Bienvenue Sur Medecine Pro


Prélèvement génital chez l’homme  
B
C
D
E
L’étude bactériologique est indispensable au diagnostic d’une uré-  
trite ou d’une ulcération génitale, car ni l’une ni l’autre ne sau-  
raient être traitées sans la connaissance du germe en cause.  
Indications  
Examen systématique en cas de MST décelée chez la (le) partenaire.  
Recherche de la cause d’une urétrite purulente ou à liquide clair.  
Confirmation du diagnostic de prostatite.  
F
G
Suspicion de syphilis (Treponema pallidum), chancre mou  
(
Hæmophilus ducreyi), maladie de Nicolas Favre (Chlamydia  
I
trachomatis).  
J
Prélèvement  
K
L
L’examen doit avoir lieu le matin, si possible avant la première  
miction.  
Lorsqu’il existe un écoulement urétral, celui-ci est recueilli à l’ori-  
fice urétral sur une lame et sur un écouvillon placé dans un milieu  
de transport par le clinicien.  
M
N
O
P
En l’absence d’écoulement franc, un écouvillon de coton alginate  
est introduit dans le premier centimètre de l’urètre et un peu  
d’urine du premier jet est conservée.  
Le laboratoire pratique un examen sur lame pour préciser la forme  
et les caractères des bactéries la nature des cellules réactionnelles,  
la présence éventuelle de levures ou de mycéliums. L’écouvillon  
est mis en culture.  
Q
R
S
Un chancre est d’abord nettoyé avec une compresse imprégnée  
de sérum. Le médecin fait sourdre à l’aide d’un vaccinostyle la  
sérosité de seconde venue sans faire saigner (syphilis) ou déplace  
sur le fond et les bords décollés du chancre un écouvillon (autres  
causes) qui est ensuite placé dans un tube stérile.  
T
U
V
W
X
Y
Z
Interprétation  
Urétrites  
Les gonocoques sont presque toujours reconnus dès l’examen  
direct qui montre des diplocoques gram négatifs en grain de café  
intra- ou extracellulaires. Sinon, la culture de l’écouvillon fait le  
diagnostic.  
Les Chlamydiae sont aujourd’hui identifiées après prélèvement à  
l’écouvillon ou plus simplement dans le premier jet d’urine par  
recherche directe de l’ADN bactérien en amplification génique  
(
PCR ou méthode proche). Envoyer au laboratoire un prélève-  
ment d’urines dans un tube stérile ou un prélèvement sur écou-  
villon plongé dans un milieu de transport spécifique fourni par le  
laboratoire.  
Les Mycoplasma (M. hominis, M. genitalium) et Ureaplasma urea-  
lyticum ne sont pas visibles au microscope optique. Ils sont cultivés  
sur des milieux spéciaux. (Envoyer au laboratoire un prélèvement  
sur écouvillon plongé dans un milieu de transport spécial fourni  
par le laboratoire). Leur croissance est lente : de deux à huit jours.  
Leur responsabilité dans l’entretien d’une urétrite non gonococci-  
que est souvent difficile à établir.  
La recherche de Trichomonas nécessite un examen immédiat au  
microscope optique sur le lieu de la consultation (ne pas envoyer  
au laboratoire car les Trichomonas meurent dès qu’ils ses trouvent  
hors de l’organisme).  
Chancres  
En cas de chancre présumé syphilitique les tréponèmes sont recher-  
chés dans la sérosité de «seconde venue» déposée sur une lame et  
examinée au microscope à fond noir.  
En cas de suspicion de chancre mou, l’étalement de la sérosité pré-  
levée sur les bords du chancre montre après coloration (Giemsa)  
les bâtonnets caractéristiques du bacille de Ducrey. La culture est  
délicate. La sérosité doit être ensemencée immédiatement sur un  
milieu spécial. Si le milieu n’est pas disponible immédiatement,  
demander au laboratoire comment conserver le prélèvement.  
En cas de suspicion de maladie de Nicolas Favre (lymphogranuloma-  
tose vénérienne) mettre le prélèvement dans un milieu de transport  
pour Chlamydia.  
Prostatites  
L’examen cytobactériologique urinaire (ECBU) est souvent positif  
dans les prostatites aiguës montrant un colibacille (80 % des cas)  
un Proteus, une Klebsiella ou un staphylocoque. L’ECBU est indis-  
pensable car il permet de revoir éventuellement le traitement pro-  
babiliste initial.  
Un examen cytobactériologique des sécrétions émises après mas-  
sage prostatique, associé à un ECBU, est parfois proposé dans les  
prostatites chroniques. Résultats décevants.  
