Bienvenue Sur Medecine Pro


Fibrinogène  
Cette protéine synthétisée par le foie se transforme en fibrine sous  
l’influence de la thrombine pour former le caillot. Le fibrinogène  
s’élève dans toutes les inflammations. Il est consommé en cas de  
fibrinolyse réactionnelle.  
Indications  
Diagnostic d’un syndrome inflammatoire.  
Diagnostic d’une coagulation intravasculaire disséminée (CIVD).  
Prélèvement  
Sang sur citrate (voir Protocoles).  
Valeurs usuelles  
2
à 4 g/L  
Interprétation  
Hyperfibrinémies  
L’augmentation du fibrinogène au-delà de 5 g/L (pouvant attein-  
dre 10-12 g/L) s’observe dans toutes les situations où la vitesse de  
sédimentation (VS) est augmentée : rhumatismes inflammatoires,  
connectivites, cancers.  
Elle n’implique pas un risque accru de thrombose.  
Hypofibrinémies  
La baisse du fibrinogène n’est prise en considération qu’au-dessous  
de 1,5 g/L. Elle témoigne :  
d’une insuffisance hépatocellulaire;  
d’une coagulation intravasculaire disséminée (CIVD);  
d’une fibrinogénolyse primitive.  
CIVD  
La CIVD est due une activation subite de l’hémostase provoquant un  
envahissement massif de la microcirculation par des microthrombo-  
ses, suivie d’une fibrinolyse réactionnelle.  
La consommation des facteurs de la coagulation entraîne un risque  
hémorragique. Le fibrinogène est < 1 g/L (indosable parfois). Les  
D-dimères sont élevés > 500 µg/L (voir D-dimères).  
CIVD  
Au début – stade de CIVD compensée – il n’y a pas d’hémorragies. Seule la  
présence de D-dimères et de complexes solubles témoigne du processus.  
B
E
La CIVD décompensée se traduit par des hémorragies diffuses, des ecchymo-  
ses en carte de géographie, souvent des nécroses ischémiques des membres  
et une oligoanurie.  
D
E
En obstétrique la CIVD est fréquente après hématome rétroplacentaire,  
embolie amniotique, mort fœtale in utero. Les septicémies à BGN, les ménin-  
gococcies, les leucémies aiguës promyélocytaires (LAM3), les cancers de la  
prostate et du pancréas sont également des causes fréquentes de CIVD, ainsi  
que les interventions chirurgicales importantes, les brûlures étendues et les  
crushs.  
F
G
H
I
Au cours des CIVD, sont consommés :  
J
des plaquettes, dont le nombre tombe < 100000/µL;  
les facteurs V et VIII;  
K
L
à un moindre degré : le facteur II, d’où un abaissement du TP.  
Le facteur VII + X est conservé.  
M
N
O
P
Fibrinogénolyse primitive  
Beaucoup plus rare, elle se produit au décours de certaines inter-  
ventions sur la prostate, l’utérus, la veine porte (anastomoses porto-  
caves), et dans certains cancers de la prostate.  
Elle se traduit par des hémorragies diffuses.  
Q
R
S
La fibrinolyse entraîne, outre une fibrinopénie très marquée, un  
temps de lyse des euglobulines raccourci (< 1 h). Les plaquettes sont  
normales; la diminution des facteurs V et VIII reste modérée. Les  
facteurs II et VII + X sont normaux. La concentration de D-dimères  
est normale.  
T
Afibrinogénémie  
U
V
W
X
Y
Z
L’afibrinogénémie est une maladie congénitale exceptionnelle, de  
transmission autosomique récessive. Le diagnostic est évoqué dès la  
naissance devant des hématomes sous-cutanés. Le risque majeur est  
celui d’hémorragies intracrâniennes.  
