Bienvenue Sur Medecine Pro


Amylase  
Enzyme hydrolysant l’amidon, l’amylase est élaborée par le pan-  
créas et les glandes salivaires. Elle se déverse dans le sérum lors-  
que ces glandes sont l’objet d’une obstruction canalaire ou d’une  
nécrose cellulaire, puis elle passe dans les urines.  
Indications  
Recherche d’une pancréatite aiguë devant des douleurs abdomina-  
les, avec nausée et souvent fièvre.  
Prélèvement  
Sang veineux sur tube sec ou hépariné (pas d’oxalate, d’EDTA ou  
de citrate).  
Veiller à ne pas contaminer le prélèvement par de la salive ou de  
la sueur, qui sont riches en amylase.  
De très nombreux médicaments augmentent l’amylasémie. Si pos-  
sible, détailler le traitement suivi par le patient au laboratoire.  
Valeurs usuelles  
10 à 45 U/L  
L’activité est faible à la naissance; les valeurs de l’adulte ne sont  
atteintes qu’entre 5 et 10 ans.  
Interprétation  
Hyperamylasémies salivaires  
Au cours des oreillons, des infections bactériennes, des tumeurs ou  
des lithiases des glandes salivaires, une élévation modérée de l’amy-  
lasémie est habituelle.  
L’alcoolisme chronique est également cause d’une augmentation  
modeste (2 à 3 fois les valeurs normales) de l’amylasémie salivaire.  
Hyperamylasémies pancréatiques et syndromes  
douloureux abdominaux  
L’hyperamylasémie est un bon signe de pancréatite aiguë à condi-  
tion d’exiger des concentrations élevées (au moins 5 fois les valeurs  
normales). Elle est cependant moins spécifique que l’hyperlipasé-  
mie (voir Lipase); aussi est-il préférable, pour le diagnostic d’une  
pancréatite aiguë, de doser la lipase.  
En dehors des pancréatites, l’hyperamylasémie s’observe dans de  
nombreux syndromes douloureux abdominaux – migrations cal-  
culeuses à travers l’ampoule de Vater, perforation d’ulcère, infarc-  
tus mésentérique, hémopéritoine –, ce qui diminue l’intérêt de ce  
dosage.  
A
B
C
D
E
Wirsungographie rétrograde, injection d’opiacés (spasme de l’Oddi)  
augmentent également l’amylasémie.  
La présence d’amylase dans le liquide pleural est un bon signe de  
pleurésie pancréatique (presque toujours satellite d’un faux kyste  
du pancréas).  
F
G
H
I
Remarques  
L’augmentation de l’amylasurie est parallèle à celle de l’amyla-  
sémie mais avec un retard de 8 à 10 h; le dosage de l’amylasurie  
permet donc de dépister rétrospectivement une hyperamylasémie  
transitoire.  
J
L’amylasurie reste normale ou basse en cas d’insuffisance rénale,  
même lorsque l’amylasémie est élevée.  
K
L
La macro-amylasémie est due à une captation de l’amylase séri-  
que par des immunoglobulines. L’amylase ne peut plus être filtrée  
par le glomérule et il n’y a pas d’amylasurie. On ignore la signifi-  
cation de ce syndrome, qui frappe de 0,5 à 2 % de la population  
générale.  
