Bienvenue Sur Medecine Pro


1
06 danaparoïde sodique  
Anticoagulant : héparine de bas poids  
moléculaire (HBPM)  
®
Orgaran  
Contre-indications  
Affection hémorragique grave, hémophilie, purpura thrombocytopénique idiopathique,  
sauf si le patient présente une thrombopénie induite par l’héparine (TIH) et qu’i  
l
n’existe aucune alternative thérapeutique. Accident vasculaire cérébral hémorragique  
à la phase aiguë. Situation hémorragique non contrôlable. Insuffisances rénale ou  
hépatique sévères, sauf si le patient présente une TIH et qu’il n’existe aucune alterna-  
tive thérapeutique. Hypertension artérielle sévère, avec notamment rétinopathie grave.  
Ulcère gastroduodénal évolutif, sauf si cet ulcère est la cause de l’intervention chirur  
-
gicale. Rétinopathie diabétique. Endocardite bactérienne aiguë. Hypersensibilité au  
danaparoïde. Hypersensibilité aux sulfites.  
Sous-cutanée (Intraveineuse) ou Sous-cutanée/Intraveineuse  
Traitement prophylactique de la maladie thromboembolique  
en chirurgie oncologique et orthopédique.  
Traitement prophylactique des manifestations  
thromboemboliques chez les patients atteints de thrombopénie  
induite par l’héparine (TIH) de type II aiguë sans complications  
thromboemboliques ; ou ayant des antécédents documentés  
Indication  
de TIH de type II et nécessitant un traitement préventif  
antithrombotique par voie parentérale.  
Traitement curatif des manifestations thromboembolique  
s
chez les patients atteints de TIH de type II aiguë ; ou ayant  
des antécédents documentés de TIH de type II et nécessitant  
un traitement antithrombotique par voie parentérale.  
Procédures interventionnelles et hémodialyses non détaillées.  
Traitement prophylactique de la maladie thromboembolique –  
SC (IV).  
Traitement prophylactique de la maladie thromboemboliqu  
patients sans antécédents de TIH)  
50 unités anti-Xa, 2 fois/24 h, pendant 7 à 10 jours  
e
(
7
:
ou jusqu’à diminution du risque thromboembolique. Dernière  
dose administrée 1 à 4 h avant l’intervention chirurgicale.  
Pas de surveillance biologique en dehors de cas particuliers.  
Traitement prophylactique des manifestations thromboemboliques  
Posologie  
(
patients atteints de TIH aiguë,  
sans thrombose, ou ayant des antécédents de TIH)  
:
Patients atteints de TIH aiguë sans thrombose : 3 fois/24 h,  
pendant 7 à 10 jours, ou jusqu’à diminution du risque  
thromboembolique. Poids  
Poids > 90 kg : 1 250 unités anti-Xa.  
 90 kg : 750 unités anti-Xa.  
danaparoïde sodiqu  
e
175  
Sous-cutanée (Intraveineuse) ou Sous-cutanée/Intraveineuse  
Patients ayant des antécédents de TIH : 2 fois/24 h,  
pendant 7 à 10 jours, jusqu’à diminution du risque  
thromboembolique. Poids  90 kg : 750 unités anti-Xa.  
Poids > 90 kg : 1 250 unités anti-Xa.  
Mesure de l’activité anti-Xa pas nécessaire.  
Cas particuliers : en cas de nécessité immédiatement d’avoi  
r
des taux plasmatiques efficaces : bolus IV de 2 500 unités.  
Insuffisance rénale : surveillance de l’activité anti-Xa nécessaire.  
Si augmentations des taux et/ou si augmentation  
de la créatininémie au-dessus de 220 μmol/L : diminuer  
la dose journalière afin de maintenir le taux plasmatique  
d’activité anti-Xa désiré. Insuffisance rénale plus sévère  
(
non détaillé).  
Patients pesant plus de 90 kg : surveillance de l’activité anti-Xa  
nécessaire.  
Relais par les anticoagulants oraux  
:
Durée du traitement : ne pas excéder 10 jours.  
Relais le plus tôt possible par les anticoagulants oraux,  
sauf contre-indication.  
Risque thromboembolique bien contrôlé après 5 à 7 jours  
de traitement (plaquettes remontées au-delà  
3
de 100 000/mm ) :  
Dose de 750 unités anti-Xa, 2 ou 3 fois/24 h : début  
du traitement anticoagulant oral au minimum 72  
h
avant le retrait du danaparoïde, retrait à réaliser lorsque l’INR  
se situe dans les zones thérapeutiques 2 jours de suite. Contrôle  
de l’INR réalisé avant l’injection de danaparoïde  
le matin.  