× Home
  • Potassium sanguin (kaliémie)
  • Réticulocytes
  • Immunoglobulines
  • BNP (brain natriuretic peptid)
  • Prélèvement génital chez l’homme
  • Lavage broncho-alvéolaire (LBA)
  • Protéine C
  • Protéine S
  • Ammoniaque plasmatique, ammonium
  • GH (hormone de croissance,
  • Amylase
  • Liquide céphalo-rachidien (LCR)
  • Hémoglobine (Hb)
  • Chlamydiae
  • Antiépileptiques
  • PSA : prostate specific antigen
  • CA 15-3
  • Mononucléose infectieuse
  • Antithrombine (AT)
  • Helicobacter pylori
  • Lymphocytes (Numération des)
  • Ionogramme urinaire
  • Groupes sanguins
  • Myoglobine
  • Hémoculture
  • Paludisme (recherche d’un paludisme)
  • Folates
  • Scotch-test
  • Gamma-glutamyl-transpeptidase (gꢀGT)
  • Acide oxalique (oxalate) sanguin
  • Hépatite virale C (sérodiagnostic)
  • Insuline
  • Sérotonine
  • Fer sérique
  • Vitamine B12
  • Paracétamol (dosage)
  • Énolase neurospécifique
  • Lyme (sérodiagnostic de la maladie
  • Activité anti-Xa
  • ACTH
  • Lithium
  • Rubéole (sérodiagnostic de la)
  • CA 19-9
  • Protéine C activée (résistance à la)
  • Ionogramme plasmatique
  • Hémoglobines glycosylées,
  • Cryoglobulines
  • Triiodothyronine (T3) (T3 libre)
  • Bilharzioses (diagnostic)
  • CA 125
  • Amibiase (sérodiagnostic)
  • Haptoglobine
  • Facteur rhumatoïde
  • Alcool (éthanol)
  • Microalbuminurie
  • Numération-formule sanguine
  • Digitaline-digoxine
  • Acide urique (urate) urinaire, uricurie
  • Produits de dégradation
  • Phosphore urinaire (phosphaturie)
  • C réactive protéine (CRP)
  • Calcium urinaire
  • Expression des résultats
  • Antigène carcino-embryonnaire (ACE)
  • Catécholamines
  • Bilirubine
  • Immuno-électrophorèse,
  • Glucose-6-phosphate déshydrogénase
  • Isoniazide (INH) (dosage)
  • Lipase
  • Procalcitonine (PCT)
  • Guthrie (test de)
  • Lipoprotéines sériques (électrophorèse
  • Anticorps anti-facteur intrinsèque
  • Hépatite virale A (sérodiagnostic)
  • Taux de prothrombine (TP)
  • Phosphore sanguin (phosphatémie)
  • Sodium sanguin (natrémie)
  • Protéinurie
  • Liquide synovial
  • Lymphocytes (phénotypage des)
  • Frottis utérin cervicovaginal (FCV)
  • Coombs (test de)
  • Temps de céphaline avec activateur
  • Protéines sériques (électrophorèse)
  • Syphilis (sérodiagnostic de la)
  • Alpha-fœtoprotéine (AFP)
  • Glucose sanguin (glycémie)
  • Abréviations
  • Polynucléaires (granulocytes)
  • Acide urique (urate) sanguin
  • Cortisol (composé F) plasmatique
  • VIH (virus de l’immunodéficience
  • Examen cytobactériologique
  • Calcium sanguin (calcémie)
  • Vitesse de sédimentation
  • Marqueurs tumoraux sériques
  • Phosphatases alcalines (PA)
  • Prélèvements
  • Créatinine (clairance de la)
  • Progestérone 17 hydroxy (17-OHP)
  • pH sanguin
  • Cholestérol des HDL et des LDL
  • Créatinine sanguine
  • Liquide d’ascite
  • Caryotype
  • Anticorps anti-antigènes nucléaires
  • Xylose (épreuve au)
  • Protocoles
  • Troponines
  • Fibrinogène
  • Anticorps anti-cytoplasme des
  • Hépatite virale B (sérodiagnostic)
  • Toxoplasmose (sérodiagnostic de la)
  • Coproculture
  • Albumine sérique
  • Freinage à la dexaméthasone
  • Anticorps antinucléaires (ACAN)
  • Hémoglobine (diagnostic des anémies)
  • D-dimères
  • Catécholamines libres
  • Anticorps anti-ADN natifs
  • Acide lactique (lactate)
  • Anticorps antitransglutaminase
  • Magnésium
  • Anticorps antithyroïdiens (ACAT)
  • Plaquettes (numération des)
  • Myélogramme
  • Prélèvement de gorge
  • Folliculostimuline (FSH) et hormone
  • VIH (infection à) – charge virale
  • Bicarbonates
  • Inflammation (marqueurs de l’)
  • Androstènedione (delta
  • -
  • Immunoglobulines E (IgE) totales
  • Complément
  • Prolactine
  • Gaz du sang artériel
  • Hormone chorionique gonadotrope
  • Hémoglobine (électrophorèse de l’)
  • Peptide C (ou peptide de connexion)
  • Anticorps antiphospholipides (aPL)
  • Testostérone
  • Thyroxine libre
  • Examen parasitologique des selles
  • Estradiol (17-bêta-estradiol) (E2)
  • Temps de saignement
  • Prélèvement génital chez la femme
  • Table des matières
  • Ascite (liquide d’)
  • Liquide pleural
  • Recherche d’anticorps irréguliers
  • Parathormone (PTH)
  • Acide oxalique (oxalate) urinaire
  • Ferritine
  • Aldolases sériques
  • Synacthène immédiat (test au)
  • Transaminases (ALAT, ASAT)
  • TSH, TSH «ultrasensible» (TSHu)