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
× Home
  • Potassium sanguin (kaliémie)
  • Réticulocytes
  • Immunoglobulines
  • BNP (brain natriuretic peptid)
  • Prélèvement génital chez l’homme
  • Lavage broncho-alvéolaire (LBA)
  • Protéine C
  • Protéine S
  • Ammoniaque plasmatique, ammonium
  • GH (hormone de croissance,
  • Amylase
  • Liquide céphalo-rachidien (LCR)
  • Hémoglobine (Hb)
  • Chlamydiae
  • Antiépileptiques
  • PSA : prostate specific antigen
  • CA 15-3
  • Mononucléose infectieuse
  • Antithrombine (AT)
  • Helicobacter pylori
  • Lymphocytes (Numération des)
  • Ionogramme urinaire
  • Groupes sanguins
  • Myoglobine
  • Hémoculture
  • Paludisme (recherche d’un paludisme)
  • Folates
  • Scotch-test
  • Gamma-glutamyl-transpeptidase (gꢀGT)
  • Acide oxalique (oxalate) sanguin
  • Hépatite virale C (sérodiagnostic)
  • Insuline
  • Sérotonine
  • Fer sérique
  • Vitamine B12
  • Paracétamol (dosage)
  • Énolase neurospécifique
  • Lyme (sérodiagnostic de la maladie
  • Activité anti-Xa
  • ACTH
  • Lithium
  • Rubéole (sérodiagnostic de la)
  • CA 19-9
  • Protéine C activée (résistance à la)
  • Ionogramme plasmatique
  • Hémoglobines glycosylées,
  • Cryoglobulines
  • Triiodothyronine (T3) (T3 libre)
  • Bilharzioses (diagnostic)
  • CA 125
  • Amibiase (sérodiagnostic)
  • Haptoglobine
  • Facteur rhumatoïde
  • Alcool (éthanol)
  • Microalbuminurie
  • Numération-formule sanguine
  • Digitaline-digoxine
  • Acide urique (urate) urinaire, uricurie
  • Produits de dégradation
  • Phosphore urinaire (phosphaturie)
  • C réactive protéine (CRP)
  • Calcium urinaire
  • Expression des résultats
  • Antigène carcino-embryonnaire (ACE)
  • Catécholamines
  • Bilirubine
  • Immuno-électrophorèse,
  • Glucose-6-phosphate déshydrogénase
  • Isoniazide (INH) (dosage)
  • Lipase
  • Procalcitonine (PCT)
  • Guthrie (test de)
  • Lipoprotéines sériques (électrophorèse
  • Anticorps anti-facteur intrinsèque
  • Hépatite virale A (sérodiagnostic)
  • Taux de prothrombine (TP)
  • Phosphore sanguin (phosphatémie)
  • Sodium sanguin (natrémie)
  • Protéinurie
  • Liquide synovial
  • Lymphocytes (phénotypage des)
  • Frottis utérin cervicovaginal (FCV)
  • Coombs (test de)
  • Temps de céphaline avec activateur
  • Protéines sériques (électrophorèse)
  • Syphilis (sérodiagnostic de la)
  • Alpha-fœtoprotéine (AFP)
  • Glucose sanguin (glycémie)
  • Abréviations
  • Polynucléaires (granulocytes)
  • Acide urique (urate) sanguin
  • Cortisol (composé F) plasmatique
  • VIH (virus de l’immunodéficience
  • Examen cytobactériologique
  • Calcium sanguin (calcémie)
  • Vitesse de sédimentation
  • Marqueurs tumoraux sériques
  • Phosphatases alcalines (PA)
  • Prélèvements
  • Créatinine (clairance de la)
  • Progestérone 17 hydroxy (17-OHP)
  • pH sanguin
  • Cholestérol des HDL et des LDL
  • Créatinine sanguine
  • Liquide d’ascite
  • Caryotype
  • Anticorps anti-antigènes nucléaires
  • Xylose (épreuve au)
  • Protocoles
  • Troponines
  • Fibrinogène
  • Anticorps anti-cytoplasme des
  • Hépatite virale B (sérodiagnostic)
  • Toxoplasmose (sérodiagnostic de la)
  • Coproculture
  • Albumine sérique
  • Freinage à la dexaméthasone
  • Anticorps antinucléaires (ACAN)
  • Hémoglobine (diagnostic des anémies)
  • D-dimères
  • Catécholamines libres
  • Anticorps anti-ADN natifs
  • Acide lactique (lactate)
  • Anticorps antitransglutaminase
  • Magnésium
  • Anticorps antithyroïdiens (ACAT)
  • Plaquettes (numération des)
  • Myélogramme
  • Prélèvement de gorge
  • Folliculostimuline (FSH) et hormone
  • VIH (infection à) – charge virale
  • Bicarbonates
  • Inflammation (marqueurs de l’)
  • Androstènedione (delta
  • -
  • Immunoglobulines E (IgE) totales
  • Complément
  • Prolactine
  • Gaz du sang artériel
  • Hormone chorionique gonadotrope
  • Hémoglobine (électrophorèse de l’)
  • Peptide C (ou peptide de connexion)
  • Anticorps antiphospholipides (aPL)
  • Testostérone
  • Thyroxine libre
  • Examen parasitologique des selles
  • Estradiol (17-bêta-estradiol) (E2)
  • Temps de saignement
  • Prélèvement génital chez la femme
  • Table des matières
  • Ascite (liquide d’)
  • Liquide pleural
  • Recherche d’anticorps irréguliers
  • Parathormone (PTH)
  • Acide oxalique (oxalate) urinaire
  • Ferritine
  • Aldolases sériques
  • Synacthène immédiat (test au)
  • Transaminases (ALAT, ASAT)
  • TSH, TSH «ultrasensible» (TSHu)