Dose de 1 250 unités anti-Xa, 2 ou 3 fois/24 h : ramener  
cette dose à 750 unités, 2 fois/24 h et de suivre la procédure  
préconisée ci-dessus avant de commencer l’anticoagulant oral.  
Traitement curatif des manifestations thromboembolique  
chez des patients atteints de TIH aiguë ou ayant  
des antécédents de TIH) – IV/SC :  
s
(
Patients atteints d’une TIH aiguë ou ayant des antécédents  
de TIH : poids  55 kg : 1 250 unités anti-Xa, bolus IV ;  
poids > 55 kg et  
 90 kg : 2 500 unités anti-Xa, bolus IV ; poids  
>
90 kg : 3 750 unités anti-Xa, bolus IV.  
Suivies d’une administration SC en cas d’impossibilité à utilise  
r
la voie IV : poids  
poids > 55 kg et  
55 kg : 1 500 unités anti-Xa, 2 fois/24 h ;  
90 kg : 2 000 unités anti-Xa, 2 fois/24 h ;  
poids > 90 kg : 1 750 unités anti-Xa, 3 fois/24 h ; Pendant 5  
à 7 jours. En cas de signes d’intolérance locale par voie SC,  
diviser le volume total à injecter et préférer 2 sites d’injection.  
Surveillance biologique :  
Mesure de l’activité anti-Xa : pas nécessaire.  
Surveillance en cas de surpoids, de cachexie, d’insuffisance  
rénale, de risque hémorragique élevé : activité plasmatique anti-  
e
Xa au  
3
jour de traitement entre 0,4 et 0,8 unité/mL, mesurée  
à mi-chemin entre 2 injections.  
176  
Hématologie – Hémostase  
Sous-cutanée (Intraveineuse) ou Sous-cutanée/Intraveineuse  
Relais par les anticoagulants oraux  
:
Risque thromboembolique bien contrôlé après 5 à 7 jours  
de traitement (plaquettes remontées au-delà  
de 100 000/mm3) : au minimum 72 h avant le retrait  
du danaparoïde, retrait à réaliser lorsque l’INR se situe  
dans les zones thérapeutiques 2 jours de suite. Contrôle  
de l’INR réalisé avant l’injection de danaparoïde le matin.  
En cas d’impossibilité de relais par AVK, poursuite  
du traitement aux doses curatives prescrites initialement.  
Présentation  
Préparation  
Solution à 750 U anti-Xa/0,6 mL  
Solution prête à l’emploi.  
(
Reconstitution)  
Préparation  
Pas de dilution.  
SC.  
(
Dilution)  
Administratio  
n
Intraveineuse/Perfusion IV ou P.S.E.  
Traitement prophylactique de la maladie thromboembolique  
en chirurgie oncologique et orthopédique.  
Traitement prophylactique des manifestations  
thromboemboliques chez les patients atteints  
de thrombopénie induite par l’héparine (TIH)  
de type II aiguë sans complications thromboemboliques ;  
ou ayant des antécédents documentés de TIH de type II  
et nécessitant un traitement préventif antithrombotique  
par voie parentérale.  
Indication  
Traitement curatif des manifestations thromboembolique  
s
chez les patients atteints de TIH de type II aiguë ; ou ayant  
des antécédents documentés de TIH de type II et nécessitant un  
traitement antithrombotique par voie parentérale.  
Procédures interventionnelles et hémodialyses non détaillées.  
Traitement curatif des manifestations thromboembolique  
chez des patients atteints de TIH aiguë ou ayant  
des antécédents de TIH) – IV/Perfusion IV P.S.E. :  
s
(
Patients atteints d’une TIH aiguë ou ayant des antécédents  
de TIH : poids  55 kg : 1 250 unités anti-Xa, bolus IV ;  
poids > 55 kg et  
 90 kg : 2 500 unités anti-Xa, bolus IV ; poids  
>
90 kg : 3 750 unités anti-Xa, bolus IV.  
Posologie  
Suivies d’une administration en perfusion IV (P.S.E. possible) :  
chez les patients à risque élevé d’extension de la thrombose  
et chez les patients > 90 kg : 400 unités/h pendant 4 h,  
puis 300 unités/h pendant les 4 h suivantes,  
puis 150 à 200 unités/h pendant 5 à 7 jours.  
Surveillance biologique :  
Mesure de l’activité anti-Xa : pas nécessaire.  
danaparoïde sodiqu  
e
177  
Intraveineuse/Perfusion IV ou P.S.E.  
