Bienvenue Sur Medecine Pro

FLUCONAZOLE KABI 2 mg/ml sol p perf
FLUCONAZOLE KABI 2 mg/ml sol p perf





FORME
solution pour perfusion
COMPOSITION
par 1 ml
fluconazole2 mg
Excipients : sodium chlorure, sodium, eau ppi, acide chlorhydrique qs pH 4 - 8, sodium hydroxyde qs pH 4 - 8.
INDICATIONS

Adultes
Traitement des mycoses dues à Candida, Cryptococcus et d'autres levures sensibles, notamment :
- Candidoses systémiques (dont candidoses profondes disséminées et péritonite) ;
- Candidoses des muqueuses sévères (dont candidose oropharyngée, candidose oesophagienne et candidose bronchopulmonaire non invasive), quand un traitement oral n'est pas possible ;
- Cryptococcoses neuro-méningées ;
- Prévention des candidoses profondes (particulièrement à Candida albicans) chez les patients
neutropéniques consécutive à une transplantation médullaire.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antifongiques. Avant d'initier un traitement, des analyses microbiologiques devront être effectuées, et la pertinence de la thérapie devra ensuite être confirmée (cf. Posologie et Pharmacodynamie).
Chez certains patients atteints de méningite cryptococcique sévère, la réponse mycologique à un traitement par le fluconazole peut être plus lente qu'avec d'autres traitements.
Population pédiatrique
Traitement des mycoses dues à Candida et à d'autres levures sensibles, notamment :
- Candidoses systémiques (dont candidoses profondes disséminées et péritonite) ;
- Candidoses muqueuses sévères (dont candidose oropharyngée, candidose oesophagienne et candidose bronchopulmonaire non invasive), quand un traitement oral n'est pas possible ;
Le fluconazole ne doit pas être utilisé pour le traitement des teignes du cuir chevelu.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antifongiques. Avant d'initier un traitement, des analyses microbiologiques devront être effectuées, et la pertinence de la thérapie devra ensuite être confirmée (cf. Posologie et Pharmacodynamie).


POSOLOGIE et MODE D'ADMINISTRATION
Uniquement pour perfusion intraveineuse.
Le traitement doit être instauré par un médecin expérimenté en matière de prise en charge thérapeutique des mycoses invasives. La dose dépend de la sévérité et du type de la mycose. Le traitement des infections nécessitant des administrations multiples doit être poursuivi jusqu'au moment où des paramètres cliniques ou des résultats d'analyses montreront que l'infection active a diminué. Une durée insuffisante de traitement peut entraîner la réapparition de l'infection.
Le fluconazole est également disponible pour traitement oral. La voie intraveineuse doit être remplacée par la voie orale dès que possible. Il n'est pas nécessaire de modifier la dose quotidienne de fluconazole à la suite du passage de la voie intraveineuse à la voie orale.
ADULTES
Voir le tableau 1 pour des recommandations posologiques spécifiques.
SUJETS AGES
La dose habituelle pour l'adulte doit être administrée s'il n'existe aucun signe d'insuffisance rénale.
Voir le tableau 1.
Tableau 1 - Recommandations posologiques chez l'adulte traité par voie intraveineuse
Le traitement par le fluconazole doit être instauré par un médecin expérimenté en matière de prise en charge thérapeutique des mycoses invasives.
 Indications   Dose quotidienne initiale (mg)   Dose quotidienne d'entretien (mg)   Durée recommandée du traitement   Recommandations complémentaires 
 Candidose systémique : candidémie, candidose disséminée et autres formes de candidose invasive   400 - 800   200 - 400   En fonction de la réponse clinique   La sélection de la dose doit impérativement prendre en compte les profils locaux des résistances au fluconazole ( cf. Pharmacodynamie). Si la sensibilité de l'agent pathogène n'a pas encore été déterminée, la dose la plus élevée doit être initialement envisagée. Dans la plupart des cas, une dose de charge de 800 mg le premier jour suivie de 400 mg/jour par la suite est suffisante. 
 Candidose de muqueuse sévère : candidose oropharyngée   100   100   7 à 14 jours   A utiliser uniquement si l'administration orale n'est pas possible. Dans certains cas, une dose quotidienne supérieure à 100 mg peut être requise et la durée du traitement peut être prolongée. 
 Autres infections des muqueuses à Candida (sauf candidose génitale)   100   100   14 à 30 jours   La duré du traitement d'entretien d'un patient atteint de sida doit être mise en balance avec l'accroissement du risque de résistance au fluconazole. 
 Traitement de la méningite cryptococcique : Traitemnt initial   400   200 - 400   En général 6 à 8 semaines   La durée du traitement dépend de la réponse clinique et mycologique. 
 Prévention des candidoses prodondes chez les patients neutropéniques consécutive à une transplantation médullaire   400   400   Voir recommandations complémentaires   L'administration du fluconazole doit débuter plusieurs jours avant la survenue prévue de la neutropénie et doit être poursuivie pendant les sept jours après le retour de la numération des neutrophiles à plus de 1000 cellules par mm3. 

