Bienvenue Sur Medecine Pro


 

Défibrillation


Spécialité : /

Points importants

  • En France, entre 40 000 et 50 000 morts par arrêt cardiaque subit
  • Chaque minute d’attente avant la défibrillation, diminution du taux de survie 10 %
  • L’utilisation des DAE est uniquement possible chez l’enfant > 1 an et chez l’adulte

Indications

  • Mise en place devant tout AC
  • Pour les défibrillateurs manuels, c’est l’opérateur identifiant un rythme choquable (TV et FV) qui déclenche le CEE
  • Pour les appareils automatisés, si l’analyseur de rythme du défibrillateur identifie un rythme choquable (TV et FV), le défibrillateur autorise alors le choc. Le condensateur se charge et délivre le CEE soit par intervention de l’opérateur (défibrillateurs semi-automatiques = DSA), soit automatiquement (défibrillateurs entièrement automatiques = DEA)

Contre-indications

Pour les défibrillateurs manuels

  • Tout rythme autre que TV ou FV

Pour les défibrillateurs automatisés

  • La pause des électrodes n’est effectuée que sur une victime inconsciente qui ne respire pas

Enfant âgé de moins d'1 an

Présentation du matériel

ADULTE

Défibrillateur entièrement automatique ou semi automatique, il contient :

  • 1 haut parleur donnant les consignes vocales
  • 2 électrodes, à usage unique, pré-imprégnées de gel
  • 1 câble connecteur reliant les électrodes à l’appareil
  • 1 bouton poussoir permettant la délivrance du choc si le défibrillateur est semi-automatique
  • 1 batterie
  • 1 mémoire qui enregistre les analyses et les chocs délivrés
  • 1 écran pour certain modèle

Défibrillateur manuel, il contient :

  • 1 écran d’état permettant de visualiser l’ECG
  • 2 électrodes, à usage unique, pré-imprégnées de gel ou des palettes externes
  • 1 câble connecteur reliant les électrodes ou les palettes à l’appareil
  • Des touches permettant l’analyse, le choix manuel de l’énergie, la charge, la délivrance du choc
  • 1 système d’impression du tracé ECG
  • 1 batterie interne et une prise d’alimentation externe

Autres matériels nécessaires

  • Compresses ou papier absorbant pour sécher la poitrine du patient
  • Rasoir jetable pour dépiler la poitrine

ENFANT

Défibrillateur entièrement automatique ou semi automatique, il contient 

  • 1 haut parleur donnant les consignes vocales
  • 2 électrodes, à usage unique, pré-imprégnées de gel
  • 1 réducteur d’énergie en fonction du modèle de défibrillateur
  • 1 câble connecteur reliant les électrodes à l’appareil
  • 1 bouton poussoir permettant la délivrance du choc si le défibrillateur est semi-automatique
  • 1 batterie
  • 1 mémoire qui enregistre les analyses et les chocs délivrés
  • 1 écran pour certains modèles

Défibrillateur manuel, il contient 

  • 1 écran d’état permettant de visualiser l’ECG
  • 2 électrodes, à usage unique, pré-imprégnées de gel ou des palettes externes
  • 1 câble connecteur reliant les électrodes ou les palettes à l’appareil
  • Des touches permettant l’analyse, le choix manuel de l’énergie, la charge, la délivrance du choc
  • 1 système d’impression du tracé ECG
  • 1 batterie interne et une prise d’alimentation externe

Autres matériels nécessaires

  • Compresses ou papier absorbant pour sécher la poitrine du patient

Description de la technique

ADULTE

Défibrillateur entièrement automatique ou semi automatique

  • Mettre en marche l’appareil à l’aide du bouton marche/arrêt
  • Ecouter les consignes de l’appareil
  • Coller les électrodes sur la poitrine nue et sèche du patient
    • l’une au-dessous de la clavicule droite, contre le bord du sternum
    • l’autre sur le côté gauche du thorax, 5 à 10 cm au-dessous de l’aisselle gauche
  • Connecter le câble au défibrillateur
  • Lors de l’analyse, ne pas toucher le patient
  • Si un choc est indiqué, s’assurer que personne ne touche le patient :
    • pour le DSA : appuyer sur le bouton « choc » dès que l’appareil le demande
    • pour le DEA : le choc est délivré directement par l’appareil
    • après le choc, reprendre la RCP et écouter les consignes vocales
  • Si le choc n’est pas conseillé, poursuivre la RCP

