Bienvenue Sur Medecine Pro


héparine sodique
Anticoagulant : héparines non fractionnées  
Héparine Sodique  
Contre-indications  
Absolues : Accident vasculaire cérébral hémorragique. Risque d’hémorragique sauf  
CIVD. Hypersensibilité à l’un des composants. Lésion susceptible de saigner. Antécédents  
de thrombopénie due à l’héparine. Rachianesthésie. Anesthésie péridurale.  
Relatives : Accident vasculaire cérébral. Endocardite infectieuse aiguë sauf sur pro-  
thèse mécanique. Hypertension artérielle non contrôlée.  
Intraveineuse/P.S.E.  
Traitement curatif des thromboses veineuses profondes  
constituées et de l’embolie pulmonaire, à la phase aiguë,  
de l’infarctus du myocarde avec ou sans onde Q et de l’ango  
instable, à la phase aiguë, des embolies artérielles  
extracérébrales, de certains cas de coagulopathie.  
r
Indication  
Traitement préventif des accidents thromboemboliques artériels  
en cas de cardiopathie  
emboligène, de thérapeutique endovasculaire et de chirurgie  
vasculaire artérielle.  
Prévention de la coagulation dans les circuits de circulation  
extra-corporelle et d’épuration extra rénale.  
Traitement curatif et en prévention des accident  
s
thromboemboliques artériels en cas de cardiopathie emboligène :  
Hors coagulopathie : bolus IVD de 50 UI/kg.  
Dose initiale : 20 UI/kg/h, soit 500 UI/kg/24 h.  
Adaptation en fonction des résultats du contrôle biologique.  
Coagulopathies : dose inférieure.  
Surveillance biologique au minimum quotidienne.  
Premier prélèvement : 6 h après le début du traitement.  
Prélèvement 4 à 6 h après chaque modification de dose.  
Objectifs : TCA : entre 1,5 et 3 fois le témoin, activité anti-Xa  
(
héparinémie) (préféré en cas d’anomalies du TCA  
Posologie  
préexistantes, chez les malades de réanimation et en cas  
de syndrome inflammatoire marqué) : entre 0,2 et 0,6 UI/mL.  
Relais par les anticoagulants oraux : entre le  
er  
e
1 et le 3 jour.  
Objectif : durée totale de l’héparinothérapie : 7 à 10 jours.  
Interruption de l’héparinothérapie : après 2 jours consécutifs  
avec un INR dans la zone thérapeutique souhaitable.  
Prévention des accidents thromboemboliques artériels en cas  
de thérapeutique endovasculaire et de chirurgie vasculaire artérielle  
ou prévention de la coagulation dans les circuits de circulation extra  
-
corporelle et d’épuration extra rénale  
: posologie et surveillance  
biologique en fonction de chaque situation clinique.  
héparine sodiqu  
e
199  
Intraveineuse/P.S.E.  
Solution à 2 500 UI/1 mL, 5 000 UI/1 mL, 10 000 UI/2 mL,  
5 000 UI/5 mL.  
Présentation  
Préparation  
2
Solution prête à l’emploi.  
(
Reconstitution)  
Préparation  
IV : pas de dilution.  
P.S.E. : 25 000 UI dans qsp 50 mL de chlorure de sodium 0,9 %.  
(
Dilution)  
IV.  
Administratio  
n
P.S.E. : vitesse de perfusion : voir tableau suivant.  
Ne pas laisser la même seringue en place au-delà de 24 h.  
Vitesse de perfusion P.S.E. pour 25 000 UI dans une seringue de 50 mL (mL/h).  