POPULATION PEDIATRIQUE
Le FLUCONAZOLE 2 mg/ml n'est pas recommandé chez l'enfant et l'adolescent de moins de 16 ans en raison de données insuffisantes sur sa sécurité d'emploi et son efficacité (cf. Pharmacocinétique).
Il ne peut être administré qu'en l'absence d'alternative thérapeutique disponible. Voir le tableau 2 pour des recommandations posologiques spécifiques.
Comme dans le cas des mycoses de l'adulte, la durée du traitement dépend de la réponse clinique et biologique. Il faut noter que les intervalles d'administration doivent être plus longs chez le nouveau-né en raison d'une élimination plus lente.
Il n'existe que quelques données pharmacocinétiques à l'appui de la posologie mentionnée pour le nouveau-né (cf Pharmacodynamie)
Tableau 2 - Instructions posologiques pour la population pédiatrique traitée par voie intraveineuse
 Tranche d'âge   Indication (s)   Posologie recommandée   Recommandations complémentaires 
 Nouveau-nés   Note : Il existe peu de données pharmacocinétiques à l'appui de la posologie mentionnée pour le nouveau-né (cf. Pharmacocinétique)   Note : Il existe peu de données pharmacocinétiques à l'appui de la posologie mentionnée pour le nouveau-né (cf. Pharmacocinétique)   Note : Il existe peu de données pharmacocinétiques à l'appui de la posologie mentionnée pour le nouveau-né (cf. Pharmacocinétique). 
 < ou = 2 semaines   Toutes les indications mentionnées plus bas   6 - 12 mg/kg toutes les 72 heures   La dose maximale de 12 mg/kg toutes les 72 heures ne doit pas être dépassée chez les nourrissons âgés de moins de deux semaines. 
 3 à 4 semaines   Toutes les indications mentionnées plus bas   6 - 12 mg/kg toutes les 48 heures   La dose de 12 mg/kg toutes les 48 heures ne doit pas être dépassée chez les nourrissons âgés de 3 à 4 seamines 
 Enfants à partir de 4 semaines   Note : La dose maximale de 400 mg/jour ne doit jamais être dépassée chez l'enfant.   Note : La dose maximale de 400 mg/jour ne doit jamais être dépassée chez l'enfant   Note : la dose maximale de 400 mg/jour ne doit jamais être dépassée chez l'enfant 
    Candidoses systémiques et infections cryptococciques   6 - 12 mg/kg par jour   En fonction de la sévérité de la maladie 
    Candidose de muqueuse   3 mg/kg par jour   Une dose de charge de 6 mg/kg peut être administrée le premier jour afin d'atteindre plus rapidement l'état d'équilibre. 
    Prévention des mycoses chez les patients immunocompromis considérés comme à risque en raison d'une neutropénie consécutive à une chimiothérapie cytotoxique ou une radiothérapie   3 - 12 mg/kg par jour   En fonction de la profondeur et de la durée de la neutropénie induite (cf, posologie chez l'adulte) 

