Bienvenue Sur Medecine Pro

LUMIREM 175 mg/l susp buv/rectal
LUMIREM 175 mg/l susp buv/rectal




FORME
suspension buvable et rectale
COMPOSITION
par 100 ml
magnétite N-(2-aminoéthyl)-3-aminopropyl silylée (particules non stoechiométrique)
  Exprimé en fer17,5 mg
Excipients : p-hydroxybenzoate de méthyle, p-hydroxybenzoate de propyle, carmellose sodique, jaune orangé S, orange arôme, ( limonène, linalol, terpinène ,octanal, décanal, citral, myrcène, terpinéol, pinène ), ammonium glycyrrhizate, saccharine sodique, sorbitol, sodium chlorure, sodium, sodium hydroxyde , qs pH = 7,5-8, eau purifiée, Osmolarité : 250 mOsm/kg , pH : 5,5 - 9 .
INDICATIONS

Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.
Voie orale et/ou voie rectale
Repérage du tube digestif en IRM pour faciliter la délimitation des organes et la localisation des lésions.


POSOLOGIE et MODE D'ADMINISTRATION
Par voie orale
La dose à employer chez l'adulte est de 900 mL. Elle peut être adaptée en fonction de la nature de l'examen et du sujet en respectant un minimum de 600 mL. Elle est administrée au patient en 3 prises dans l'heure qui précède l'examen.
Par voie rectale
La dose recommandée chez l'adulte est de 300-600 mL, adaptée en fonction de la nature de l'examen et du sujet. Elle est administrée au patient par instillation rectale, juste avant l'examen IRM. Le mode d'administration par voie rectale permet de réduire le volume nécessaire au marquage de la partie basse du tube digestif et évite le temps de latence du transit gastro-intestinal.
- Bien agiter chaque flacon avant emploi.
- Un flacon ouvert ne doit pas être réutilisé.
- Le produit ne doit pas être injecté.
Population pédiatrique
Lumirem n'a pas fait l'objet d'études spécifiques chez l'enfant, en particulier posologiques.Mode d'administration :
Précautions particulières d'élimination et de manipulation
Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

CONTRE-INDICATIONS Absolue(s) :
  • Hypersensibilité aux parabènes
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Port d'un clip vasculaire
  • Port d'un stimulateur cardiaque
  • Intolérance au fructose

MISES EN GARDE et PRECAUTIONS D'EMPLOI
  • Risque de réaction d'hypersensibilité
    Quelle que soit la dose administrée, un risque d'hypersensibilité existe.
    Tous les produits de contraste pour IRM peuvent être à l'origine de réactions d'hypersensibilité mineures ou majeures, pouvant mettre en jeu le pronostic vital. Ces réactions d'hypersensibilité sont de nature allergique (réactions dites anaphylactiques si graves) ou non allergique. Elles peuvent être immédiates (moins de 60 minutes), ou retardées (jusqu'à 7 jours). Les réactions anaphylactiques sont immédiates et peuvent entraîner le décès. Elles sont indépendantes de la dose, peuvent survenir dès la première administration du produit, et sont souvent imprévisibles.
  • Surveillance médicale avec disponibilité de matériel de réanimation pendant le traitement
    Le risque de réaction majeure implique d'avoir à disposition immédiate les moyens nécessaires à une réanimation d'urgence.
  • Sujet allergique
    Les patients ayant déjà présenté une réaction lors d'une précédente administration d'un produit de contraste IRM à base de gadolinium ont un risque augmenté de nouvelle réaction en cas de ré administration du même produit, ou éventuellement d'un autre, et sont donc considérés comme sujets à risque.
  • Procéder à un interrogatoire du patient avant la mise en route du traitement
    Avant l'examen :
    - identifier les sujets à risque par un interrogatoire précis sur les antécédents.
    Les corticostéroïdes et les antihistaminiques H1 ont été proposés comme prémédication chez les patients présentant le plus grand risque de réaction d'intolérance (intolérants connus à un produit de contraste). Ils n'empêchent cependant pas la survenue d'un choc anaphylactique grave ou mortel.
  • Surveillance clinique pendant le traitement
    Pendant la durée de l'examen, il convient d'assurer une surveillance médicale
  • Conserver une voie d'abord veineuse pendant le traitement
    Pendant la durée de l'examen, il convient d'assurer le maintien d'une voie d'abord veineuse.
  • Surveillance clinique pendant 30 minutes après l'arrêt du traitement
    Après l'administration d'un produit de contraste, le patient doit rester en observation au moins 30 minutes, car la majorité des effets indésirables graves surviennent dans ce délai.
  • Information du patient : signaler toute apparition d'effets indésirables
    Après l'examen : le patient doit être prévenu de la possibilité de réactions retardées (jusqu'à 7 jours) (voir Effets indésirables).
  • Enfant de moins de 15 ans
    Lumirem n'a pas fait l'objet d'études spécifiques chez l'enfant, en particulier posologiques.
  • Sujet sous régime hyposodé ou désodé
    En cas de régime désodé ou hyposodé, tenir compte de l'apport en sodium : 100 ml apportent 100 mg de sodium.
  • Risque de réaction d'hypersensibilité au jaune orangé S
    Ce médicament contient un agent colorant azoïque (E110) et peut provoquer des réactions allergiques.
  • Risque de réaction d'hypersensibilité aux parabènes
    Ce médicament contient du " Parahydroxybenzoate " et peut provoquer des réactions allergiques (éventuellement retardées).
  • Incompatibilité avec tous les médicaments
    En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments.

IAM : INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES
Voir banque Interactions Médicamenteuses

GROSSESSE ET ALLAITEMENT

 Grossesse :

Il n'existe pas de données sur l'utilisation de Lumirem chez la femme enceinte. Les études effectuées chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effets délétères directs ou indirects sur la reproduction (voir Données de sécurité préclinique).
Par mesure de précaution, il est préférable d'éviter l'utilisation de Lumirem pendant la grossesse.

 Allaitement :

Aucun effet chez les nouveau-nés/nourrissons allaités n'est attendu dans la mesure où l'exposition systémique de la femme qui allaite à Lumirem est négligeable.

CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES
Les effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines n'ont pas été étudiés.

EFFETS INDESIRABLES
  • Effets secondaires généraux
  • Hypersensibilité
  • Paresthésie
  • Diarrhée
  • Nausée
  • Dilatation abdominale
  • Flatulence
  • Sensation de froid

PHARMACODYNAMIE
  • Classement ATC : 
        V08CB03 / FER OXYDE, NANOPARTICULES
  • Classement Vidal : 
        Imagerie par résonance magnétique (voie orale et rectale)

PRESENTATIONS
  • CIP : 5605185 (LUMIREM 175 mg/l susp buv/rectal : Fl/300ml).
    Disponibilité : hôpitaux
    Agréé aux collectivités


Guerbet