Bienvenue Sur Medecine Pro


Phosphatases alcalines (PA)  
B
C
D
E
Ces enzymes, sont très répandues dans l’organisme, mais on les  
trouve surtout dans l’os et dans le foie qui assure en outre leur  
élimination biliaire. Aussi les phosphatases alcalines (PA) sont-elles  
dosées pour reconnaître les affections hépatiques ou osseuses.  
Indications  
F
Recherche d’une cholestase hépatique.  
G
Bilan phosphocalcique.  
Confirmation du diagnostic d’une maladie de Paget.  
I
Prélèvement  
B
Prélèvement sur tube sec ou hépariné (fluorure, oxalate, EDTA ne  
conviennent pas).  
J
K
L
Attention : l’hémolyse fausse le dosage (phosphatases alcalines  
érythrocytaires).  
M
N
O
P
Valeurs usuelles  
Chez l’adulte :  
de 30 à 100 UI/L  
Chez l’enfant :  
de 100 à 200 UI/L  
Les chiffres plus élevés de l’enfant sont liés à la croissance osseuse,  
les valeurs maximales étant observées chez le nourrisson (entre 100  
et 280 UI/L), et à la puberté (entre 90 et 300 UI/L). Elles diminuent  
progressivement après la puberté pour atteindre les valeurs de  
l’adulte vers 20 ans. À partir de la cinquantaine les valeurs augmen-  
tent à nouveau.  
Q
R
S
T
Chez la femme enceinte, les PA s’élèvent régulièrement de la  
e
U
V
W
X
Y
Z
2
0 semaine jusqu’au terme (où elles atteignent quatre fois les  
valeurs normales) en raison de l’apparition de la phosphatase alca-  
line placentaire.  
Interprétation  
Élévations d’origine hépatique  
Dans les affections hépatiques l’élévation des PA est le signe d’une  
cholestase, c’est-à-dire d’un obstacle à l’écoulement biliaire «de  
l’hépatocyte à l’ampoule de Vater». Une cholestase se reconnaît  
à l’élévation concomitante des gamma-glutamyl transpeptidases  
(
γ  G T) (à la différence des affections osseuses). Elle peut être confir-  
mée par le dosage de la 5’-nucléotidase.  
Les cholestases intrahépatiques  
Elles sont principalement médicamenteuses, mais elles s’observent  
aussi :  
dans les hépatites virales ou alcooliques;  
dans la cirrhose biliaire primitive (CBP) qui est une cholangite  
chronique auto-immune de la femme.  
Les cholestases extrahépatiques  
Elles sont principalement lithiasiques (lithiase du cholédoque) et  
tumorales (cancer du pancréas).  
Pour rechercher une cholestase préférer le dosage  
de la 5’-nucléotidase  
Valeur usuelle :  
<
9 UI/L  
Cette enzyme essentiellement hépatique a l’intérêt de ne pas s’élever dans  
les maladies osseuses, à la différence des PA, et de n’être pas sensible aux  
médicaments et à l’alcool, à la différence des γ  G T.  
Élévations d’origine osseuse  
En l’absence de cholestase une élévation de PA s’observe :  
dans la maladie de Paget chez l’adulte (l’élévation des PA, très  
importante, peut aller jusqu’à trente fois les valeurs normales);  
dans les ostéomalacies, les hyperparathyroïdies avec lésions osseu-  
ses, les métastases osseuses condensantes (cancer de la prostate);  
dans le rachitisme de l’enfant.  
Remarque : les PA restent normales en cas d’ostéoporose, de myélome,  
de métastases ostéolytiques (cancers du sein).  