PATIENTS (ADULTES ET PÉDIATRIQUES) PRÉSENTANT UNE ALTÉRATION DE LA FONCTION RÉNALE
Le fluconazole est principalement éliminé par excrétion rénale sous forme inchangée.
La dose initiale de charge recommandée peut être administrée aux patients présentant une altération de la fonction rénale et recevant un traitement à doses multiples (voir tableau 1). Après la dose de charge, la dose quotidienne (en fonction de l'indication) est adaptée comme suit en fonction de la clairance de la créatinine :
Tableau 3 - Adaptations requises de la dose après la dose initiale chez les patients présentant une altération de la fonction rénale
(Des adaptations supplémentaires de la dose peuvent être requises en fonction de la situation clinique.)
Clcr (ml/minute) > 50 : Posologie normale (100 % de la dose recommandée)
11 < Clcr < 50 : La moitié de la dose quotidienne usuelle (50 % de la dose recommandée)
Patient dialysé : une dose après chaque séance de dialyse.
La pharmacocinétique du fluconazole n'a pas été étudiée chez des enfants insuffisants rénaux.
PATIENTS INSUFFISANTS HÉPATIQUES
Pour les patients hépatiques, l'administration de fluconazole devra être réalisée sous étroite surveillance et avec des précautions particulières (cf Mises en garde/précautions d'emploi).
INTERACTIONS NÉCESSITANT UNE ADAPTATION DE LA POSOLOGIE
Les modifications posologiques indiquées dans les tableaux 1 à 3 peuvent être requises si une administration concomitante de rifampicine ou d'hydrochlorothiazide est proposée.
DEBIT DE PERFUSION ET INSTRUCTIONS POUR L'UTILISATION
Le débit de perfusion intraveineuse ne doit pas excéder 10 ml/min (20 mg/min) chez l'adulte.
Le débit de perfusion intraveineuse ne doit pas excéder 5 ml/min (10 mg/min) chez l'enfant.
La durée de la perfusion doit être au minimum de 15 minutes chez le prématuré.
Le débit de perfusion doit être pris en considération chez les patients nécessitant une restriction sodique ou liquidienne, car la solution de FLUCONAZOLE contient du chlorure de sodium. Dans ces cas, la perfusion doit être de plus longue durée.
La formulation de FLUCONAZOLE comprend une solution de chlorure de sodium à 0,9% ; chaque 100 ml de solution pour perfusion contient 15 mmol de Na+ et 15 mmol de Cl-. Le taux d'administration de liquide doit être pris en considération chez les patients nécessitant une restriction sodique ou liquidienne.
Le fluconazole peut être administré par voie orale ou intraveineuse. Le choix de la voie adéquate d'administration dépend de l'état clinique du patient.Précautions particulières d'élimination et de manipulation :
La solution doit être examinée visuellement avant utilisation ; seules les solutions limpides exemptes de particules doivent être utilisées. Ne pas utilisée si le flacon est endommagé.
Seulement à usage unique. Après utilisation, jeter le flacon et le reste de la solution.
Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.
La solution doit être administrée avec un matériel stérile en respectant les règles d'asepsie. Le matériel doit être purgé pour éviter toute entrée d'air dans le système.
La solution peut être administrée de façon concomitante avec :
- le soluté glucosé à 20 %,
- la solution de Ringer,
- la solution de Hartmann,
- le chlorure de potassium en soluté glucosé,
- le bicarbonate de sodium,
- solution de chlorure de sodium 9 mg/ml (0,9 %).
La solution diluée doit être examinée visuellement avant l'administration, à la recherche de particules et d'une coloration anormale. Seule une solution limpide et incolore doit être utilisée.

CONTRE-INDICATIONS Absolue(s) :
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux triazolés antifongiques

