Bienvenue Sur Medecine Pro


Bicarbonates  
B
C
D
E
Les bicarbonates représentent avec le chlore les deux principaux  
constituants de la colonne des anions de l’ionogramme sanguin. Ils  
contribuent puissamment à l’équilibre acido-basique qu’ils régulent.  
Leur dosage permet de reconnaître les troubles de l’équilibre acide-  
base d’origine métabolique (non respiratoires).  
F
Indications  
G
H
I
Ce sont celles de l’ionogramme sanguin (voir Sodium, et Potassium)  
et de la mesure des gaz du sang (voir Gaz du sang).  
Prélèvementꢀ  
B
U Sang veineux sur héparine ou sur tube sec, dans le cadre d’un  
ionogramme sanguin. Sang artériel dans le cadre d’une mesure  
des gaz du sang.  
J
K
L
Valeursꢀusuelles  
M
N
O
P
2
2 à 26 mEq/L (22 à 26 mmol/L)  
Interprétation  
Hyperbicarbonatémies (alcaloses métaboliques)  
L’alcalose métabolique est définie par l’élévation simultanée  
du pH > 7,42 et des bicarbonates plasmatiques > 26 mmol/L  
Q
R
S
Les causes les plus fréquentes de l’alcalose métabolique sont d’une  
part les vomissements et les aspirations gastriques (des pertes d’HCl  
sont équivalentes à l’addition de bicarbonates), d’autre part la prise  
de diurétiques thiazidiques ou de l’anse (qui augmentent la réab-  
sorption des bicarbonates).  
T
Tous deux provoquent une contraction du volume extracellulaire  
qui entretient l’alcalose.  
U
V
W
X
Y
Z
Plus rarement, l’alcalose métabolique traduit un hyperaldosté-  
ronisme (primaire ou secondaire) ou un hypercortisolisme (voir  
Aldostérone et Cortisol), situations dans lesquelles le volume extra-  
cellulaire est augmenté.  
L’alcalose métabolique favorise l’hypokaliémie. C’est son risque  
essentiel.  
Openmirrors.com  
Hypobicarbonatémies (acidoses métaboliques)  
L’acidose «métabolique» est définie par la baisse simultanée  
du pH < 7,38 et des bicarbonates plasmatiques < 22 mmol/L  
L’acidose métabolique peut être due soit à une surcharge acide (un  
+
excès d’ions H ), endogène ou exogène, soit à une perte de bicarbo-  
nates, digestive ou rénale.  
Trou anionique  
En cas d’acidose métabolique, la première chose à faire est de calcu-  
ler le «trou anionique» (voir Ionogramme sanguin, dont la valeur  
normale est comprise entre 8 et 16 mEq/L (12 ± ꢀ mEq/L).  
Acidoses par surcharges acides (trou anionique élevé)  
+
Lorsque l’acidose est liée à une accumulation d’ions H (surcharge  
acide), le trou anionique est > 16 mmol/L.  
Les principales causes d’acidose métabolique avec trou anionique  
élevé sont :  
l’acidose lactique habituellement liée à un choc ou un cancer;  
l’acidocétose du diabète, de l’alcool ou du jeûne;  
l’insuffisance rénale.  
Leur diagnostic est en général évident, surtout lorsque le «trou»  
25 mmol/L.  
>
Acidoses métaboliques par pertes de bicarbonates  
trou anionique normal)  
(
Lorsque l’acidose est liée à des pertes de bicarbonates, ceux-ci sont  
remplacés par du chlore dans la colonne des anions. Le trou anio-  
nique reste normal et cette forme d’acidose métabolique est dite  
«
hyperchlorémique».  
Causes digestives  
La perte de bicarbonate peut être digestive : acidose des diarrhées  
aiguës importantes ou des diarrhées chroniques, quelle qu’en  
soit la cause (le liquide fécal peut contenir jusqu’à 35 mmol/L de  
bicarbonate).  
Acidose tubulaire rénale  
La perte de bicarbonates peut être rénale, due à une insuffisance  
de la réabsorption des bicarbonates ou une diminution de leur  
régénération. Ces anomalies sont regroupées sous le terme d’aci-  
dose tubulaire rénale, diagnostic évoqué chez tout patient ayant  
une acidose métabolique à trou anionique normal sans explication  
clinique évidente.  
On en distingue plusieurs types dont le diagnostic est fait au moyen  
d’épreuves d’acidification urinaire réalisées dans des laboratoires  
spécialisés.  
B
C
D
E
Chez l’enfant elles s’observent dans diverses maladies génétiques  
(
la cystinose est la plus fréquente), parfois dans le cadre d’un syn-  
drome de Fanconi (glycosurie normoglycémique, amino-acidurie,  
hyperphosphaturie).  
F
Chez l’adulte, elles se rencontrent dans les myélomes avec excrétion  
urinaire de chaînes légères, dans les maladies auto-immunes avec  
hyperimmunoglobulinémie, les néphrites interstitielles chroniques,  
l’amylose rénale.  
