Bienvenue Sur Medecine Pro


Bilirubine  
B
C
D
E
La bilirubine est le produit de la dégradation de l’hémoglobine  
dans la rate. Libérée dans le plasma sous une forme insoluble dans  
l’eau, elle est véhiculée vers le foie liée à l’albumine. Dans le foie  
elle est conjuguée par le glucuronate, ce qui la rend soluble puis  
elle est excrétée par les voies biliaires dans l’intestin.  
La bilirubine conjuguée, soluble dans l’eau et présente dans les  
voies biliaires est dite «directe»; la bilirubine non conjuguée, libé-  
rée par la destruction des hématies et présente dans le sang, est  
dite «indirecte».  
F
G
H
I
Le dosage de la bilirubine totale confirme le diagnostic d’ictère.  
Celui de ses composantes en précise le mécanisme.  
J
Indications  
Toutes les maladies hépatobiliaires (le dosage est inclus dans le  
bilan hépatique complet»).  
K
L
«
Recherche d’une hémolyse devant une anémie régénérative (avec  
des réticulocytes élevés).  
M
N
O
P
Chez le nouveau-né : recherche d’un ictère hémolytique du  
nouveau-né par incompatibilité fœtomaternelle, d’une atrésie  
biliaire.  
Prélèvementꢀ  
Prélèvement de sang capillaire (enfant) ou veineux (adulte)  
sur tube sec ou hépariné.  
B
Q
R
S
U Éviter la stase veineuse. Rejeter les prélèvements lorsque  
le garrot a été mis en place plus de 1 min.  
U Éviter l’exposition du prélèvement à la lumière (la bilirubine  
s’oxyde à la lumière). En pédiatrie, utiliser de préférence des  
flacons ambrés ou enveloppés dans du papier d’aluminium.  
T
U
V
W
X
Y
Z
Valeursꢀusuelles  
Bilirubine totale :  
12 mg/L (20 µmol/L)  
Bilirubine indirecte (non conjuguée) :  
10 mg/L (18 µmol/L)  
Bilirubine directe (conjuguée) :  
2 mg/L (4 µmol/L)  
<
<
<
de prothrombine, abaissé, est corrigé par la vitamine K. L’imagerie  
détermine la cause de la jaunisse.  
B
C
D
E
Hyperbilirubinémies non conjuguées  
Une hyperbilirubinémie est dite non conjuguée lorsqu’elle est constituée à  
8
0 % ou plus de bilirubine libre («indirecte»).  
L’ictère est habituellement discret. L’excrétion biliaire intestinale de la biliru-  
bine est augmentée, ce qui colore les selles, qui sont foncées.  
F
G
H
I
L’hyperbilirubinémie non conjuguée est généralement due à une  
hémolyse, parfois à un défaut de glucuronoconjugaison.  
Déficit en glucuronoconjugaison  
Un déficit en glucuronoconjugaison fréquent et tout à fait bénin  
est la maladie de Gilbert (cholémie familiale). Cette affection à  
transmission autosomique dominante se traduit par un ictère fami-  
lial chronique, modéré, isolé, facile à reconnaître.  
J
K
L
La bilirubinémie (qui doit être dosée après un jeûne prolongé) ne  
dépasse pas 50 mg/L (85 mmol/L).  
M
N
O
P
Hémolyse  
En dehors de ce cas l’hyperbilirubinémie indirecte est due à une  
hémolyse (anémie hémolytique).  
L’ictère hémolytique est habituellement discret. La bilirubine  
dépasse rarement 100 μmol/L. Les épreuves fonctionnelles hépati-  
ques sont normales. L’anémie est régénérative. L’haptoglobine est  
abaissée, les lactates déshydrogénases (LDH) augmentées.  
Q
R
S
Toutes les hémolyses augmentent la bilirubine :  
anémies hémolytiques corpusculaires (Minkowski-Chauffard,  
déficit en glucose-6-phosphate déshydrogénase [G6PD], etc.);  
T
anémies hémolytiques toxiques, médicamenteuses, parasitaires,  
immunologiques (transfusions, grossesse);  
U
V
W
X
Y
Z
anémies hémolytiques auto-immunes.  
Chez le nouveau-né atteint d’hémolyse par incompatibilité fœto-  
maternelle, la production de bilirubine déborde rapidement les  
possibilités d’épuration, faibles à cet âge. La bilirubine se répand  
dans les tissus riches en lipides et imprègne les noyaux gris centraux  
du cerveau. Cet ictère nucléaire peut être mortel ou laisser de gra-  
ves séquelles neurologiques.  
Chez le nouveau-né suspect d’incompatibilité fœtomaternelle,  
le dosage de la bilirubine est une urgence : de son résultat  
découle l’indication d’une photothérapie.  
!