MISES EN GARDE et PRECAUTIONS D'EMPLOI
  • Pathologie méningée
    Des données indiquent que la réponse mycologique au fluconazole peut être plus lente que celle à l'association amphotéricine B/flucytosine chez certains patients atteints de méningite cryptococcique. Ce point doit être pris en compte pour le choix du traitement chez les patients atteints de méningite streptococcique sévère.
  • Cancer
    Des anomalies des explorations fonctionnelles hépatiques et rénales, du bilan hématologique et de paramètres biochimiques ont été observées lors de traitements par une solution à 2 mg/ml de fluconazole pour perfusion intraveineuse chez des patients présentant une affection sous-jacente grave, notamment sida et cancer, mais la signification clinique et l'imputabilité au traitement restent incertaines.
  • Infection par le VIH
    - Des anomalies des explorations fonctionnelles hépatiques et rénales, du bilan hématologique et de paramètres biochimiques ont été observées lors de traitements par une solution à 2 mg/ml de fluconazole pour perfusion intraveineuse chez des patients présentant une affection sous-jacente grave, notamment sida et cancer, mais la signification clinique et l'imputabilité au traitement restent incertaines.
    - Les patients atteints de Sida sont exposés à un risque plus élevé de réactions cutanées graves à divers médicaments. L'administration du fluconazole doit être arrêtée chez les patients atteints d'une mycose mineure qui présentent une éruption cutanée paraissant imputable à ce produit.
  • Pathologie sévère associée
    Des anomalies des explorations fonctionnelles hépatiques et rénales, du bilan hématologique et de paramètres biochimiques ont été observées lors de traitements par une solution à 2 mg/ml de fluconazole pour perfusion intraveineuse chez des patients présentant une affection sous-jacente grave, notamment sida et cancer, mais la signification clinique et l'imputabilité au traitement restent incertaines.
  • Surveillance de la fonction hépatique pendant le traitement
    Une relation de causalité avec le fluconazole ne peut cependant pas être exclue, et les patients présentant une anomalie des explorations fonctionnelles hépatiques au cours d'un traitement par ce produit doivent donc être étroitement suivis afin de déceler des signes d'une atteinte hépatique plus grave. L'administration du fluconazole doit être arrêtée en cas d'apparition de signes ou symptômes compatibles avec une atteinte hépatique au cours du traitement.
    De rares cas d'hépatotoxicité sévère, dont certains fatals, ont été rapportés, le plus souvent chez des patients présentant une affection sous-jacente grave. Aucune relation claire entre l'hépatotoxicité et la dose quotidienne totale de fluconazole, la durée du traitement, le sexe ou l'âge du patient n'a été observée.
    Les signes d'hépatotoxicité ont le plus souvent disparu à la suite de l'arrêt du traitement. Les bénéfices du traitement doivent être mis en balance avec le risque de lésions hépatiques graves si l'administration du fluconazole est poursuivie chez un patient dont le taux d'enzymes hépatiques est en augmentation.
  • Hépatopathie
    Une relation de causalité avec le fluconazole ne peut cependant pas être exclue, et les patients présentant une anomalie des explorations fonctionnelles hépatiques au cours d'un traitement par ce produit doivent donc être étroitement suivis afin de déceler des signes d'une atteinte hépatique plus grave. L'administration du fluconazole doit être arrêtée en cas d'apparition de signes ou symptômes compatibles avec une atteinte hépatique au cours du traitement.
    De rares cas d'hépatotoxicité sévère, dont certains fatals, ont été rapportés, le plus souvent chez des patients présentant une affection sous-jacente grave. Aucune relation claire entre l'hépatotoxicité et la dose quotidienne totale de fluconazole, la durée du traitement, le sexe ou l'âge du patient n'a été observée.
    Les signes d'hépatotoxicité ont le plus souvent disparu à la suite de l'arrêt du traitement. Les bénéfices du traitement doivent être mis en balance avec le risque de lésions hépatiques graves si l'administration du fluconazole est poursuivie chez un patient dont le taux d'enzymes hépatiques est en augmentation.
  • Risque d'hépatopathie sévère
    Une relation de causalité avec le fluconazole ne peut cependant pas être exclue, et les patients présentant une anomalie des explorations fonctionnelles hépatiques au cours d'un traitement par ce produit doivent donc être étroitement suivis afin de déceler des signes d'une atteinte hépatique plus grave. L'administration du fluconazole doit être arrêtée en cas d'apparition de signes ou symptômes compatibles avec une atteinte hépatique au cours du traitement.