Surveillance en cas de surpoids, de cachexie, d’insuffisance  
rénale, de risque hémorragique élevé : activité plasmatique anti-  
Xa comprise entre 0,5 et 0,7 unité/mL lorsque mesurée  
5
à 10 min après le bolus ; ne pas dépasser 1 unité/mL pendant  
la phase d’ajustement, entre 0,5 et 0,8 unité/mL  
pendant le traitement d’entretien (soit 3 à 5 jours  
après le début du traitement).  
Relais par les anticoagulants oraux  
:
Risque thromboembolique bien contrôlé après 5 à 7 jours  
3
de traitement (plaquettes remontées au-delà de 100 000/mm ) :  
au minimum 72 h avant le retrait du danaparoïde, retrait  
à réaliser lorsque l’INR se situe dans les zones thérapeutiques 2 jours  
de suite. Contrôle de l’INR réalisé avant l’injection  
de danaparoïde le matin.  
Perfusion IV de danaparoïde : transfert à la voie SC nécessaire  
avant le relais par AVK : poids < 55 kg : 750 unités SC,  
2
2
fois/24 h ; poids > 55 kg et  
fois/24 h ; poids > 90 kg : 1 250 unités SC, 2 fois/24 h.  
 90 kg : 1 000 unités SC,  
En cas d’impossibilité de relais par AVK, poursuite du traitement  
aux doses curatives prescrites initialement.  
Utilisation en pédiatrie (patient < 17 ans et < 55 kg) – IV/  
Perfusion IV P.S.E. :  
3
0 unités anti-Xa/kg en bolus IV suivies d’une perfusion IV  
(
P.S.E. possible) de 1,2 à 2 unités/kg/h selon la sévérité  
de la thrombose.  
Surveillance biologique : activité anti-Xa plasmatique comprise  
entre 0,4 et 0,6 unité/mL (0,5 à 0,8 unité/mL  
pour les doses les plus élevées).  
Surveillance de l’activité anti-Xa plasmatique recommandée  
immédiatement après le bolus IV ainsi qu’à l’état d’équilibre  
e
à partir du  
3
jour.  
Présentation  
Préparation  
Solution à 750 U anti-Xa/0,6 mL  
Solution prête à l’emploi.  
(
Reconstitution)  
Préparation  
Dilution)  
IV : pas de dilution.  
Perfusion IV : dans du chlorure de sodium 0,9 % ou glucosé 5 %.  
(
IV : en bolus.  
Administratio  
n
Perfusion IV : poches de perfusion en chlorure de polyvinyle,  
seringues en polypropylène.  
Incompatibilités  
Ne pas mélanger à un autre médicament.  
Précautions d’emploi – surveillance  
Utilisation prudente ou déconseillée en cas d’insuffisance hépatique, hypertensio  
n
artérielle, antécédents ulcéreux, maladie vasculaire chorio-rétinienne, en période  
postopératoire après chirurgie du cerveau ou de la moelle épinière.  
178  
Hématologie – Hémostase  
Ne pas injecter par voie IM.  
Utilisation déconseillée à dose curative si la clairance de la créatinine est entre 30 et  
60 mL/min et en traitement préventif si elle est < 30 mL/min.  
Traitement curatif : numération des plaquettes avant traitement puis 2 fois pa  
r
semaine et surveillance de l’activité anti-Xa qui doit être entre 0,5 et 1 unité anti-  
e
Xa/mL de plasma (détermination au 2 jour, 4 à 6 h après l’injection).  
Test d’agrégation plaquettaire in vitro positif en présence de danaparoïde chez les  
patients ayant des antécédents de thrombopénie induite par l’héparine ou par un  
anticoagulant apparenté.  
Hématome, réactions allergiques ou nécrose locale précédée de purpura ou d’érythème  
douloureux ou thrombocytose au point d’injection.  
Grossesse  
Utilisation possible.  
Allaitemen  
t
Déconseillé ou contre-indiqué.  
Effets indésirables  
Thrombopénie.  
Conditions de conservation  
À une température < 30 °C, dans son conditionnement primaire dans l’emballage  
extérieur, à l’abri de la lumière. Ne pas congeler.  
