Bienvenue Sur Medecine Pro


Ascite (liquide d’)  
A
B
C
D
E
La ponction exploratrice est indispensable devant toute ascite pour  
chercher la cause de l’épanchement péritonéal.  
Prélèvement  
B M  
Le liquide est prélevé par le médecin par ponction au trocart, au  
tiers externe d’une ligne joignant l’épine iliaque antéro-supé-  
rieure et l’ombilic. Il est réparti en trois tubes : un pour le labora-  
toire de biochimie, un autre pour la cytologie, le dernier pour le  
laboratoire de microbiologie.  
F
G
H
I
Résultats  
Aspect  
J
Le liquide peut être citrin, hémorragique (hématique s’il existe  
K
L
3
plus de 10 000 hématies/mm , sanglant s’il en existe plus de  
3
1
00000 mm ), puriforme ou chyleux.  
Chimie  
Le dosage des protides permet d’opposer  
M
N
O
P
les ascites transsudatives contenant < 20 g/L de protides;  
les ascites exsudatives contenant > 30 g/L de protides.  
Une ascite exsudative évoque une carcinose péritonéale (surtout s’il  
y a > 40 g/L de protides), une infection tuberculeuse (> 30 g/L) ou  
à germes banals, une ascite pancréatique ou due à une péricardite  
chronique constrictive.  
Q
R
S
Une ascite transsudative est quasiment toujours due à une cirrhose,  
exceptionnellement à une insuffisance cardiaque.  
La concentration en lipides est > 3 g/L (et souvent 5 g/L) en cas  
d’ascite chyleuse.  
T
U
V
W
X
Y
Z
Les ascites chyleuses sont dues à des cancers ganglionnaires (lym-  
phomes ou métastases) ou digestifs.  
Cytologie  
La prédominance lymphocytaire d’un exsudat oriente vers une  
tuberculose ou une pathologie tumorale.  
La richesse en polynucléaires neutrophiles d’une ascite fait porter le  
diagnostic d’infection de l’ascite même si l’examen bactériologique  
est négatif.  
Bactériologie  
La culture du liquide d’ascite est systématique à la recherche de ger-  
mes banals et de bacilles tuberculeux. Son résultat peut être tardif.  
Principales ascites  
Ascite cirrhotique  
L’ascite cirrhotique est jaune clair, transparente.  
Elle contient de 5 à 20 g/L de protides. En l’absence d’infection  
elle est pauvre en cellules (< 100 éléments/µL). L’évolution vers  
un hépatocarcinome se traduit par un liquide sanglant riche en  
protides et/ou contenant un taux élevé d’alpha-fœtoprotéine (voir  
Alpha-Fœtoprotéine).  
L’infection du liquide d’ascite, suspectée en cas de fièvre, de dou-  
leurs abdominales et/ou d’aggravation de la cirrhose est confirmée  
lorsque le nombre de polynucléaires dans l’ascite dépasse 75/µl.  
Ascite cancéreuse  
L’ascite carcinomateuse peut être citrine, hémorragique ou chy-  
leuse. Très riche en protides (> 40 g/L), elle contient beaucoup d’hé-  
maties (> 10000/µL) et de leucocytes (> 1000/µL). La fibronectine est  
augmentée. On peut y trouver des cellules carcinomateuses.  
Les trois principales causes d’ascites néoplasiques sont les tumeurs  
de l’ovaire, les hépatocarcinomes et les cancers digestifs.  
Ascite tuberculeuse  
La tuberculose péritonéale, fréquente dans les pays en voie de  
développement, est rare en France, survenant une fois sur quatre  
sur une cirrhose. L’ascite de la tuberculose péritonéale est claire,  
riche en protides (> 30 g/L). Les cellules qu’elle contient sont prin-  
cipalement des lymphocytes (> 70 %). Le bacille de Koch (BK) est  
difficile à mettre en évidence (culture et PCR) et le diagnostic est  
porté sur la biopsie péritonéale pratiquée sous laparoscopie.  
Ascite pancréatique  
L’ascite des pancréatites peut être claire, trouble, hémorragique ou  
chyleuse. La concentration d’amylase, qui est très augmentée avec  
un rapport amylase ascite/sérum > 1, oriente le diagnostic.  