    De rares cas d'hépatotoxicité sévère, dont certains fatals, ont été rapportés, le plus souvent chez des patients présentant une affection sous-jacente grave. Aucune relation claire entre l'hépatotoxicité et la dose quotidienne totale de fluconazole, la durée du traitement, le sexe ou l'âge du patient n'a été observée.
    Les signes d'hépatotoxicité ont le plus souvent disparu à la suite de l'arrêt du traitement. Les bénéfices du traitement doivent être mis en balance avec le risque de lésions hépatiques graves si l'administration du fluconazole est poursuivie chez un patient dont le taux d'enzymes hépatiques est en augmentation.
  • Insuffisance rénale : clairance de la créatinine < 50 ml/min
    La dose de fluconazole doit être réduite si la clairance de la créatinine est inférieure à 50 ml/min (cf. Posologie).
  • Risque d'allongement de l'espace QT
    Des cas d'allongement de l'intervalle QT ont été décrits pour certains dérivés azolés dont le fluconazole. De rares cas de torsades de pointe ont été rapportés lors de traitements par le fluconazole.
  • Risque de torsades de pointes
    Des cas d'allongement de l'intervalle QT ont été décrits pour certains dérivés azolés dont le fluconazole. De rares cas de torsades de pointe ont été rapportés lors de traitements par le fluconazole.
  • Allongement de l'espace QT
    Aucune relation entre le fluconazole et un allongement de l'intervalle QT n'a été formellement confirmée, mais ce médicament doit être administré avec prudence chez les patients en situation potentiellement pro-arythmique, notamment : Allongement congénital ou acquis et documenté du QT.
  • Allongement de l'espace QT, antécédent familial (d')
    Aucune relation entre le fluconazole et un allongement de l'intervalle QT n'a été formellement confirmée, mais ce médicament doit être administré avec prudence chez les patients en situation potentiellement pro-arythmique, notamment : Allongement congénital ou acquis et documenté du QT.
  • Sujet à risque d'allongement de l'espace QT
    Des cas d'allongement de l'intervalle QT ont été décrits pour certains dérivés azolés dont le fluconazole. De rares cas de torsades de pointe ont été rapportés lors de traitements par le fluconazole. Aucune relation entre le fluconazole et un allongement de l'intervalle QT n'a été formellement confirmée, mais ce médicament doit être administré avec prudence chez les patients en situation potentiellement pro-arythmique, notamment:
    - Allongement congénital ou acquis et documenté du QT ;
    - Myocardiopathie, notamment en présence d'une insuffisance rénale ;
    - Bradycardie cliniquement significative, notamment sinusale ;
    - Troubles symptomatiques du rythme cardiaque ;
    - Anomalies de l'ionogramme
    - Administration concomitante d'un autre médicament connu pour allonger l'intervalle QT.
  • Cardiopathie
    Des cas d'allongement de l'intervalle QT ont été décrits pour certains dérivés azolés dont le fluconazole. De rares cas de torsades de pointe ont été rapportés lors de traitements par le fluconazole. Aucune relation entre le fluconazole et un allongement de l'intervalle QT n'a été formellement confirmée, mais ce médicament doit être administré avec prudence chez les patients en situation potentiellement pro-arythmique, notamment : Myocardiopathie, notamment en présence d'une insuffisance rénale
  • Bradycardie
    Des cas d'allongement de l'intervalle QT ont été décrits pour certains dérivés azolés dont le fluconazole. De rares cas de torsades de pointe ont été rapportés lors de traitements par le fluconazole. Aucune relation entre le fluconazole et un allongement de l'intervalle QT n'a été formellement confirmée, mais ce médicament doit être administré avec prudence chez les patients en situation potentiellement pro-arythmique, notamment : Bradycardie cliniquement significative, notamment sinusale
  • Arythmie
    Des cas d'allongement de l'intervalle QT ont été décrits pour certains dérivés azolés dont le fluconazole. De rares cas de torsades de pointe ont été rapportés lors de traitements par le fluconazole. Aucune relation entre le fluconazole et un allongement de l'intervalle QT n'a été formellement confirmée, mais ce médicament doit être administré avec prudence chez les patients en situation potentiellement pro-arythmique, notamment :Troubles symptomatiques du rythme cardiaque
  • Trouble hydroélectrolytique
    Des cas d'allongement de l'intervalle QT ont été décrits pour certains dérivés azolés dont le fluconazole. De rares cas de torsades de pointe ont été rapportés lors de traitements par le fluconazole. Aucune relation entre le fluconazole et un allongement de l'intervalle QT n'a été formellement confirmée, mais ce médicament doit être administré avec prudence chez les patients en situation potentiellement pro-arythmique, notamment : Anomalies de l'ionogramme.
    Toute anomalie de l'ionogramme, notamment hypokaliémie, hypomagnésémie et hypocalcémie, doit être corrigée avant l'instauration d'un traitement par le fluconazole.
  • Hypokaliémie
