Bienvenue Sur Medecine Pro


Créatinine sanguine  
B
C
D
E
Catabolite de la créatine musculaire, la créatinine est éliminée dans  
les urines. Chez un sujet donné la quantité de créatinine éliminée  
quotidiennement est fixe, proportionnellement à sa masse muscu­  
laire. Comme la créatinine est éliminée par le rein uniquement par  
filtration, il existe une corrélation entre la concentration plasma­  
tique de créatinine et la filtration glomérulaire : lorsque le débit de  
filtration glomérulaire baisse, une concentration plus élevée dans  
le sérum, et donc dans le filtrat glomérulaire, permet d’éliminer  
autant de créatinine.  
F
G
H
I
La concentration de créatinine plasmatique dans le sang est un  
«
indicateur» du débit glomérulaire autrement dit du fonctionne­  
ment rénal.  
J
Indications  
K
L
Très larges, l’insuffisance rénale étant le plus souvent asymptomatique.  
Examen systématique en urologie et néphrologie.  
Recherche d’une insuffisance rénale au cours des affections reten­  
tissant sur le rein : HTA, diabète sucré, myélome, lupus etc.  
M
N
O
P
Surveillance d’un traitement utilisant des médicaments potentiel­  
lement néphrotoxiques : IEC, diurétiques, antalgiques, antirétro­  
viraux, etc.  
Prélèvement  
B
Q
R
S
Prélèvement veineux sur tube sec ou hépariné. Possibilité d’un  
prélèvement capillaire chez le nourrisson.  
Valeurs usuelles  
T
Chez l’homme :  
à 13 mg/L (80 à 110 mmol/L)  
Chez la femme :  
à 10 mg/L (60 à 90 mmol/L)  
Chez l’enfant < 5 ans :  
de 20 à 40 mmol/L  
9
U
V
W
X
Y
Z
7
Facteurs de conversion  
mg × �ꢀ�  µmol  
µmol × 0ꢀ11  mg  
Lors de la grossesse, en raison de l’élévation physiologique du  
débit sanguin rénal, la créatinine plasmatique s’abaisse :  
<
50 mmol/l  
Interprétation  
Insuffisance rénale chronique (IRC)  
La créatininémie permet de suivre les progrès d’une insuffisance  
rénale chronique. Il faut savoir toutefois que la relation entre filtra­  
tion glomérulaire et créatinine est une hyperbole (la créatinine étant  
en abscisse). Au début de l’IRC, à des diminutions déjà fortes de la  
filtration glomérulaire correspondent des augmentations modestes  
de créatininémie. En revanche, en cas d’insuffisance rénale avan­  
cée, une réduction modeste de la filtration glomérulaire se traduit  
par une élévation sensible de la créatinine plasmatique.  
Insuffisance rénale aiguë (IRA)  
Le diagnostic d’insuffisance rénale aiguë ne se fonde pas sur des  
critères de diurèse, car l’insuffisance rénale peut être anurique  
(
<100 mL d’urines), oligoanurique (de 100 à 500 mL) ou à diurèse  
conservée. Il se fonde sur l’élévation rapide de la créatinine jugée  
sur deux examens successifs.  
Une IRA peut être obstructive, fonctionnelle ou organique.  
L’insuffisance rénale obstructive est reconnue à l’imagerie (valeur de  
l’échographie qui montre une dilatation des cavités pyélocalicielles).  
La distinction entre IRA prérénale ou fonctionnelle et IRA organi­  
que se fait en comparant les concentrations d’urée plasmatique et  
de créatinine. Une élévation de l’urée plus importante que celle de  
la créatinine est en faveur d’une IRA fonctionnelle.  
D’autres comparaisons peuvent être utilisées – voir le tableau  
ci­dessous.  
IRA organique  
< 20 mmol/l  
IRA fonctionnelle  
> 20 mmol/L  
Na urinaire  
Na urinaire/K urinaire  
Urée sang/Créat. sang  
> 1  
< 1  
50 (expression molaire)  
< 100 (expression molaire)  
Rhabdomyolyse  
Toute rhabdomyolyse élève transitoirement la créatininémie, indé­  
pendamment de son éventuel retentissement rénal.  
