Bienvenue Sur Medecine Pro


Coproculture  
La coproculture a pour objet de mettre en évidence la bactérie res-  
ponsable d’une diarrhée infectieuse.  
Indications  
Diarrhée chez un enfant de moins de 2 ans.  
Syndrome hémolytique et urémique de l’enfant.  
Diarrhée au retour d’un voyage en zone tropicale ou apparue à  
l’occasion d’une antibiothérapie.  
Toxi-infection alimentaire collective.  
Détection de portages bactériens chez le personnel de restauration.  
Prélèvementꢀ  
M
Les selles sont recueillies dans un récipient propre. Il en est prélevé  
aussitôt une petite quantité (une noix) qui est mise dans un tube  
stérile à l’aide d’une spatule et portée aussitôt au laboratoire (si  
cette condition ne peut être remplie, il est possible de conserver à  
4
°C pendant quelques heures).  
Il est possible de se contenter d’un écouvillonnage rectal (nourris-  
son et recherche de portage de bactéries).  
Technique  
Salmonelles, Shigella, Campylobacter (et parfois Yersinia) sont les  
germes recherchés systématiquement par le laboratoire par ense-  
mencement sur milieux sélectifs.  
Les autres germes doivent faire l’objet d’une demande explicite : E. coli O157.  
H7, Klebsiella oxytoca en cas de diarrhée, Clostridium difficile en cas d’antibio-  
thérapie en cours ou récente.  
Si le diagnostic est urgent (gastro-entérites infantiles), il est possi-  
ble de demander un examen en immunofluorescence directe sur  
les selles.  
Résultats  
En cas de diarrhée sanglante et fébrile, la coproculture permet de  
reconnaître une shigellose (S. sonnei ou S. flexneri) ou, chez l’adulte  
jeune entre 15 et 25 ans, une infection à Campylobacter, deux  
infections qui ne sont mises en évidence que par la coproculture,  
les hémocultures étant constamment négatives.  
Au cours d’une diarrhée postantibiothérapie, la présence de leu-  
cocytes dans les selles et la mise en évidence de C. difficile concou-  
rent au diagnostic de colite pseudo-membraneuse, imposant l’arrêt  
immédiat des atropiniques et des antibiotiques.  
B
C
D
E
Au retour d’un pays en voie de développement, la persistance inha-  
bituelle (au-delà de trois semaines) d’une «diarrhée des voyageurs»  
impose de rechercher le germe en cause – un colibacille entérotoxi-  
nogène (ETEC) dans plus de 50 % des cas.  
F
En cas de typhoïde, la coproculture peut isoler Salmonella typhi, ou  
l’une des trois Salmonella paratyphi, alors que l’hémoculture est  
négative. La négativité de deux coprocultures à quinze jours d’in-  
tervalle est exigée pour affirmer la guérison.  
G
H
I
Dans les salmonelloses dites «mineures» (S. typhi murium, S. enteritidis,  
S. wien, etc.), un portage asymptomatique peut persister jusqu’à qua-  
tre semaines après la guérison clinique. Il est utile de dépister ces por-  
teurs surtout chez les professionnels de l’alimentation.  
J
K
L
Chez le nourrisson, le caractère épidémique d’une diarrhée (crèches,  
services hospitaliers) fait rechercher en priorité à la coproculture un  
E. coli entéropathogène (EPEC).  
M
N
O
P
Chez l’enfant un syndrome hémolytique et urémique fait rechercher  
une infection à E. coli 0157.H7 traduite par une gastro-entérite bru-  
tale. La shigatoxine responsable peut être mise en évidence par PCR.  
Remarque : les bactéries présentes dans les selles sont loin d’être  
toujours pathogènes. Il ne faut pas se laisser abuser par un résultat  
positif (voir à ce sujet le tableau ci-dessous).  
Q
R
S
Bactéries habituellement présentes  
dans les selles  
Bactéries souvent présentes dans les selles  
E. Coli  
• Staphylococcus aureus  
• Clostridium perfringens  
• Lactobacillus  
T
Streptococcus fœcalis (entérocoques)  
Bactéroides fragilis  
U
V
W
X
Y
Z
Proteus, Klebsiella, Enterobacter  
• Candida albicans (champignon)  
Si l’on suspecte une diarrhée à staphylocoques, il est inutile de  
rechercher le staphylocoque dans les selles où sa présence ne prouve  
rien. C’est dans l’aliment suspect qu’il faut le mettre en évidence.  
L’antibiogramme des bactéries isolées par la coproculture ne doit  
pas être systématique.  