    Toute anomalie de l'ionogramme, notamment hypokaliémie, hypomagnésémie et hypocalcémie, doit être corrigée avant l'instauration d'un traitement par le fluconazole.
  • Hypomagnésémie
    Toute anomalie de l'ionogramme, notamment hypokaliémie, hypomagnésémie et hypocalcémie, doit être corrigée avant l'instauration d'un traitement par le fluconazole.
  • Hypocalcémie
    Toute anomalie de l'ionogramme, notamment hypokaliémie, hypomagnésémie et hypocalcémie, doit être corrigée avant l'instauration d'un traitement par le fluconazole.
  • Risque d'éruption cutanée sévère
    Dans de rares cas, des patients ont présenté des réactions cutanées exfoliatives, dont syndrome de Stevens- Johnson et syndrome de Lyell (nécrolyse épidermique toxique), au cours d'un traitement par le fluconazole.
    Les patients atteints de Sida sont exposés à un risque plus élevé de réactions cutanées graves à divers médicaments. L'administration du fluconazole doit être arrêtée chez les patients atteints d'une mycose mineure qui présentent une éruption cutanée paraissant imputable à ce produit.
    Un patient traité en raison d'une mycose invasive ou systémique et présentant une éruption cutanée doit être étroitement surveillé, et le traitement doit être arrêté en cas de survenue d'une réaction cutanée bulleuse ou d'un érythème polymorphe.
  • Risque de syndrome de Stevens-Johnson ou de syndrome de Lyell
    Dans de rares cas, des patients ont présenté des réactions cutanées exfoliatives, dont syndrome de Stevens- Johnson et syndrome de Lyell (nécrolyse épidermique toxique), au cours d'un traitement par le fluconazole.
    Les patients atteints de Sida sont exposés à un risque plus élevé de réactions cutanées graves à divers médicaments. L'administration du fluconazole doit être arrêtée chez les patients atteints d'une mycose mineure qui présentent une éruption cutanée paraissant imputable à ce produit.
    Un patient traité en raison d'une mycose invasive ou systémique et présentant une éruption cutanée doit être étroitement surveillé, et le traitement doit être arrêté en cas de survenue d'une réaction cutanée bulleuse ou d'un érythème polymorphe.
  • Risque de choc anaphylactique
    De rare cas de réactions anaphylactiques ont été rapportés (cf. Effets secondaires).
  • Insuffisance rénale
    La prudence est nécessaire chez l'insuffisant rénal (cf.posologie).
  • Femme susceptible d'être enceinte
    Des mesures contraceptives adéquates doivent être envisagées chez les femmes aptes à procréer en cas de traitement à long terme (cf Grossesse/Allaitement).
  • Sujet de moins de 16 ans
    Les données sur l'efficacité et la tolérance du fluconazole chez l'enfant et l'adolescent de moins de 16 ans sont encore limitées. Les bénéfices du traitement par le fluconazole doivent donc être soigneusement mis en balance avec les risques.
  • Sujet sous régime hyposodé ou désodé
    Ce médicament contient 15,4 mmol (354 mg) de sodium par 100 ml de solution. Cette quantité est à prendre en compte chez les patients suivant un régime alimentaire avec apport contrôlé de sodium et dans les cas où une restriction liquidienne est nécessaire. Se reporter à la Posologie pour la teneur en sodium dans chaque taille de conditionnement.
  • Administrer par voie intraveineuse stricte
    Uniquement pour perfusion intraveineuse.
  • Surveillance par un médecin spécialisé en début de traitement
    Le traitement doit être instauré par un médecin expérimenté en matière de prise en charge thérapeutique des mycoses invasives.
  • Insuffisance hépatique
    Pour les patients hépatiques, l'administration de fluconazole devra être réalisée sous étroite surveillance et avec des précautions particulières (cf Mises en garde/précautions d'emploi).
  • Respecter le débit de perfusion recommandé
    Le débit de perfusion intraveineuse ne doit pas excéder 10 ml/min (20 mg/min) chez l'adulte.
    Le débit de perfusion intraveineuse ne doit pas excéder 5 ml/min (10 mg/min) chez l'enfant.
    La durée de la perfusion doit être au minimum de 15 minutes chez le prématuré.
    Le débit de perfusion doit être pris en considération chez les patients nécessitant une restriction sodique ou liquidienne, car la solution de FLUCONAZOLE contient du chlorure de sodium. Dans ces cas, la perfusion doit être de plus longue durée.
  • Administrer strictement par perfusion IV
    Uniquement pour perfusion intraveineuse.
  • Compatibilité avec certains solvants
    La solution peut être administrée de façon concomitante avec :
    - le soluté glucosé à 20 %,
    - la solution de Ringer,
    - la solution de Hartmann,
    - le chlorure de potassium en soluté glucosé,
    - le bicarbonate de sodium,
    - solution de chlorure de sodium 9 mg/ml (0,9 %).
  • Incompatibilité avec tous les médicaments
    Ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments à l'exception de ceux mentionnés en Posologie.

