Bienvenue Sur Medecine Pro

MANIDIPINE RATIOPHARM 10 mg cp
MANIDIPINE RATIOPHARM 10 mg cp





FORME
comprimé
COMPOSITION
par 1 comprimé
manidipine chlorhydrate10 mg
Excipients : lactose monohydrate, amidon de maïs, hyprolose faiblement substituée, hyprolose, magnésium stéarate, riboflavine.
INDICATIONS

Hypertension artérielle essentielle légère à modérée.


POSOLOGIE et MODE D'ADMINISTRATION
POSOLOGIE :
La dose initiale recommandée est de 10 mg une fois par jour. Si l'effet antihypertenseur s'avère insuffisant après 2-4 semaines de traitement, il est conseillé d'augmenter la posologie jusqu'à la dose habituelle d'entretien de 20 mg une fois par jour.
- Utilisation chez le sujet âgé
En raison du ralentissement du métabolisme chez le sujet âgé, la dose recommandée est de 10 mg une fois par jour. Cette posologie est suffisante chez la plupart des patients âgés. Le rapport bénéfice/risque de toute augmentation de dose doit être envisagé avec précaution, au cas par cas.
- Utilisation chez l'insuffisant rénal ou hépatique
Chez les patients atteints d'une insuffisance rénale légère à modérée, la prudence est de rigueur lors de l'augmentation de la posologie de 10 à 20 mg une fois par jour.
En raison de l'important métabolisme hépatique de la manidipine, la posologie ne doit pas dépasser 10 mg une fois par jour chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique légère (voir également rubrique Contre-indications).
MODE D'ADMINISTRATION :
Les comprimés doivent être avalés le matin, après le petit-déjeuner, sans les croquer avec un peu de liquide.

CONTRE-INDICATIONS Absolue(s) :
  • Hypersensibilité aux inhibiteurs calciques
  • Hypersensibilité aux dihydropyridines
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Enfant de moins de 15 ans
  • Angor instable
  • Antécédent récent d'infarctus du myocarde
  • Insuffisance cardiaque non traitée
  • Insuffisance rénale très sévère : clairance de la créatinine < 10 ml/ min
  • Insuffisance hépatique
  • Intolérance génétique au galactose
  • Déficit en lactase
  • Malabsorption du glucose et du galactose, syndrome (de)

MISES EN GARDE et PRECAUTIONS D'EMPLOI
  • Insuffisance hépatique légère
    Le produit doit être administré avec prudence chez les patients atteints d'insuffisance hépatique légère, car son effet antihypertenseur peut être majoré chez ce type de patients (voir Posologie et mode d'administration).
  • Sujet âgé
    En raison du ralentissement des processus métaboliques, ajuster la posologie chez le sujet âgé (voir Posologie et mode d'administration).
  • Insuffisance ventriculaire gauche
    La manidipine doit être utilisée avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance ventriculaire gauche, d'obstacle à l'éjection ventriculaire gauche.
  • Insuffisance cardiaque droite isolée
    La manidipine doit être utilisée avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance cardiaque droite isolée.
  • Maladie du sinus auriculaire non appareillé
    La manidipine doit être utilisée avec précaution chez les patients atteints de maladie du sinus (non appareillés).
  • Insuffisance coronarienne
    En l'absence de données cliniques chez des patients atteints de coronaropathie stable, la prudence est requise chez ce type de patients en raison d'une éventuelle majoration du risque coronarien (cf Effets secondaires).
  • Interaction alimentaire : alcool
    Comme avec tous les antihypertenseurs vasodilatateurs, la prudence est de rigueur en cas de consommation concomitante d'alcool, qui est susceptible de potentialiser leurs effets.
  • Interaction alimentaire : jus de pamplemousse
    Les dihydropyridines semblent particulièrement sensibles à l'inhibition de leur métabolisme par le jus de pamplemousse, ce qui augmente leur biodisponibilité systémique et majore leur effet hypotenseur. En conséquence, la manidipine ne doit pas être administrée avec du jus de pamplemousse.
  • Administrer le matin
    Les comprimés doivent être avalés le matin, après le petit-déjeuner, sans les croquer avec un peu de liquide.
  • Administrer après le repas
    Les comprimés doivent être avalés le matin, après le petit-déjeuner, sans les croquer avec un peu de liquide.
  • Administrer entier
    Les comprimés doivent être avalés le matin, après le petit-déjeuner, sans les croquer avec un peu de liquide.
  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
    Les comprimés doivent être avalés le matin, après le petit-déjeuner, sans les croquer avec un peu de liquide.
  • Insuffisance rénale modérée
    Chez les patients atteints d'une insuffisance rénale légère à modérée, la prudence est de rigueur lors de l'augmentation de la posologie de 10 à 20 mg une fois par jour.
  • Ne pas absorber d'alcool pendant le traitement
    Chez les patients atteints d'une insuffisance rénale légère à modérée, la prudence est de rigueur lors de l'augmentation de la posologie de 10 à 20 mg une fois par jour.