Posologie (UI/24 h)  
Vitesse (mL/h)  
Posologie (UI/24 h)  
32 000  
Vitesse (mL/h)  
1
1
1
1
2
2
2
2
2
3
2 000  
4 000  
6 000  
8 000  
0 000  
2 000  
4 000  
6 000  
8 000  
0 000  
1
2,7  
2,8  
3
1,2  
1,3  
1,5  
1,7  
1,8  
2
34 000  
36 000  
38 000  
3,2  
3,3  
3,5  
3,7  
3,8  
4
40 000  
42 000  
44 000  
2,2  
2,3  
2,5  
46 000  
48 000  
50 000  
4,2  
Précautions d’emploi – surveillance  
Utilisation prudente ou déconseillée en cas d’antécédent d’ulcère digestif, de maladies  
vasculaires de la choriorétine, en période postopératoire après chirurgie du cervea  
u
et de la moelle épinière, en cas de diabéte, insuffisance rénale chronique, acidose  
métabolique préexistante, traitement par des médicaments susceptibles d’augmenter la  
kaliémie tels que les IEC et les AINS.  
Ne pas injecter par voie IM  
Surveillance de la numération plaquettaire nécessaire, quelles que soient l’indication  
du traitement et la posologie administrée avant traitement puis deux fois pa  
r
semaine pendant 21 jours ; au-delà de cette période, une fois par semaine jusqu’à  
l’arrêt du traitement.  
En cas d’accident vasculaire cérébral ischémique, infarctus du myocarde, ischémie  
aiguë des membres inférieurs, embolie pulmonaire, phlébite : si aggravation de la  
200  
Hématologie – Hémostase  
thrombose, rechercher systématiquement d’une thrombopénie induite par l’hépa  
-
e
e
rine (TIH) (entre le 5 et le 21 jour suivant l’instauration du traitement héparinique,  
e
avec un pic de fréquence aux environs du 10 jour ; plaquettes < 100 000 et/ou une  
chute relative des plaquettes de 30 à 50 % sur 2 numérations successives) à la numéra  
-
tion plaquettaire. Arrêt de l’héparinothérapie. Faire pratiquer des tests d’agrégatio  
n
plaquettaire in vitro ou des tests immunologiques.  
Si poursuite de l’anticoagulation indispensable : relais par danaparoïde sodique ou  
hirudine. Relais par les anti-vitamines K (AVK) qu’après normalisation de la numéra-  
tion plaquettaire.  
Tenir compte de la teneur en sodium.  
Grossesse  
Utilisation possible.  
Allaitemen  
t
Utilisation possible.  
Effets indésirables  
Hémorragie. Thrombopénie. Urticaire. Conjonctivite. Rhinite. Asthme. Cyanose.  
Tachypnée. Sensation d’oppression thoracique. Fièvre. Frisson. Œdème de Quincke.  
Choc anaphylactique. Eosinophilie. Hypersensibilité. Augmentation des trans  
aminases. Alopécie. Priapisme. Hypoaldostéronisme.  
-
× Home
  • Abréviations
  • acétylsalicylate de DL-lysine
  • bétaméthasone
  • diclofénac
  • kétoprofène
  • méthylprednisolone
  • morphine
  • néfopam
  • paracétamol
  • phloroglucinol/triméthylphloroglucinol
  • piroxicam
  • scopolamine
  • tramadol
  • trimébutine
  • acébutolol
  • amiodarone
  • aténolol
  • buflomédil
  • bumétanide
  • canrénoate de potassium
  • clonidine
  • digoxine
  • dihydralazine
  • diltiazem
  • disopyramide
  • esmolol
  • flécaïnide
  • furosémide
  • iloprost
  • isosorbide dinitrate
  • labétalol
  • lidocaïne
  • molsidomine
  • nicardipine chlorhydrate
  • nitroprussiate de sodium
  • pentoxifylline
  • piribédil
  • propranolol
  • sotalol
  • urapidil
  • vérapamil
  • exénatide
  • glucagon
  • Insuline
  • desmopressine
  • désoxycortone
  • hydrocortisone
  • cimétidine
  • ésoméprazole
  • famotidine
  • métoclopramide
  • métopimazine
  • oméprazole