× Home
  • Potassium sanguin (kaliémie)
  • Réticulocytes
  • Immunoglobulines
  • BNP (brain natriuretic peptid)
  • Prélèvement génital chez l’homme
  • Lavage broncho-alvéolaire (LBA)
  • Protéine C
  • Protéine S
  • Ammoniaque plasmatique, ammonium
  • GH (hormone de croissance,
  • Amylase
  • Liquide céphalo-rachidien (LCR)
  • Hémoglobine (Hb)
  • Chlamydiae
  • Antiépileptiques
  • PSA : prostate specific antigen
  • CA 15-3
  • Mononucléose infectieuse
  • Antithrombine (AT)
  • Helicobacter pylori
  • Lymphocytes (Numération des)
  • Ionogramme urinaire
  • Groupes sanguins
  • Myoglobine
  • Hémoculture
  • Paludisme (recherche d’un paludisme)
  • Folates
  • Scotch-test
  • Gamma-glutamyl-transpeptidase (gꢀGT)
  • Acide oxalique (oxalate) sanguin
  • Hépatite virale C (sérodiagnostic)
  • Insuline
  • Sérotonine
  • Fer sérique
  • Vitamine B12
  • Paracétamol (dosage)
  • Énolase neurospécifique
  • Lyme (sérodiagnostic de la maladie
  • Activité anti-Xa
  • ACTH
  • Lithium
  • Rubéole (sérodiagnostic de la)
  • CA 19-9
  • Protéine C activée (résistance à la)
  • Ionogramme plasmatique
  • Hémoglobines glycosylées,
  • Cryoglobulines
  • Triiodothyronine (T3) (T3 libre)
  • Bilharzioses (diagnostic)
  • CA 125
  • Amibiase (sérodiagnostic)
  • Haptoglobine
  • Facteur rhumatoïde
  • Alcool (éthanol)
  • Microalbuminurie
  • Numération-formule sanguine
  • Digitaline-digoxine
  • Acide urique (urate) urinaire, uricurie
  • Produits de dégradation
  • Phosphore urinaire (phosphaturie)
  • C réactive protéine (CRP)
  • Calcium urinaire
  • Expression des résultats
  • Antigène carcino-embryonnaire (ACE)
  • Catécholamines
  • Bilirubine
  • Immuno-électrophorèse,
  • Glucose-6-phosphate déshydrogénase
  • Isoniazide (INH) (dosage)
  • Lipase
  • Procalcitonine (PCT)
  • Guthrie (test de)
  • Lipoprotéines sériques (électrophorèse
  • Anticorps anti-facteur intrinsèque
  • Hépatite virale A (sérodiagnostic)
  • Taux de prothrombine (TP)
  • Phosphore sanguin (phosphatémie)
  • Sodium sanguin (natrémie)
  • Protéinurie
  • Liquide synovial
  • Lymphocytes (phénotypage des)
  • Frottis utérin cervicovaginal (FCV)
  • Coombs (test de)
  • Temps de céphaline avec activateur
  • Protéines sériques (électrophorèse)
  • Syphilis (sérodiagnostic de la)
  • Alpha-fœtoprotéine (AFP)
  • Glucose sanguin (glycémie)
  • Abréviations
  • Polynucléaires (granulocytes)
  • Acide urique (urate) sanguin
  • Cortisol (composé F) plasmatique
  • VIH (virus de l’immunodéficience
  • Examen cytobactériologique
  • Calcium sanguin (calcémie)
  • Vitesse de sédimentation
  • Marqueurs tumoraux sériques
  • Phosphatases alcalines (PA)
  • Prélèvements
  • Créatinine (clairance de la)
  • Progestérone 17 hydroxy (17-OHP)
  • pH sanguin
  • Cholestérol des HDL et des LDL
  • Créatinine sanguine
  • Liquide d’ascite
  • Caryotype
  • Anticorps anti-antigènes nucléaires
  • Xylose (épreuve au)
  • Protocoles
  • Troponines
  • Fibrinogène
  • Anticorps anti-cytoplasme des
  • Hépatite virale B (sérodiagnostic)
  • Toxoplasmose (sérodiagnostic de la)
  • Coproculture
  • Albumine sérique
  • Freinage à la dexaméthasone
  • Anticorps antinucléaires (ACAN)
  • Hémoglobine (diagnostic des anémies)
  • D-dimères
  • Catécholamines libres
  • Anticorps anti-ADN natifs
  • Acide lactique (lactate)
  • Anticorps antitransglutaminase
  • Magnésium
  • Anticorps antithyroïdiens (ACAT)
  • Plaquettes (numération des)
  • Myélogramme
  • Prélèvement de gorge
  • Folliculostimuline (FSH) et hormone
  • VIH (infection à) – charge virale
  • Bicarbonates
  • Inflammation (marqueurs de l’)
  • Androstènedione (delta
  • -
  • Immunoglobulines E (IgE) totales
  • Complément
  • Prolactine
  • Gaz du sang artériel
  • Hormone chorionique gonadotrope
  • Hémoglobine (électrophorèse de l’)
  • Peptide C (ou peptide de connexion)
  • Anticorps antiphospholipides (aPL)
  • Testostérone
  • Thyroxine libre
  • Examen parasitologique des selles
  • Estradiol (17-bêta-estradiol) (E2)
  • Temps de saignement
  • Prélèvement génital chez la femme
  • Table des matières
  • Ascite (liquide d’)
  • Liquide pleural
  • Recherche d’anticorps irréguliers
  • Parathormone (PTH)
  • Acide oxalique (oxalate) urinaire
  • Ferritine
  • Aldolases sériques
  • Synacthène immédiat (test au)
  • Transaminases (ALAT, ASAT)
  • TSH, TSH «ultrasensible» (TSHu)