Défibrillateur manuel

  • Coller les électrodes ou poser les palettes sur la poitrine nue et sèche du patient
    • l’une au-dessous de la clavicule droite, contre le bord du sternum
    • l’autre sur le côté gauche du thorax, 5 à 10 cm au-dessous de l’aisselle gauche
  • Analyse le tracé ECG, ne pas toucher le patient
  • Si l’opérateur détecte un rythme choquable (TV – FV), choisir l’énergie du choc à délivrer : 1 choc 200 – 300 – 360 J (défibrillateur biphasique) :
    • lancer la charge
    • s’assurer que personne ne touche le patient et délivrer la charge
    • poursuivre la RCP pendant au moins 2 min
    • à l’issue, analyser le tracé ECG et, si nécessaire, poursuivre la série de chocs
  • Si le rythme n’est pas choquable, poursuivre la RCP

ENFANT

  • Dans tous les cas, réaliser 5 cycles de RCP adaptée à l’enfant avant de mettre en place le défibrillateur en commençant par 5 insufflations

Défibrillateur entièrement automatique ou semi automatique

  • Mettre en marche l’appareil à l’aide du bouton marche/arrêt
  • Ecouter les consignes de l’appareil
  • Coller les électrodes sur la poitrine nue et sèche du patient :
    • l’une au milieu du thorax
    • l’autre dans le dos entre les deux omoplates
  • Connecter le câble si nécessaire au réducteur d’énergie ou directement au défibrillateur
  • Lors de l’analyse, ne pas toucher le patient
  • Si un choc est indiqué :
    • appuyer sur le bouton « choc » dès que l’appareil le demande
    • après le choc, reprendre la RCP et écouter les consignes vocales
  • Si le choc n’est pas conseillé, poursuivre la RCP

Défibrillateur manuel

  • Colle les électrodes sur la poitrine nue et sèche du patient :
    • l’une au milieu du thorax
    • l’autre dans le dos entre les deux omoplates
  • Analyser le tracé ECG, ne pas toucher le patient
  • Si un choc est indiqué :
    • choisir l’énergie du choc à délivrer : 4 j/kg
    • lancer la charge
    • s’assurer que personne ne touche le patient et délivrer la charge
    • poursuivre la RCP pendant au moins 2 min
    • à l’issue analyser le tracé ECG
    • si le choc n’est pas conseillé, poursuivre la RCP et si nécessaire poursuivre la série de chocs
  • Si le rythme n’est pas choquable, poursuivre la RCP

Précautions d’emploi

ADULTE

Choix des électrodes adultes

  • Utilisables chez l’enfant de plus de 10 kg

Association avec d’autres traitements

  • Enlever le timbre médicamenteux et essuyer la peau pour éviter les brûlures ou une inefficacité de la défibrillation
  • Si le patient porte un stimulateur cardiaque ou une chambre implantable, poser l’électrode 1 à 2 cm au-dessous du bord inférieur du boîtier (sous la clavicule droite)

Environnement du patient

  • Placer le patient dans un endroit sec
  • Dégager le patient de tout contact métallique
  • Lors de la défibrillation, éloigner l’oxygène

Transport

  • Lors de l’analyse, arrêter le véhicule, les vibrations peuvent la perturber

ENFANT

Age du patient

  • Réalisable dès l’âge de 1 an

Environnement du patient

  • Placer le patient dans un endroit sec
  • Dégager le patient de tout contact métallique
  • Lors de la défibrillation, éloigner l’oxygène

Transport

  • Lors de l’analyse, arrêter le véhicule, les vibrations peuvent la perturber

MATERIOVIGILANCE

  • Obligation de signalement des incidents ou des risques d’incidents
  • Maintenance rigoureuse :
    • vérification régulière des voyants d’alerte
    • vérification des dates de péremption des matériels consommables
    • vérification des batteries