IAM : INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES
Voir banque Interactions Médicamenteuses

GROSSESSE ET ALLAITEMENT

 Grossesse :

Des données recueillies chez plusieurs centaines de femmes enceintes traitées par une dose standard de fluconazole (moins de 200 mg/jour) en administration unique ou réitérée au cours du premier trimestre de la grossesse n'ont indiqué aucun effet indésirable sur le foetus.
Des anomalies congénitales multiples (notamment brachycéphalie, dysplasie auriculaire, fontanelle antérieure géante, fémur arqué et synostose radio-humérale) ont été constatées chez des enfants dont la mère avait reçu pendant au moins 3 mois de fortes doses (de 400 à 800 mg/jour) de fluconazole pour le traitement d'une coccidioïdomycose. La relation entre le fluconazole et ces effets est mal élucidée.
Des études menées chez l'animal ont mis en évidence une toxicité sur la reproduction (cf Sécurité préclinique), mais le risque potentiel chez l'homme n'est pas connu.
Le fluconazole, même à dose standard et en traitement à court terme, ne doit pas être administré au cours de la grossesse sauf en cas de nécessité absolue. Le fluconazole en traitement prolongé ou à dose élevée ne doit pas être administré au cours de la grossesse, sauf en cas de mycose engageant le pronostic vital.
En raison d'effets tératogènes potentiels, les femmes en âge de procréer doivent utiliser une contraception efficace pendant le traitement.

 Allaitement :

Les concentrations de fluconazole retrouvées dans le lait sont inférieures à celles du plasma. L'allaitement peut être poursuivi après une dose unique inférieure ou égale à 200 mg de fluconazole. L'allaitement n'est pas recommandé si le fluconazole est administré de façon réitérée ou à dose élevée.

CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES
L'influence de FLUCONAZOLE 2 mg/ml, solution pour perfusion sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines est négligeable. Il faut cependant savoir que des sensations vertigineuses, des convulsions et d'autres effets indésirables peuvent survenir (cf Effets secondaires).

EFFETS INDESIRABLES
  • Infection
  • Anémie (Peu fréquent)
    Enfant.
  • Agranulocytose (Rare)
  • Leucopénie (Rare)
  • Neutropénie (Rare)
  • Thrombopénie (Rare)
  • Réaction anaphylactique (Rare)
  • Oedème de Quincke (Très rare)
  • Oedème de la face (Très rare)
  • Hypercholestérolémie (Rare)
  • Hypertriglycéridémie (Rare)
  • Hypokaliémie (Rare)
  • Insomnie (Peu fréquent)
  • Somnolence (Peu fréquent)
  • Céphalée (Fréquent)
  • Convulsions (Peu fréquent)
  • Sensation de vertige (Peu fréquent)
  • Paresthésie (Peu fréquent)
  • Dysgueusie (Peu fréquent)
  • Tremblement (Peu fréquent)
  • Vertige (Peu fréquent)
  • Arythmie ventriculaire (Rare)
  • Allongement de l'espace QT (Rare)
  • Torsades de pointes (Rare)
  • Vomissement (Fréquent)
  • Nausée (Fréquent)
  • Douleur abdominale (Fréquent)
  • Diarrhée (Fréquent)
  • Dyspepsie (Peu fréquent)
  • Flatulence (Peu fréquent)
  • Anorexie (Peu fréquent)
  • Constipation (Peu fréquent)
  • Hyposialie (Peu fréquent)
  • Enzymes hépatiques (augmentation) (Fréquent)
  • Cholestase (Peu fréquent)
  • Hyperbilirubinémie (Peu fréquent)
  • Ictère (Peu fréquent)
  • Hépatopathie (Peu fréquent)
  • Hépatite (Rare)
  • Nécrose hépatique (Rare)
  • Insuffisance hépatique (Rare)
  • Eruption maculopapuleuse (Fréquent)
  • Eruption cutanée (Fréquent)
  • Urticaire (Peu fréquent)
  • Prurit (Peu fréquent)
  • Hypersudation (Peu fréquent)
  • Syndrome de Stevens-Johnson (Rare)
  • Alopécie (Rare)
  • Syndrome de Lyell (Très rare)
  • Pustulose exanthémateuse aiguë généralisée
  • Hypersensibilité
  • Douleur musculaire (Peu fréquent)
  • Exploration fonctionnelle rénale (anomalie) (Peu fréquent)
  • Fatigue (Peu fréquent)
  • Malaise (Peu fréquent)
  • Asthénie (Peu fréquent)
  • Fièvre (Peu fréquent)
  • Irritabilité
    Enfant.

