Bienvenue Sur Medecine Pro

OMACOR capsule molle
OMACOR capsule molle





FORME
capsule molle
COMPOSITION
par 1 capsule
acides gras oméga 31000 mg
  Soit acide eicosapentaénoïque et acide docosahexaénoïque : esters éthyliques840 mg
Excipients : alpha-tocophérol.
INDICATIONS

- Post-infarctus du myocarde :
Traitement adjuvant en prévention secondaire de l'infarctus du myocarde, en association aux traitements de référence (incluant les statines, les antiagrégants plaquettaires, les bêtabloquants et les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine).
- Hypertriglycéridémies :
Hypertriglycéridémies endogènes, en complément d'un régime dont la prescription seule s'est révélée insuffisante pour fournir une réponse adéquate :
. Type IV en monothérapie.
. Type llb/lll en association avec les statines, lorsque le contrôle des triglycérides est insuffisant.


POSOLOGIE et MODE D'ADMINISTRATION
- Post-infarctus du myocarde :
1 capsule molle par jour.
- Hypertriglycéridémies :
La dose quotidienne initiale recommandée est de 2 capsules molles. En l'absence de réponse adéquate, la dose peut être augmentée à 4 capsules molles par jour.
Il est recommandé d'ingérer les capsules molles au moment des repas afin d'éviter les troubles gastro-intestinaux.
On ne dispose d'aucune information sur l'utilisation d'Omacor chez l'enfant, chez les patients âgés de plus de 70 ans ou chez l'insuffisant hépatique (voir rubrique Précautions d'emploi). Uniquement une information limitée sur l'utilisation d'Omacor chez l'insuffisant rénal est disponible.

CONTRE-INDICATIONS Absolue(s) :
  • Hypersensibilité à l'un des composants

MISES EN GARDE et PRECAUTIONS D'EMPLOI
  • Risque d'accident hémorragique
    L'augmentation modérée du temps de saignement (en particulier avec la forte posologie à 4 capsules molles) doit conduire à surveiller les malades traités par anticoagulants et à adapter la posologie de ces derniers en cas de besoin (cf Interactions). La prescription de ce médicament ne dispense pas de la surveillance habituelle nécessaire chez ce type de patients.
    Chez les patients présentant un risque hémorragique important (traumatisme sévère, intervention chirurgicale...), tenir compte de l'augmentation du temps de saignement.
  • Hémorragie sévère
    Chez les patients présentant un risque hémorragique important (traumatisme sévère, intervention chirurgicale...), tenir compte de l'augmentation du temps de saignement.
  • Intervention chirurgicale
    Chez les patients présentant un risque hémorragique important (traumatisme sévère, intervention chirurgicale...), tenir compte de l'augmentation du temps de saignement.
  • Enfant de moins de 15 ans
    En l'absence de données d'efficacité et de sécurité, l'utilisation chez l'enfant est déconseillée.
  • Respecter l'indication officielle
    Omacor n'est pas indiqué dans les hypertriglycéridémies exogènes (hyperchylomicronémies de type I).
    Il n'existe qu'une expérience limitée dans les hypertriglycéridémies endogènes secondaires (en particulier dans le diabète non équilibré).
  • Insuffisance hépatique
    Une surveillance hépatique régulière (dosage des ASAT et ALAT) sera effectuée chez les patients ayant une dysfonction hépatique (en particulier avec la forte dose de 4 capsules molles).
  • Administrer pendant le repas
    Il est recommandé d'ingérer les capsules au moment des repas afin d'éviter les troubles gastro-intestinaux.
  • Sujet de plus de 70 ans
    On ne dispose d'aucune information sur l'utilisation d'Omacor chez l'enfant, chez les patients âgés de plus de 70 ans ou chez l'insuffisant hépatique.

IAM : INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES
Voir banque Interactions Médicamenteuses

GROSSESSE ET ALLAITEMENT

 Grossesse :

II n'existe pas de données suffisamment pertinentes concernant l'utilisation d'Omacor chez la femme enceinte. Des études chez l'animal n'ont pas mis en évidence une toxicité sur la reproduction.
Le risque potentiel en clinique n'est pas connu et par conséquent Omacor ne doit pas être utilisé pendant la grossesse à moins d'une nécessité absolue.

 Allaitement :

II n'existe aucune donnée sur l'excrétion d'Omacor dans le lait chez l'animal et chez la femme. Omacor ne doit pas être utilisé pendant l'allaitement.

EFFETS INDESIRABLES
  • Gastroentérite (Peu fréquent)
  • Hypersensibilité (Peu fréquent)
  • Hyperglycémie (Rare)
  • Vertige (Peu fréquent)
  • Dysgueusie (Peu fréquent)
  • Céphalée (Rare)
  • Hypotension artérielle (Très rare)
  • Hyposécrétion nasale (Très rare)
  • Dyspepsie (Fréquent)
  • Nausée (Fréquent)
  • Douleur abdominale (Peu fréquent)
  • Trouble digestif (Peu fréquent)
  • Gastrite (Peu fréquent)
  • Hémorragie gastro-intestinale (Très rare)
  • Trouble hépatique (Rare)
  • Acné (Rare)
  • Prurit (Rare)
  • Urticaire (Très rare)
  • Malaise (Rare)
  • Leucocytose (Très rare)
  • LDH (augmentation) (Très rare)
  • Transaminases (augmentation) (Très rare)

PHARMACODYNAMIE
  • Classement ATC : 
        C10AX06 / TRIGLYCERIDES OMEGA 3 INCLUS ESTERS ET ACIDES
  • Classement Vidal : 
        Hypolipémiant : acides gras polyinsaturés
        Hypolipémiant : acides gras polyinsaturés \ Cardiologie Angéiologie

PRESENTATIONS
  • CIP : 4900574 (OMACOR capsule molle : 1Fl/28).
    Disponibilité : officines
    Remboursé à 65 % (Postinfarctus du myocarde, traitement adjuvant (du)), Agréé aux collectivités


Pharma Lab