Prévenir l’équipe soignante dès que la bilirubine totale  
est augmentée  
× Home
  • Potassium sanguin (kaliémie)
  • Réticulocytes
  • Immunoglobulines
  • BNP (brain natriuretic peptid)
  • Prélèvement génital chez l’homme
  • Lavage broncho-alvéolaire (LBA)
  • Protéine C
  • Protéine S
  • Ammoniaque plasmatique, ammonium
  • GH (hormone de croissance,
  • Amylase
  • Liquide céphalo-rachidien (LCR)
  • Hémoglobine (Hb)
  • Chlamydiae
  • Antiépileptiques
  • PSA : prostate specific antigen
  • CA 15-3
  • Mononucléose infectieuse
  • Antithrombine (AT)
  • Helicobacter pylori
  • Lymphocytes (Numération des)
  • Ionogramme urinaire
  • Groupes sanguins
  • Myoglobine
  • Hémoculture
  • Paludisme (recherche d’un paludisme)
  • Folates
  • Scotch-test
  • Gamma-glutamyl-transpeptidase (gꢀGT)
  • Acide oxalique (oxalate) sanguin
  • Hépatite virale C (sérodiagnostic)
  • Insuline
  • Sérotonine
  • Fer sérique
  • Vitamine B12
  • Paracétamol (dosage)
  • Énolase neurospécifique
  • Lyme (sérodiagnostic de la maladie
  • Activité anti-Xa
  • ACTH
  • Lithium
  • Rubéole (sérodiagnostic de la)
  • CA 19-9
  • Protéine C activée (résistance à la)
  • Ionogramme plasmatique
  • Hémoglobines glycosylées,
  • Cryoglobulines
  • Triiodothyronine (T3) (T3 libre)
  • Bilharzioses (diagnostic)
  • CA 125
  • Amibiase (sérodiagnostic)
  • Haptoglobine
  • Facteur rhumatoïde
  • Alcool (éthanol)
  • Microalbuminurie
  • Numération-formule sanguine
  • Digitaline-digoxine
  • Acide urique (urate) urinaire, uricurie
  • Produits de dégradation
  • Phosphore urinaire (phosphaturie)
  • C réactive protéine (CRP)
  • Calcium urinaire
  • Expression des résultats
  • Antigène carcino-embryonnaire (ACE)
  • Catécholamines
  • Bilirubine
  • Immuno-électrophorèse,
  • Glucose-6-phosphate déshydrogénase
  • Isoniazide (INH) (dosage)
  • Lipase
  • Procalcitonine (PCT)
  • Guthrie (test de)
  • Lipoprotéines sériques (électrophorèse
  • Anticorps anti-facteur intrinsèque
  • Hépatite virale A (sérodiagnostic)
  • Taux de prothrombine (TP)
  • Phosphore sanguin (phosphatémie)
  • Sodium sanguin (natrémie)
  • Protéinurie
  • Liquide synovial
  • Lymphocytes (phénotypage des)
  • Frottis utérin cervicovaginal (FCV)
  • Coombs (test de)
  • Temps de céphaline avec activateur
  • Protéines sériques (électrophorèse)
  • Syphilis (sérodiagnostic de la)
  • Alpha-fœtoprotéine (AFP)
  • Glucose sanguin (glycémie)
  • Abréviations
  • Polynucléaires (granulocytes)
  • Acide urique (urate) sanguin
  • Cortisol (composé F) plasmatique
  • VIH (virus de l’immunodéficience
  • Examen cytobactériologique
  • Calcium sanguin (calcémie)
  • Vitesse de sédimentation
  • Marqueurs tumoraux sériques
  • Phosphatases alcalines (PA)
  • Prélèvements
  • Créatinine (clairance de la)
  • Progestérone 17 hydroxy (17-OHP)
  • pH sanguin
  • Cholestérol des HDL et des LDL
  • Créatinine sanguine
  • Liquide d’ascite
  • Caryotype
  • Anticorps anti-antigènes nucléaires
  • Xylose (épreuve au)
  • Protocoles
  • Troponines
  • Fibrinogène
  • Anticorps anti-cytoplasme des
  • Hépatite virale B (sérodiagnostic)
  • Toxoplasmose (sérodiagnostic de la)
  • Coproculture
  • Albumine sérique
  • Freinage à la dexaméthasone
  • Anticorps antinucléaires (ACAN)
  • Hémoglobine (diagnostic des anémies)
  • D-dimères
  • Catécholamines libres
  • Anticorps anti-ADN natifs
  • Acide lactique (lactate)
  • Anticorps antitransglutaminase
  • Magnésium
  • Anticorps antithyroïdiens (ACAT)
  • Plaquettes (numération des)
  • Myélogramme
  • Prélèvement de gorge
  • Folliculostimuline (FSH) et hormone
  • VIH (infection à) – charge virale
  • Bicarbonates
  • Inflammation (marqueurs de l’)
  • Androstènedione (delta
  • -
  • Immunoglobulines E (IgE) totales
  • Complément
  • Prolactine
  • Gaz du sang artériel
  • Hormone chorionique gonadotrope
  • Hémoglobine (électrophorèse de l’)
  • Peptide C (ou peptide de connexion)
  • Anticorps antiphospholipides (aPL)
  • Testostérone
  • Thyroxine libre
  • Examen parasitologique des selles
  • Estradiol (17-bêta-estradiol) (E2)
  • Temps de saignement
  • Prélèvement génital chez la femme
  • Table des matières
  • Ascite (liquide d’)
  • Liquide pleural
  • Recherche d’anticorps irréguliers
  • Parathormone (PTH)
  • Acide oxalique (oxalate) urinaire
  • Ferritine
  • Aldolases sériques
  • Synacthène immédiat (test au)
  • Transaminases (ALAT, ASAT)
  • TSH, TSH «ultrasensible» (TSHu)