Pièges éventuels

CONCERNANT LA TECHNIQUE

  • Quelque soit le type d’appareil, éviter tout mouvement imprimé au sujet (Massage Cardiaque Externe, transport…) pouvant provoquer un parasitage de l’analyse
  • Pour le défibrillateur manuel :
    • palettes mal enduites de gel ou appliquées avec insuffisamment de pression sur le thorax :
      • parasitage de l’analyse et diminution de l’efficacité
  • Pour le DSA ou le DEA :
    • électrodes autocollantes pré-gélifiées appliquées avec insuffisamment de pression sur le thorax ou sur une peau non rasée :
      • parasitage de l’analyse et diminution de l’efficacité

CONCERNANT L’ANALYSE DES TROUBLES DU RYTHME (Défibrillateur manuel)

Pour la TV

  • Si tachycardie à QRS larges sans dissociation auriculo-ventriculaire ni complexes de capture ou de fusion :
    • éliminer une tachycardie supra-ventriculaire avec bloc de branche :
      • absence de complexe RS dans toutes les dérivations précordiales = TV
      • manœuvres vagales entraînant un ralentissement auriculaire sans ralentissement ventriculaire = TV
    • sinon, comparer avec un ECG antérieur mais pas toujours possible en urgence préhospitalière

Pour la FV

  • Devant un arrêt cardiaque, le tracé ECG ne pose pas de difficulté particulière…

Complications

CONCERNANT LA TECHNIQUE

Chez le sujet conscient non anesthésié

  • Douleur intense

Défibrillateur manuel utilisé avec une énergie insuffisante (< 3 J/kg  chez l’adulte pour le premier choc, < 2J/kg chez l’enfant)

  • Inefficacité

Défibrillateur manuel utilisé sur un rythme sinusal

  • Risque de FV

Quelque soit le type d’appareil

  • Utilisé sur peau humide :
    • inefficacité par diffusion du choc + brûlures superficielles
  • Utilisé sur sol humide :
    • risque d’électrisation chez les sauveteurs
  • Utilisé avec patch nitré sur le trajet électrique de surface :
    • risque de brûlures
  • Chocs nombreux ou de trop forte intensité :
    • nécrose myocardique

CONCERNANT LES TROUBLES DU RYTHME (Défibrillateur manuel)

Pour la TV

  • Possibilité d’un contexte d’IDM étendu ou d’évolution d’une cardiopathie organique sévère
  • Risque de transformation toujours possible en FV

Pour la FV

  • C’est une complication en soi, plus grave s’il s’agit d’une FV atonique ou à petites mailles car souvent irréductible

Surveillance

Pour la TV comme pour la FV

  • Risque de récidive => surveillance sous scope + oxygène + traitement préventif souhaitable :
    • amiodarone, le plus simple à utiliser en urgence préhospitalière
    • bêtabloquants en cas d’origine ischémique avérée
× Home
  • accueil
  • Accouchement inopiné extrahospitalier
  • Attelle antébrachiale
  • Attelle de Merle
  • Bandelette urinaire
  • Bloc iliofascial de l'adulte
  • Bloc iliofascial de l'enfant
  • Blocs périphériques de la main
  • Blocs périphériques du pied
  • Botte pédieuse
  • Cathétérisme artériel
  • Cathétérisme veineux fémoral
  • Cricothyroïdotomie
  • Doppler trans-crânien
  • Drainage thoracique
  • Défibrillation
  • Excision d'hémorroïdes externes
  • Hémorragies du post-partum
  • Imagerie du traumatisme abdominal
  • Induction à séquence rapide
  • Intubation en situation d'urgence
  • Manchette anté-brachiale
  • Manchette scaphoide
  • Mandrin long béquillé
  • Masque laryngé d'intubation
  • Oxymétrie de pouls
  • Plâtre Brachio Anté-Brachio-Palmaire
  • Ponction artérielle pour gaz du sang
  • Ponction d'ascite
  • Ponction du genou
  • Ponction lombaire
  • Ponction pleurale
  • Ponction péricardique
  • Pose et ablation de Dujarier
  • Sonde gastrique (pose)
  • Thrombolyse ou fibrinolyse
  • Tractions en traumatologie des membres
  • Transfert in utero
  • Transfusion d'unités plaquettaires
  • Transfusion de Culots Globulaires Rouges
  • Utilisation du MEOPA
  • Ventilation mécanique en situation d'urgence
  • Ventilation non invasive adulte
  • Ventilation non invasive en pédiatrie
  • Voie intra-osseuse
  • Voie veineuse centrale
  • page facebook