Sociales
  • Urgences En Pathologie Materno-Foetale Et Pédiatrie
  • page facebook