× Home
  • Potassium sanguin (kaliémie)
  • Réticulocytes
  • Immunoglobulines
  • BNP (brain natriuretic peptid)
  • Prélèvement génital chez l’homme
  • Lavage broncho-alvéolaire (LBA)
  • Protéine C
  • Protéine S
  • Ammoniaque plasmatique, ammonium
  • GH (hormone de croissance,
  • Amylase
  • Liquide céphalo-rachidien (LCR)
  • Hémoglobine (Hb)
  • Chlamydiae
  • Antiépileptiques
  • PSA : prostate specific antigen
  • CA 15-3
  • Mononucléose infectieuse
  • Antithrombine (AT)
  • Helicobacter pylori
  • Lymphocytes (Numération des)
  • Ionogramme urinaire
  • Groupes sanguins
  • Myoglobine
  • Hémoculture
  • Paludisme (recherche d’un paludisme)
  • Folates
  • Scotch-test
  • Gamma-glutamyl-transpeptidase (gꢀGT)
  • Acide oxalique (oxalate) sanguin
  • Hépatite virale C (sérodiagnostic)
  • Insuline
  • Sérotonine
  • Fer sérique
  • Vitamine B12
  • Paracétamol (dosage)
  • Énolase neurospécifique
  • Lyme (sérodiagnostic de la maladie
  • Activité anti-Xa
  • ACTH
  • Lithium
  • Rubéole (sérodiagnostic de la)
  • CA 19-9
  • Protéine C activée (résistance à la)
  • Ionogramme plasmatique
  • Hémoglobines glycosylées,
  • Cryoglobulines
  • Triiodothyronine (T3) (T3 libre)
  • Bilharzioses (diagnostic)
  • CA 125
  • Amibiase (sérodiagnostic)
  • Haptoglobine
  • Facteur rhumatoïde
  • Alcool (éthanol)
  • Microalbuminurie
  • Numération-formule sanguine
  • Digitaline-digoxine
  • Acide urique (urate) urinaire, uricurie
  • Produits de dégradation
  • Phosphore urinaire (phosphaturie)
  • C réactive protéine (CRP)
  • Calcium urinaire
  • Expression des résultats
  • Antigène carcino-embryonnaire (ACE)
  • Catécholamines
  • Bilirubine
  • Immuno-électrophorèse,
  • Glucose-6-phosphate déshydrogénase
  • Isoniazide (INH) (dosage)
  • Lipase
  • Procalcitonine (PCT)
  • Guthrie (test de)
  • Lipoprotéines sériques (électrophorèse
  • Anticorps anti-facteur intrinsèque
  • Hépatite virale A (sérodiagnostic)
  • Taux de prothrombine (TP)
  • Phosphore sanguin (phosphatémie)
  • Sodium sanguin (natrémie)
  • Protéinurie
  • Liquide synovial
  • Lymphocytes (phénotypage des)
  • Frottis utérin cervicovaginal (FCV)
  • Coombs (test de)
  • Temps de céphaline avec activateur
  • Protéines sériques (électrophorèse)
  • Syphilis (sérodiagnostic de la)
  • Alpha-fœtoprotéine (AFP)
  • Glucose sanguin (glycémie)
  • Abréviations
  • Polynucléaires (granulocytes)
  • Acide urique (urate) sanguin
  • Cortisol (composé F) plasmatique
  • VIH (virus de l’immunodéficience
  • Examen cytobactériologique
  • Calcium sanguin (calcémie)
  • Vitesse de sédimentation
  • Marqueurs tumoraux sériques
  • Phosphatases alcalines (PA)
  • Prélèvements
  • Créatinine (clairance de la)
  • Progestérone 17 hydroxy (17-OHP)
  • pH sanguin
  • Cholestérol des HDL et des LDL
  • Créatinine sanguine
  • Liquide d’ascite
  • Caryotype
  • Anticorps anti-antigènes nucléaires
  • Xylose (épreuve au)
  • Protocoles
  • Troponines
  • Fibrinogène
  • Anticorps anti-cytoplasme des
  • Hépatite virale B (sérodiagnostic)
  • Toxoplasmose (sérodiagnostic de la)
  • Coproculture
  • Albumine sérique
  • Freinage à la dexaméthasone
  • Anticorps antinucléaires (ACAN)
  • Hémoglobine (diagnostic des anémies)
  • D-dimères
  • Catécholamines libres
  • Anticorps anti-ADN natifs
  • Acide lactique (lactate)
  • Anticorps antitransglutaminase
  • Magnésium
  • Anticorps antithyroïdiens (ACAT)
  • Plaquettes (numération des)
  • Myélogramme
  • Prélèvement de gorge
  • Folliculostimuline (FSH) et hormone
  • VIH (infection à) – charge virale
  • Bicarbonates
  • Inflammation (marqueurs de l’)
  • Androstènedione (delta
  • -
  • Immunoglobulines E (IgE) totales
  • Complément
  • Prolactine
  • Gaz du sang artériel
  • Hormone chorionique gonadotrope
  • Hémoglobine (électrophorèse de l’)
  • Peptide C (ou peptide de connexion)
  • Anticorps antiphospholipides (aPL)
  • Testostérone
  • Thyroxine libre
  • Examen parasitologique des selles
  • Estradiol (17-bêta-estradiol) (E2)
  • Temps de saignement
  • Prélèvement génital chez la femme
  • Table des matières
  • Ascite (liquide d’)
  • Liquide pleural
  • Recherche d’anticorps irréguliers
  • Parathormone (PTH)
  • Acide oxalique (oxalate) urinaire
  • Ferritine
  • Aldolases sériques
  • Synacthène immédiat (test au)
  • Transaminases (ALAT, ASAT)
  • TSH, TSH «ultrasensible» (TSHu)