PHARMACODYNAMIE
  • Classement ATC : 
        J02AC01 / FLUCONAZOLE
  • Classement Vidal : 
        Antifongique systémique : fluconazole

SPECTRE
Concentrations critiques :
Selon l'EUCAST, les concentrations critiques suivantes s'appliquent au fluconazole :
Candida albicans, Candida parapsilosis, Candida tropicalis : S <= 2 µg/ml ; R > 4 µg/ml
Seuils de sensibilité non liés àune espèce : S <= 2 µg/ml ; R > 4 µg/ml
Le spectre antifongique du fluconazole recouvre divers agents pathogènes, dont les espèces Candida albicans, non-Candida albicans et Cryptococcus et les dermatophytes.
La prévalence des résistances acquises peut varier géographiquement et avec le temps pour des espèces particulières, et des informations locales sur les résistances sont souhaitables, particulièrement pour le traitement de mycoses sévères. Si nécessaire, un avis d'expert doit être demandé quand la prévalence locale des résistances est telle que l'utilité de l'antifongique peut être remise en cause, au moins dans certains types de mycoses.
ESPECES HABITUELLEMENT SENSIBLES :
C. albicans, C. kefyr, C. lusitaniae, C. parapsilosis.
ESPECES POUR LESQUELLES UNE RESISTANCE ACQUISE PEUT CREER DES DIFFICULTES
C. dubliniensis, C. famata, C. guillermondii, C. pelliculosa, C. tropicalis
ESPECES RESISTANTES DE FACON CONSTITUTIVE :
C. glabra, C. krusei.
Des souches résistantes de Candida albicans ont été isolées chez des patients atteints de sida qui avaient reçu un traitement à long terme par le fluconazole.
Les mycoses dues à des espèces d'Aspergillus, des Zygomycetes dont Mucor et Rhizopus, des Microsporum et des espèces de Trichophyton ne doivent pas être traitées par le fluconazole, car celui-ci n'est que peu ou pas actif sur ces champignons.
L'efficacité du fluconazole dans le traitement de teignes du cuir chevelu a été comparée à celle de la griséofulvine lors de deux essais randomisés et contrôlés menés au total chez 878 patients. Le fluconazole (6 mg/kg/jour pendant 6 semaines) n'a pas été supérieur à la griséofulvine (11 mg/kg/jour pendant 6 semaines).
Le taux de succès global à six semaines a été bas dans les deux groupes de traitement (fluconazole 6 semaines : 18,3% ; fluconazole 3 semaines : 14,7% ; griséofulvine : 17,7%). Ces résultats ne sont pas incompatibles avec l'évolution naturelle des teignes du cuir chevelu sans traitement.

PRESENTATIONS Liste I
  • CIP : 3871178 (FLUCONAZOLE KABI 2 mg/ml sol p perf : 10Fl/50ml).
    Disponibilité : hôpitaux
    Agréé aux collectivités
  • CIP : 3871327 (FLUCONAZOLE KABI 2 mg/ml sol p perf : 10Fl/100ml).
    Disponibilité : hôpitaux
    Agréé aux collectivités
  • CIP : 3871468 (FLUCONAZOLE KABI 2 mg/ml sol p perf : 10Fl/200ml).
    Disponibilité : hôpitaux
    Agréé aux collectivités


Fresenius Kabi France