  • pantoprazole
  • ranitidine
  • somatostatine
  • terlipressine
  • atosiban
  • carbétocine
  • dinoprostone
  • hydroxyprogestérone caproate
  • médroxyprogestérone
  • méthylergométrine
  • oxytocine
  • sulprostone
  • terbutaline
  • altéplase
  • aprotinine
  • complexe prothrombique humain
  • complexe prothrombique humain
  • daltéparine sodique
  • danaparoïde sodique
  • déféroxamine
  • énoxaparine sodique
  • fe r
  • fondaparinux sodique
  • héparine calcique
  • héparine sodique
  • lépirudine
  • nadroparine calcique
  • protamine
  • rétéplase
  • streptokinase
  • ténectéplase
  • tinzaparine sodique
  • urokinase
  • adalimumab
  • alimémazine
  • déxaméthasone
  • dexchlorphéniramine
  • étanercept
  • infliximab
  • méthotrexate
  • prométhazine
  • aciclovi
  • acide fusidique
  • amikacine
  • amoxicilline
  • amoxicilline/acide clavulanique
  • amphotéricine B
  • amphotéricine B
  • amphotéricine B (liposomale)
  • ampicilline
  • antimoniate de méglumine
  • aztréonam
  • bénéthamine benzylpénicilline/
  • benzathine benzylpénicilline
  • benzylpénicilline
  • caspofungine
  • céfapirine
  • céfazoline
  • céfépime
  • céfotaxime
  • cefpirome
  • cefsulodine
  • ceftazidime
  • ceftriaxone
  • céfuroxime
  • cidofovi
  • ciprofloxacine
  • clarithromycine
  • clindamycine
  • cloxacilline
  • colistine (colistiméthate sodique)
  • daptomycine
  • doxycycline
  • enfuvirtide
  • ertapénem
  • érythromycine
  • éthambuto
  • fluconazole
  • flucytosine
  • foscarnet sodique
  • fosfomycine
  • ganciclovir
  • gentamicine
  • imipénem/cilastatine
  • isoniazide
  • itraconazole
  • lévofloxacine
  • lincomycine
  • linézolide
  • méropénème
  • métronidazole
  • mezlocilline
  • nétilmicine
  • ofloxacine
  • ornidazole
  • oxacilline
  • péfloxacine
  • pentamidine
  • pipéracilline/tazobactam
  • quinine
  • quinupristine/dalfopristine
  • rifampicine
  • spectinomycine
  • spiramycine
  • streptomycine
  • sulbactam/ampicilline
  • sulfadoxine/pyriméthamine
  • sulfaméthoxazole/triméthoprime
  • teicoplanine
  • ticarcilline
  • ticarcilline/acide clavulanique
  • tigécycline
  • tobramycine
  • vancomycine
  • voriconazole
  • zidovudine
  • acétylleucine
  • acide valproïque sel de sodium
  • clonazépam
  • diazépam
  • dihydroergotamine
  • fosphénytoïne sodique
  • lévétiracétam
  • mannitol
  • phénobarbital
  • phénytoïne
  • sumatriptan
  • tétracosactide
  • trihexyphénidyle
  • tropatépine
  • acétazolamide
  • salbutamol
  • amisulpride
  • amitriptyline
  • chlorpromazine
  • citalopram
  • clomipramine
  • clorazépate
  • cyamémazine
  • doxépine
  • dropéridol
  • flupentixol
  • fluphénazine
  • halopéridol
  • halopéridol décanoate
  • hydroxyzine
  • lévomépromazine
  • loxapine
  • méprobamate
  • olanzapine
  • perphénazine
  • pipotiazine
  • rispéridone
  • sulpiride
  • tiapride
  • zuclopenthixol acétate
  • zuclopenthixol décanoate
  • acide ibandronique
  • acide pamidronique ou pamidronate
  • acide zolédronique
  • thiocolchicoside
  • acétylcystéïne ou N-acétylcystéïne
  • adénosine triphosphate
  • atropine
  • calcium édétate de sodium
  • dobutamine
  • dopéxamine
  • épinéphine
  • flumazéni
  • hydroxocobalamine
  • immunoglobulines antidigoxine ovin
  • isoprénaline
  • naloxone
  • norépinéphrine
  • pralidoxime