À retenir  
PA élevées et γ  G T élevée = cholestase = affection hépatobiliaire  
PA élevées et γ  G T abaissée = maladie osseuse  
× Home
  • Potassium sanguin (kaliémie)
  • Réticulocytes
  • Immunoglobulines
  • BNP (brain natriuretic peptid)
  • Prélèvement génital chez l’homme
  • Lavage broncho-alvéolaire (LBA)
  • Protéine C
  • Protéine S
  • Ammoniaque plasmatique, ammonium
  • GH (hormone de croissance,
  • Amylase
  • Liquide céphalo-rachidien (LCR)
  • Hémoglobine (Hb)
  • Chlamydiae
  • Antiépileptiques
  • PSA : prostate specific antigen
  • CA 15-3
  • Mononucléose infectieuse
  • Antithrombine (AT)
  • Helicobacter pylori
  • Lymphocytes (Numération des)
  • Ionogramme urinaire
  • Groupes sanguins
  • Myoglobine
  • Hémoculture
  • Paludisme (recherche d’un paludisme)
  • Folates
  • Scotch-test
  • Gamma-glutamyl-transpeptidase (gꢀGT)
  • Acide oxalique (oxalate) sanguin
  • Hépatite virale C (sérodiagnostic)
  • Insuline
  • Sérotonine
  • Fer sérique
  • Vitamine B12
  • Paracétamol (dosage)
  • Énolase neurospécifique
  • Lyme (sérodiagnostic de la maladie
  • Activité anti-Xa
  • ACTH
  • Lithium
  • Rubéole (sérodiagnostic de la)
  • CA 19-9
  • Protéine C activée (résistance à la)
  • Ionogramme plasmatique
  • Hémoglobines glycosylées,
  • Cryoglobulines
  • Triiodothyronine (T3) (T3 libre)
  • Bilharzioses (diagnostic)
  • CA 125
  • Amibiase (sérodiagnostic)
  • Haptoglobine
  • Facteur rhumatoïde
  • Alcool (éthanol)
  • Microalbuminurie
  • Numération-formule sanguine
  • Digitaline-digoxine
  • Acide urique (urate) urinaire, uricurie
  • Produits de dégradation
  • Phosphore urinaire (phosphaturie)
  • C réactive protéine (CRP)
  • Calcium urinaire
  • Expression des résultats
  • Antigène carcino-embryonnaire (ACE)
  • Catécholamines
  • Bilirubine
  • Immuno-électrophorèse,
  • Glucose-6-phosphate déshydrogénase
  • Isoniazide (INH) (dosage)
  • Lipase
  • Procalcitonine (PCT)
  • Guthrie (test de)
  • Lipoprotéines sériques (électrophorèse
  • Anticorps anti-facteur intrinsèque
  • Hépatite virale A (sérodiagnostic)
  • Taux de prothrombine (TP)
  • Phosphore sanguin (phosphatémie)
  • Sodium sanguin (natrémie)
  • Protéinurie
  • Liquide synovial
  • Lymphocytes (phénotypage des)
  • Frottis utérin cervicovaginal (FCV)
  • Coombs (test de)
  • Temps de céphaline avec activateur
  • Protéines sériques (électrophorèse)
  • Syphilis (sérodiagnostic de la)
  • Alpha-fœtoprotéine (AFP)
  • Glucose sanguin (glycémie)
  • Abréviations
  • Polynucléaires (granulocytes)
  • Acide urique (urate) sanguin
  • Cortisol (composé F) plasmatique
  • VIH (virus de l’immunodéficience
  • Examen cytobactériologique
  • Calcium sanguin (calcémie)
  • Vitesse de sédimentation
  • Marqueurs tumoraux sériques
  • Phosphatases alcalines (PA)
  • Prélèvements
  • Créatinine (clairance de la)
  • Progestérone 17 hydroxy (17-OHP)
  • pH sanguin
  • Cholestérol des HDL et des LDL
  • Créatinine sanguine
  • Liquide d’ascite
  • Caryotype
  • Anticorps anti-antigènes nucléaires
  • Xylose (épreuve au)
  • Protocoles
  • Troponines
  • Fibrinogène
  • Anticorps anti-cytoplasme des
  • Hépatite virale B (sérodiagnostic)
  • Toxoplasmose (sérodiagnostic de la)
  • Coproculture
  • Albumine sérique
  • Freinage à la dexaméthasone
  • Anticorps antinucléaires (ACAN)
  • Hémoglobine (diagnostic des anémies)
  • D-dimères
  • Catécholamines libres
  • Anticorps anti-ADN natifs
  • Acide lactique (lactate)
  • Anticorps antitransglutaminase
  • Magnésium
  • Anticorps antithyroïdiens (ACAT)
  • Plaquettes (numération des)
  • Myélogramme
  • Prélèvement de gorge
  • Folliculostimuline (FSH) et hormone
  • VIH (infection à) – charge virale
  • Bicarbonates
  • Inflammation (marqueurs de l’)
  • Androstènedione (delta
  • -
  • Immunoglobulines E (IgE) totales
  • Complément
  • Prolactine
  • Gaz du sang artériel
  • Hormone chorionique gonadotrope
  • Hémoglobine (électrophorèse de l’)
  • Peptide C (ou peptide de connexion)
  • Anticorps antiphospholipides (aPL)
  • Testostérone
  • Thyroxine libre
  • Examen parasitologique des selles
  • Estradiol (17-bêta-estradiol) (E2)
  • Temps de saignement
  • Prélèvement génital chez la femme
  • Table des matières
  • Ascite (liquide d’)
  • Liquide pleural
  • Recherche d’anticorps irréguliers
  • Parathormone (PTH)
  • Acide oxalique (oxalate) urinaire
  • Ferritine
  • Aldolases sériques
  • Synacthène immédiat (test au)
  • Transaminases (ALAT, ASAT)
  • TSH, TSH «ultrasensible» (TSHu)