× Home
  • Abréviations
  • acétylsalicylate de DL-lysine
  • bétaméthasone
  • diclofénac
  • kétoprofène
  • méthylprednisolone
  • morphine
  • néfopam
  • paracétamol
  • phloroglucinol/triméthylphloroglucinol
  • piroxicam
  • scopolamine
  • tramadol
  • trimébutine
  • acébutolol
  • amiodarone
  • aténolol
  • buflomédil
  • bumétanide
  • canrénoate de potassium
  • clonidine
  • digoxine
  • dihydralazine
  • diltiazem
  • disopyramide
  • esmolol
  • flécaïnide
  • furosémide
  • iloprost
  • isosorbide dinitrate
  • labétalol
  • lidocaïne
  • molsidomine
  • nicardipine chlorhydrate
  • nitroprussiate de sodium
  • pentoxifylline
  • piribédil
  • propranolol
  • sotalol
  • urapidil
  • vérapamil
  • exénatide
  • glucagon
  • Insuline
  • desmopressine
  • désoxycortone
  • hydrocortisone
  • cimétidine
  • ésoméprazole
  • famotidine
  • métoclopramide
  • métopimazine
  • oméprazole
  • pantoprazole
  • ranitidine
  • somatostatine
  • terlipressine
  • atosiban
  • carbétocine
  • dinoprostone
  • hydroxyprogestérone caproate
  • médroxyprogestérone
  • méthylergométrine
  • oxytocine
  • sulprostone
  • terbutaline
  • altéplase
  • aprotinine
  • complexe prothrombique humain
  • complexe prothrombique humain
  • daltéparine sodique
  • danaparoïde sodique
  • déféroxamine
  • énoxaparine sodique
  • fe r
  • fondaparinux sodique
  • héparine calcique
  • héparine sodique
  • lépirudine
  • nadroparine calcique
  • protamine
  • rétéplase
  • streptokinase
  • ténectéplase
  • tinzaparine sodique
  • urokinase
  • adalimumab
  • alimémazine
  • déxaméthasone
  • dexchlorphéniramine
  • étanercept
  • infliximab
  • méthotrexate
  • prométhazine
  • aciclovi
  • acide fusidique
  • amikacine
  • amoxicilline
  • amoxicilline/acide clavulanique
  • amphotéricine B
  • amphotéricine B
  • amphotéricine B (liposomale)
  • ampicilline
  • antimoniate de méglumine
  • aztréonam
  • bénéthamine benzylpénicilline/
  • benzathine benzylpénicilline
  • benzylpénicilline
  • caspofungine
  • céfapirine
  • céfazoline
  • céfépime
  • céfotaxime
  • cefpirome
  • cefsulodine
  • ceftazidime
  • ceftriaxone
  • céfuroxime
  • cidofovi
  • ciprofloxacine
  • clarithromycine
  • clindamycine
  • cloxacilline
  • colistine (colistiméthate sodique)
  • daptomycine
  • doxycycline
  • enfuvirtide
  • ertapénem
  • érythromycine
  • éthambuto
  • fluconazole
  • flucytosine
  • foscarnet sodique
  • fosfomycine
  • ganciclovir
  • gentamicine
  • imipénem/cilastatine
  • isoniazide
  • itraconazole
  • lévofloxacine
  • lincomycine
  • linézolide
  • méropénème
  • métronidazole
  • mezlocilline
  • nétilmicine
  • ofloxacine
  • ornidazole
  • oxacilline
  • péfloxacine
  • pentamidine
  • pipéracilline/tazobactam
  • quinine
  • quinupristine/dalfopristine
  • rifampicine
  • spectinomycine
  • spiramycine
  • streptomycine
  • sulbactam/ampicilline
  • sulfadoxine/pyriméthamine
  • sulfaméthoxazole/triméthoprime
  • teicoplanine
  • ticarcilline
  • ticarcilline/acide clavulanique
  • tigécycline
  • tobramycine
  • vancomycine
  • voriconazole
  • zidovudine
  • acétylleucine
  • acide valproïque sel de sodium
  • clonazépam
  • diazépam
  • dihydroergotamine
  • fosphénytoïne sodique
  • lévétiracétam
  • mannitol
  • phénobarbital
  • phénytoïne
  • sumatriptan
  • tétracosactide
  • trihexyphénidyle
  • tropatépine
  • acétazolamide
  • salbutamol
  • amisulpride
  • amitriptyline
  • chlorpromazine
  • citalopram
  • clomipramine
  • clorazépate
  • cyamémazine
  • doxépine
  • dropéridol
  • flupentixol
  • fluphénazine
  • halopéridol
  • halopéridol décanoate
  • hydroxyzine
  • lévomépromazine
  • loxapine
  • méprobamate
  • olanzapine
  • perphénazine
  • pipotiazine
  • rispéridone
  • sulpiride
  • tiapride
  • zuclopenthixol acétate
  • zuclopenthixol décanoate
  • acide ibandronique
  • acide pamidronique ou pamidronate
  • acide zolédronique
  • thiocolchicoside
  • acétylcystéïne ou N-acétylcystéïne
  • adénosine triphosphate
  • atropine
  • calcium édétate de sodium
  • dobutamine
  • dopéxamine
  • épinéphine
  • flumazéni
  • hydroxocobalamine
  • immunoglobulines antidigoxine ovin
  • isoprénaline
  • naloxone
  • norépinéphrine
  • pralidoxime