IAM : INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES
Voir banque Interactions Médicamenteuses

GROSSESSE ET ALLAITEMENT

 Grossesse :

II n'existe pas de données cliniques sur l'utilisation de ce médicament chez la femme enceinte.
Les études chez l'animal avec le chlorhydrate de manidipine n'ont pas permis de conclure sur le développement embryo-foetal (voir Données de sécurité préclinique). Etant donné que d'autres produits de la famille des dihydropyridines se sont avérés tératogènes chez l'animal et que le risque potentiel en clinique n'est pas connu, le chlorhydrate de manidipine ne doit pas être utilisé au cours de la grossesse.

 Allaitement :

La manidipine et ses métabolites sont excrétés en grandes quantités dans le lait chez le rat. Le passage de la manidipine dans le lait maternel humain n'étant pas connu, l'utilisation du chlorhydrate de manidipine doit être évitée pendant l'allaitement. Si le traitement par le chlorhydrate de manidipine s'avère nécessaire, l'allaitement devra alors être interrompu.

EFFETS INDESIRABLES
  • Transaminases (augmentation) (Peu fréquent)
  • LDH (augmentation) (Peu fréquent)
  • Gamma GT (augmentation) (Peu fréquent)
  • Phosphatases alcalines (augmentation) (Peu fréquent)
  • Urémie (augmentation) (Peu fréquent)
  • Créatininémie (augmentation) (Peu fréquent)
  • Palpitation (Fréquent)
    Dose-dependante.
  • Oedème (Fréquent)
    Dose-dependante.
  • Tachycardie (Peu fréquent)
  • Douleur thoracique (Rare)
  • Angor (Rare)
  • Infarctus du myocarde (Très rare)
  • Angor (aggravation) (Très rare)
  • Vertige (Fréquent)
    Dose-dependante.
  • Sensation de vertige (Fréquent)
    Dose-dependante.
  • Céphalée (Fréquent)
    Dose-dependante.
  • Paresthésie (Peu fréquent)
  • Somnolence (Rare)
  • Engourdissement (Rare)
  • Syndrome extrapyramidal (Exceptionnel)
  • Dyspnée (Peu fréquent)
  • Nausée (Peu fréquent)
  • Vomissement (Peu fréquent)
  • Constipation (Peu fréquent)
  • Hyposialie (Peu fréquent)
  • Trouble digestif (Peu fréquent)
  • Douleur épigastrique (Rare)
  • Douleur abdominale (Rare)
  • Gingivite (Très rare)
  • Hyperplasie gingivale (Très rare)
  • Eruption cutanée (Peu fréquent)
  • Eczéma (Peu fréquent)
  • Erythème cutané (Rare)
  • Prurit (Rare)
  • Bouffée vasomotrice (Fréquent)
    Dose-dependante.
  • Hypotension artérielle (Peu fréquent)
  • Hypertension artérielle (Rare)
  • Asthénie (Peu fréquent)
  • Irritabilité (Rare)

PHARMACODYNAMIE
  • Classement ATC : 
        C08CA11 / MANIDIPINE
  • Classement Vidal : 
        Antihypertenseur : inhibiteur calcique (Manidipine)

PRESENTATIONS Liste I
  • CIP : 3783712 (MANIDIPINE RATIOPHARM 10 mg cp : Plq/30).
    Disponibilité : officines
    Remboursé à 65 %, Agréé aux collectivités
  • CIP : 3783741 (MANIDIPINE RATIOPHARM 10 mg cp : Plq/90).
    Disponibilité : officines
    Remboursé à 65 %, Agréé aux collectivités


Ratiopharm