× Home
  • Potassium sanguin (kaliémie)
  • Réticulocytes
  • Immunoglobulines
  • BNP (brain natriuretic peptid)
  • Prélèvement génital chez l’homme
  • Lavage broncho-alvéolaire (LBA)
  • Protéine C
  • Protéine S
  • Ammoniaque plasmatique, ammonium
  • GH (hormone de croissance,
  • Amylase
  • Liquide céphalo-rachidien (LCR)
  • Hémoglobine (Hb)
  • Chlamydiae
  • Antiépileptiques
  • PSA : prostate specific antigen
  • CA 15-3
  • Mononucléose infectieuse
  • Antithrombine (AT)
  • Helicobacter pylori
  • Lymphocytes (Numération des)
  • Ionogramme urinaire
  • Groupes sanguins
  • Myoglobine
  • Hémoculture
  • Paludisme (recherche d’un paludisme)
  • Folates
  • Scotch-test
  • Gamma-glutamyl-transpeptidase (gꢀGT)
  • Acide oxalique (oxalate) sanguin
  • Hépatite virale C (sérodiagnostic)
  • Insuline
  • Sérotonine
  • Fer sérique
  • Vitamine B12
  • Paracétamol (dosage)
  • Énolase neurospécifique
  • Lyme (sérodiagnostic de la maladie
  • Activité anti-Xa
  • ACTH
  • Lithium
  • Rubéole (sérodiagnostic de la)
  • CA 19-9
  • Protéine C activée (résistance à la)
  • Ionogramme plasmatique
  • Hémoglobines glycosylées,
  • Cryoglobulines
  • Triiodothyronine (T3) (T3 libre)
  • Bilharzioses (diagnostic)
  • CA 125
  • Amibiase (sérodiagnostic)
  • Haptoglobine
  • Facteur rhumatoïde
  • Alcool (éthanol)
  • Microalbuminurie
  • Numération-formule sanguine
  • Digitaline-digoxine
  • Acide urique (urate) urinaire, uricurie
  • Produits de dégradation
  • Phosphore urinaire (phosphaturie)
  • C réactive protéine (CRP)
  • Calcium urinaire
  • Expression des résultats
  • Antigène carcino-embryonnaire (ACE)
  • Catécholamines
  • Bilirubine
  • Immuno-électrophorèse,
  • Glucose-6-phosphate déshydrogénase
  • Isoniazide (INH) (dosage)
  • Lipase
  • Procalcitonine (PCT)
  • Guthrie (test de)
  • Lipoprotéines sériques (électrophorèse
  • Anticorps anti-facteur intrinsèque
  • Hépatite virale A (sérodiagnostic)
  • Taux de prothrombine (TP)
  • Phosphore sanguin (phosphatémie)
  • Sodium sanguin (natrémie)
  • Protéinurie
  • Liquide synovial
  • Lymphocytes (phénotypage des)
  • Frottis utérin cervicovaginal (FCV)
  • Coombs (test de)
  • Temps de céphaline avec activateur
  • Protéines sériques (électrophorèse)
  • Syphilis (sérodiagnostic de la)
  • Alpha-fœtoprotéine (AFP)
  • Glucose sanguin (glycémie)
  • Abréviations
  • Polynucléaires (granulocytes)
  • Acide urique (urate) sanguin
  • Cortisol (composé F) plasmatique
  • VIH (virus de l’immunodéficience
  • Examen cytobactériologique
  • Calcium sanguin (calcémie)
  • Vitesse de sédimentation
  • Marqueurs tumoraux sériques
  • Phosphatases alcalines (PA)
  • Prélèvements
  • Créatinine (clairance de la)
  • Progestérone 17 hydroxy (17-OHP)
  • pH sanguin
  • Cholestérol des HDL et des LDL
  • Créatinine sanguine
  • Liquide d’ascite
  • Caryotype
  • Anticorps anti-antigènes nucléaires
  • Xylose (épreuve au)
  • Protocoles
  • Troponines
  • Fibrinogène
  • Anticorps anti-cytoplasme des
  • Hépatite virale B (sérodiagnostic)
  • Toxoplasmose (sérodiagnostic de la)
  • Coproculture
  • Albumine sérique
  • Freinage à la dexaméthasone
  • Anticorps antinucléaires (ACAN)
  • Hémoglobine (diagnostic des anémies)
  • D-dimères
  • Catécholamines libres
  • Anticorps anti-ADN natifs
  • Acide lactique (lactate)
  • Anticorps antitransglutaminase
  • Magnésium
  • Anticorps antithyroïdiens (ACAT)
  • Plaquettes (numération des)
  • Myélogramme
  • Prélèvement de gorge
  • Folliculostimuline (FSH) et hormone
  • VIH (infection à) – charge virale
  • Bicarbonates
  • Inflammation (marqueurs de l’)
  • Androstènedione (delta
  • -
  • Immunoglobulines E (IgE) totales
  • Complément
  • Prolactine
  • Gaz du sang artériel
  • Hormone chorionique gonadotrope
  • Hémoglobine (électrophorèse de l’)
  • Peptide C (ou peptide de connexion)
  • Anticorps antiphospholipides (aPL)
  • Testostérone
  • Thyroxine libre
  • Examen parasitologique des selles
  • Estradiol (17-bêta-estradiol) (E2)
  • Temps de saignement
  • Prélèvement génital chez la femme
  • Table des matières
  • Ascite (liquide d’)
  • Liquide pleural
  • Recherche d’anticorps irréguliers
  • Parathormone (PTH)
  • Acide oxalique (oxalate) urinaire
  • Ferritine
  • Aldolases sériques
  • Synacthène immédiat (test au)
  • Transaminases (ALAT, ASAT)
  • TSH, TSH «ultrasensible» (TSHu)