× Home
  • Potassium sanguin (kaliémie)
  • Réticulocytes
  • Immunoglobulines
  • BNP (brain natriuretic peptid)
  • Prélèvement génital chez l’homme
  • Lavage broncho-alvéolaire (LBA)
  • Protéine C
  • Protéine S
  • Ammoniaque plasmatique, ammonium
  • GH (hormone de croissance,
  • Amylase
  • Liquide céphalo-rachidien (LCR)
  • Hémoglobine (Hb)
  • Chlamydiae
  • Antiépileptiques
  • PSA : prostate specific antigen
  • CA 15-3
  • Mononucléose infectieuse
  • Antithrombine (AT)
  • Helicobacter pylori
  • Lymphocytes (Numération des)
  • Ionogramme urinaire
  • Groupes sanguins
  • Myoglobine
  • Hémoculture
  • Paludisme (recherche d’un paludisme)
  • Folates
  • Scotch-test
  • Gamma-glutamyl-transpeptidase (gꢀGT)
  • Acide oxalique (oxalate) sanguin
  • Hépatite virale C (sérodiagnostic)
  • Insuline
  • Sérotonine
  • Fer sérique
  • Vitamine B12
  • Paracétamol (dosage)
  • Énolase neurospécifique
  • Lyme (sérodiagnostic de la maladie
  • Activité anti-Xa
  • ACTH
  • Lithium
  • Rubéole (sérodiagnostic de la)
  • CA 19-9
  • Protéine C activée (résistance à la)
  • Ionogramme plasmatique
  • Hémoglobines glycosylées,
  • Cryoglobulines
  • Triiodothyronine (T3) (T3 libre)
  • Bilharzioses (diagnostic)
  • CA 125
  • Amibiase (sérodiagnostic)
  • Haptoglobine
  • Facteur rhumatoïde
  • Alcool (éthanol)
  • Microalbuminurie
  • Numération-formule sanguine
  • Digitaline-digoxine
  • Acide urique (urate) urinaire, uricurie
  • Produits de dégradation
  • Phosphore urinaire (phosphaturie)
  • C réactive protéine (CRP)
  • Calcium urinaire
  • Expression des résultats
  • Antigène carcino-embryonnaire (ACE)
  • Catécholamines
  • Bilirubine
  • Immuno-électrophorèse,
  • Glucose-6-phosphate déshydrogénase
  • Isoniazide (INH) (dosage)
  • Lipase
  • Procalcitonine (PCT)
  • Guthrie (test de)
  • Lipoprotéines sériques (électrophorèse
  • Anticorps anti-facteur intrinsèque
  • Hépatite virale A (sérodiagnostic)
  • Taux de prothrombine (TP)
  • Phosphore sanguin (phosphatémie)
  • Sodium sanguin (natrémie)
  • Protéinurie
  • Liquide synovial
  • Lymphocytes (phénotypage des)
  • Frottis utérin cervicovaginal (FCV)
  • Coombs (test de)
  • Temps de céphaline avec activateur
  • Protéines sériques (électrophorèse)
  • Syphilis (sérodiagnostic de la)
  • Alpha-fœtoprotéine (AFP)
  • Glucose sanguin (glycémie)
  • Abréviations
  • Polynucléaires (granulocytes)
  • Acide urique (urate) sanguin
  • Cortisol (composé F) plasmatique
  • VIH (virus de l’immunodéficience
  • Examen cytobactériologique
  • Calcium sanguin (calcémie)
  • Vitesse de sédimentation
  • Marqueurs tumoraux sériques
  • Phosphatases alcalines (PA)
  • Prélèvements
  • Créatinine (clairance de la)
  • Progestérone 17 hydroxy (17-OHP)
  • pH sanguin
  • Cholestérol des HDL et des LDL
  • Créatinine sanguine
  • Liquide d’ascite
  • Caryotype
  • Anticorps anti-antigènes nucléaires
  • Xylose (épreuve au)
  • Protocoles
  • Troponines
  • Fibrinogène
  • Anticorps anti-cytoplasme des
  • Hépatite virale B (sérodiagnostic)
  • Toxoplasmose (sérodiagnostic de la)
  • Coproculture
  • Albumine sérique
  • Freinage à la dexaméthasone
  • Anticorps antinucléaires (ACAN)
  • Hémoglobine (diagnostic des anémies)
  • D-dimères
  • Catécholamines libres
  • Anticorps anti-ADN natifs
  • Acide lactique (lactate)
  • Anticorps antitransglutaminase
  • Magnésium
  • Anticorps antithyroïdiens (ACAT)
  • Plaquettes (numération des)
  • Myélogramme
  • Prélèvement de gorge
  • Folliculostimuline (FSH) et hormone
  • VIH (infection à) – charge virale
  • Bicarbonates
  • Inflammation (marqueurs de l’)
  • Androstènedione (delta
  • -
  • Immunoglobulines E (IgE) totales
  • Complément
  • Prolactine
  • Gaz du sang artériel
  • Hormone chorionique gonadotrope
  • Hémoglobine (électrophorèse de l’)
  • Peptide C (ou peptide de connexion)
  • Anticorps antiphospholipides (aPL)
  • Testostérone
  • Thyroxine libre
  • Examen parasitologique des selles
  • Estradiol (17-bêta-estradiol) (E2)
  • Temps de saignement
  • Prélèvement génital chez la femme
  • Table des matières
  • Ascite (liquide d’)
  • Liquide pleural
  • Recherche d’anticorps irréguliers
  • Parathormone (PTH)
  • Acide oxalique (oxalate) urinaire
  • Ferritine
  • Aldolases sériques
  • Synacthène immédiat (test au)
  • Transaminases (ALAT, ASAT)
  • TSH, TSH «ultrasensible» (TSHu)