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
× Home
  • Potassium sanguin (kaliémie)
  • Réticulocytes
  • Immunoglobulines
  • BNP (brain natriuretic peptid)
  • Prélèvement génital chez l’homme
  • Lavage broncho-alvéolaire (LBA)
  • Protéine C
  • Protéine S
  • Ammoniaque plasmatique, ammonium
  • GH (hormone de croissance,
  • Amylase
  • Liquide céphalo-rachidien (LCR)
  • Hémoglobine (Hb)
  • Chlamydiae
  • Antiépileptiques
  • PSA : prostate specific antigen
  • CA 15-3
  • Mononucléose infectieuse
  • Antithrombine (AT)
  • Helicobacter pylori
  • Lymphocytes (Numération des)
  • Ionogramme urinaire
  • Groupes sanguins
  • Myoglobine
  • Hémoculture
  • Paludisme (recherche d’un paludisme)
  • Folates
  • Scotch-test
  • Gamma-glutamyl-transpeptidase (gꢀGT)
  • Acide oxalique (oxalate) sanguin
  • Hépatite virale C (sérodiagnostic)
  • Insuline
  • Sérotonine
  • Fer sérique
  • Vitamine B12
  • Paracétamol (dosage)
  • Énolase neurospécifique
  • Lyme (sérodiagnostic de la maladie
  • Activité anti-Xa
  • ACTH
  • Lithium
  • Rubéole (sérodiagnostic de la)
  • CA 19-9
  • Protéine C activée (résistance à la)
  • Ionogramme plasmatique
  • Hémoglobines glycosylées,
  • Cryoglobulines
  • Triiodothyronine (T3) (T3 libre)
  • Bilharzioses (diagnostic)
  • CA 125
  • Amibiase (sérodiagnostic)
  • Haptoglobine
  • Facteur rhumatoïde
  • Alcool (éthanol)
  • Microalbuminurie
  • Numération-formule sanguine
  • Digitaline-digoxine
  • Acide urique (urate) urinaire, uricurie
  • Produits de dégradation
  • Phosphore urinaire (phosphaturie)
  • C réactive protéine (CRP)
  • Calcium urinaire
  • Expression des résultats
  • Antigène carcino-embryonnaire (ACE)
  • Catécholamines
  • Bilirubine
  • Immuno-électrophorèse,
  • Glucose-6-phosphate déshydrogénase
  • Isoniazide (INH) (dosage)
  • Lipase
  • Procalcitonine (PCT)
  • Guthrie (test de)
  • Lipoprotéines sériques (électrophorèse
  • Anticorps anti-facteur intrinsèque
  • Hépatite virale A (sérodiagnostic)
  • Taux de prothrombine (TP)
  • Phosphore sanguin (phosphatémie)
  • Sodium sanguin (natrémie)
  • Protéinurie
  • Liquide synovial
  • Lymphocytes (phénotypage des)
  • Frottis utérin cervicovaginal (FCV)
  • Coombs (test de)
  • Temps de céphaline avec activateur
  • Protéines sériques (électrophorèse)
  • Syphilis (sérodiagnostic de la)
  • Alpha-fœtoprotéine (AFP)
  • Glucose sanguin (glycémie)
  • Abréviations
  • Polynucléaires (granulocytes)
  • Acide urique (urate) sanguin
  • Cortisol (composé F) plasmatique
  • VIH (virus de l’immunodéficience
  • Examen cytobactériologique
  • Calcium sanguin (calcémie)
  • Vitesse de sédimentation
  • Marqueurs tumoraux sériques
  • Phosphatases alcalines (PA)
  • Prélèvements
  • Créatinine (clairance de la)
  • Progestérone 17 hydroxy (17-OHP)
  • pH sanguin
  • Cholestérol des HDL et des LDL
  • Créatinine sanguine
  • Liquide d’ascite
  • Caryotype
  • Anticorps anti-antigènes nucléaires
  • Xylose (épreuve au)
  • Protocoles
  • Troponines
  • Fibrinogène
  • Anticorps anti-cytoplasme des
  • Hépatite virale B (sérodiagnostic)
  • Toxoplasmose (sérodiagnostic de la)
  • Coproculture
  • Albumine sérique
  • Freinage à la dexaméthasone
  • Anticorps antinucléaires (ACAN)
  • Hémoglobine (diagnostic des anémies)
  • D-dimères
  • Catécholamines libres
  • Anticorps anti-ADN natifs
  • Acide lactique (lactate)
  • Anticorps antitransglutaminase
  • Magnésium
  • Anticorps antithyroïdiens (ACAT)
  • Plaquettes (numération des)
  • Myélogramme
  • Prélèvement de gorge
  • Folliculostimuline (FSH) et hormone
  • VIH (infection à) – charge virale
  • Bicarbonates
  • Inflammation (marqueurs de l’)
  • Androstènedione (delta
  • -
  • Immunoglobulines E (IgE) totales
  • Complément
  • Prolactine
  • Gaz du sang artériel
  • Hormone chorionique gonadotrope
  • Hémoglobine (électrophorèse de l’)
  • Peptide C (ou peptide de connexion)
  • Anticorps antiphospholipides (aPL)
  • Testostérone
  • Thyroxine libre
  • Examen parasitologique des selles
  • Estradiol (17-bêta-estradiol) (E2)
  • Temps de saignement
  • Prélèvement génital chez la femme
  • Table des matières
  • Ascite (liquide d’)
  • Liquide pleural
  • Recherche d’anticorps irréguliers
  • Parathormone (PTH)
  • Acide oxalique (oxalate) urinaire
  • Ferritine
  • Aldolases sériques
  • Synacthène immédiat (test au)
  • Transaminases (ALAT, ASAT)
  • TSH, TSH «ultrasensible» (TSHu)