Bienvenue Sur Medecine Pro


LÉSIONS CUTANÉES  
40  
Infections cutanées  
Objectifs  
Ne pas méconnaître une situation à potentiel de gravité.  
Définition  
Les infections cutanées bactériennes constituent un problème de pratique  
courante en raison de leur fréquence. Habituellement bénignes, leur gra-  
vité potentielle n’est cependant pas à méconnaître du fait de la virulence  
de certains germes, de leur résistance aux antibiotiques usuels, mais éga-  
lement du terrain sur lequel survient l’infection cutanée. Elles exposent au  
risque d’une infection systémique et à des atteintes locorégionales (arth-  
rite et ostéite).  
Premiers gestes – Questions à l’entourage  
Évaluation initiale d’une infection cutanée  
Elle impose l’examen objectif des lésions (patient déshabillé).  
Description des lésions :  
Aspect : nécrose, crépitation (emphysème sous-cutané), décollement  
cutané majeur, hypoesthésie.  
Étendue et nombre des lésions.  
Odeur : nauséabonde, faisant suspecter la présence de germes anaéro-  
bies.  
Rapidité de leur extension.  
Suintement, pus, inflammation, collection, douleur avec un caractère  
pulsatile.  
Signes régionaux : lymphangite, adénopathies.  
Certaines localisations :  
La présence d’un furoncle centro-facial manipulé, très douloureux,  
accompagné d’un syndrome infectieux marqué et d’un important  
œdème centro-facial fait redouter une staphylococcie maligne de la  
face avec thrombophlébite du sinus caverneux.  
La localisation périnéale expose à la gangrène de Fournier.  
Altération de l’état général : teint terreux, anorexie, troubles digestifs.  
Signes de sepsis sévère : tachycardie, hypotension artérielle, désorienta-  
tion, torpeur, agitation, polypnée, marbrures.  
2
15  
LÉSIONS CUTANÉES  
4
0
Infections cutanées  
Paramètres vitaux  
Devant toute infection cutanée, même si celle-ci semble modérée et limi-  
tée, des gestes simples permettent une évaluation rapide du patient :  
État de conscience : obnubilation, agitation, confusion, coma.  
Ventilation : fréquence et régularité respiratoire, coloration cutanéo-  
muqueuse, oxymétrie.  
Hémodynamique : fréquence et régularité cardiaque, PA, signes péri-  
phériques de choc.  
Signes généraux : température corporelle, frissons, état général.  
Interrogatoire  
Délai et circonstances d’apparition de l’infection, en particulier une  
plaie passée inaperçue.  
Signes d’accompagnement : fièvre, frissons, douleur, altération de  
l’état général, ganglion perçu par le patient.  
Antécédents, particulièrement un diabète, une immunodépression ou  
une toxicomanie intraveineuse.  
Traitements, dont la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens et  
d’antibiotiques, une corticothérapie.  
Profession : certaines infections et certains germes sont liés à des pro-  
fessions (poissonniers).  
Mode de vie : précarité, voyage récent.  
Statut de protection vis-à-vis du tétanos.  
Prise en charge – Bilans, traitement  
Au niveau de la lésion cutanée, il peut être réalisé sur les sites infectés :  
des prélèvements cutanés de pus par écouvillonnage dans un contexte  
d’asepsie rigoureuse ;  
les soins locaux par trempage ou nettoyage avec antiseptiques, en évi-  
tant chez l’enfant les dérivés mercuriels et iodés ;  
des gestes d’excision de bulles, de lésions nécrotiques, d’une zone  
infectée ;  
des pansements humides.  
Antibiothérapie (pénicilline G, amoxicilline-acide clavulanique, pristina-  
mycine, acide fucidique…).  
Antalgiques, antipyrétiques : paracétamol.  
Vérifier la vaccination antitétanique.  
Bilan biologique en fonction du tableau clinique et du terrain.  
2
16  
LÉSIONS CUTANÉES  
4
0
Infections cutanées  
Surveillance – Évaluation  
Surveillance des paramètres vitaux : elle se justifie pour les patients pré-  
sentant des signes initiaux de gravité et ceux qui potentiellement peu-  
vent s’aggraver.  
Surveillance des traitements administrés et de leur tolérance.  
Soutien, information du patient et de la famille.  
Explication :  
des soins d’hygiène au quotidien (toilette avec savon antiseptique et  
hygiène des mains pour le malade et son entourage, désinfection du  
linge) ;  
des soins prescrits en cas de pansements à faire au domicile.  
2
17  
× Home
  • Urgences non traumatiques
  • Déficit neurologique
  • Palpitations
  • Hypothermie accidentelle
  • Coup de chaleur
  • Surdité brusque, acouphènes
  • Intoxication au monoxyde de carbone (CO)
  • Intoxication par les fumées d’incendie
  • Suspicion de syndrome coronaire aigu
  • Suspicion d’embolie pulmonaire
  • Fièvre : orientation diagnostique
  • Infection urinaire fébrile
  • Pneumopathies
  • Paludisme
  • Prurit
  • Infections cutanées
  • Hypoglycémie
  • Épilepsie de l’adulte
  • Dyspnée laryngée chez l’adulte
  • Asthme
  • Hypertension artérielle
  • Vertige
  • Chutes à répétition
  • Hypovolémie
  • Hémorragie digestive haute
  • Rectorragies
  • États de choc
  • Coma toxique
  • Douleur abdominale non traumatique
  • Douleurs de membre ou du rachis
  • Algie faciale
  • Méningite
  • Arrêt cardio-respiratoire
  • Choc septique
  • Brûlures
  • Brûlures oculaires par produits
  • Prise en charge des plaies aux urgences
  • Œdèmes
  • Éruptions
  • Coma
  • Anémie
  • Hyperglycémie
  • Hyperglycémie
  • Accident vasculaire cérébral
  • Malaise
  • × accueil
  • Urgences Non Traumatiques
  • Urgences Traumatiques
  • Urgences Psychiatriques
  • Situations Médico-Sociales
  • Urgences En Pathologie Materno-Foetale Et Pédiatrie
  • page facebook