Bienvenue Sur Medecine Pro


1
01 altéplase  
Thrombolytique  
®
Actilyse  
Contre-indications  
Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients. Trouble hémorra  
-
gique significatif actuel ou au cours des six derniers mois. Diathèse hémorragique  
connue. Traitement concomitant par des anticoagulants oraux. Hémorragie sévère  
ou potentiellement dangereuse, manifeste ou récente. Antécédents ou suspicion  
d’hémorragie intracrânienne. Suspicion d’hémorragie sous-arachnoïdienne ou  
antécédents d’hémorragie sous-arachnoïdienne liée à un anévrisme. Antécédents  
de lésion sévère du système nerveux central. Massage cardiaque externe trauma  
tique de moins de 10 jours, accouchement, ponction récente d’un vaisseau no  
-
n
accessible à la compression. Hypertension artérielle sévère non contrôlée. Endo-  
cardite bactérienne, péricardite. Pancréatite aiguë. Ulcères gastro-intestinaux  
documentés au cours des 3 derniers mois, varices œsophagiennes. Anévrisme  
artériel, malformations artérielles ou veineuses. Néoplasie majorant le risque  
hémorragique. Hépatopathie sévère, y compris insuffisance hépatique, cirrhose,  
hypertension portale, hépatite évolutive. Intervention chirurgicale ou traumatismes  
importants au cours des 3 derniers mois.  
Contre-indications complémentaires dans les indications « infarctus du myocarde à la  
phase aiguë » et « embolie pulmonaire aiguë » : Tout antécédent connu d’accident  
vasculaire cérébral hémorragique ou d’origine inconnue. Antécédents connus d’accident  
vasculaire cérébral ischémique ou d’accident ischémique transitoire au cours des six  
mois précédents, sauf si l’accident vasculaire cérébral ischémique à la phase aiguë  
est survenu dans les 3 h précédentes.  
Contre-indications complémentaires dans l’indication d’accident vasculaire cérébral  
ischémique à la phase aiguë : Symptômes d’accident vasculaire cérébral ischémique  
apparus plus de 3 h avant l’initiation du traitement ou dont l’heure d’apparition  
est inconnue. Déficit neurologique mineur ou symptômes s’améliorant rapidemen  
avant l’initiation du traitement. Accident vasculaire cérébral jugé sévère clinique  
t
-
ment (par exemple NIHSS > 25) et/ou par imagerie. Crise convulsive au début de  
l’accident vasculaire cérébral. Signes d’hémorragie intracrânienne au scanner.  
Symptômes suggérant une hémorragie sous-arachnoïdienne, même en l’absence  
d’anomalie au scanner. Administration d’héparine au cours des 48 h précédentes,  
avec un temps de thromboplastine dépassant la limite supérieure de la normale.  
Patient diabétique présentant des antécédents d’accident vasculaire cérébral. Anté-  
cédent d’accident vasculaire cérébral au cours des 3 derniers mois. Plaquettes  
3
<
100 000/mm . Pression artérielle systolique > 185 mm Hg ou pression artérielle  
diastolique > 110 mm Hg, ou traitement d’attaque par voie IV nécessaire pour  
réduire la pression artérielle à ces valeurs seuils. Glycémie < 50 mg/dL ou  
>
400 mg/dL. Enfant de moins de 18 ans et patient âgé de plus de 80 ans.  
altéplase  
161  
Intraveineuse/Perfusion IV ou P.S.E.  
Traitement thrombolytique à la phase aiguë de l’infarctus  
du myocarde :  
Schéma dit « accéléré » (90 min) : traitement pouvant être  
débuté dans les 6 h suivant l’apparition des symptômes.  
Schéma dit « des 3 h » : traitement pouvant être débuté  
entre 6 et 12 h après l’apparition des symptômes, à condition  
que l’indication soit évidente.  
Indication  
Traitement thrombolytique après embolie pulmonaire aiguë  
massive avec instabilité hémodynamique (confirmation  
du diagnostic par des méthodes objectives, angiographie,  
scanner, si possible).  
Traitement fibrinolytique de l’accident vasculaire cérébral  
ischémique à la phase aiguë : dans les 3 h suivant l’apparition  
des symptômes d’accident vasculaire cérébral après avoir exclu  
le diagnostic d’hémorragie intracrânienne.  
Infarctus du myocarde :  
Dans les 6 h suivant l’apparition des symptômes :  
Bolus IV : 15 mg. Puis perfusion IV : 50 mg sur 30 min.  
Suivie d’une perfusion IV : 35 mg sur 60 min (sans dépasser  
la dose maximale de 100 mg).  
Patients < 65 kg : bolus IV de 15 mg. Puis perfusion IV  
de 0,75 mg/kg sur 30 min (maximum 50 mg). Suivie  
d’une perfusion IV : 0,5 mg/kg sur 60 min (maximum 35 mg).  
e
e
Entre la  
6
et la 12 h suivant l’apparition des symptômes :  
Bolus IV : 10 mg. Puis perfusion IV : 50 mg sur les premières  
0 min. Suivie de perfusions successives : 10 mg sur 30 min  
6
jusqu’à 1 dose maximale de 100 mg sur 3 h.  
Patients < 65 kg, ne pas dépasser 1,5 mg/kg.  
Dose totale : ne pas dépasser 100 mg.  
Traitements associés : acide acétylsalicylique dès que possible  
après l’apparition des symptômes et poursuivi au long cours,  
sauf contre-indication.  
Posologie  
Embolie pulmonaire :  
Bolus IV : 10 mg en 1 à 2 min.  
Suivi d’une perfusion IV : 90 mg sur 2 h.  
Patients < 65 kg : dose totale : ne pas dépasser 1,5 mg/kg.  
Traitement associé : héparinothérapie si la valeur du TCA  
est < 2 fois la limite supérieure de la normale.  
Maintenir un TCA de 50 à 70 secondes (1,5 à 2,5 fois la valeur  
de référence).  
Accident vasculaire cérébral ischémique à la phase aiguë  
,9 mg/kg. Dose maximale : 90 mg, en perfusion IV  
:
0
en 60 min, 10 % de la dose totale administrée initialement  
par bolus IV. Initiation dans les 3 h suivant l’apparition  
des symptômes. Pas d’administration d’acide acétylsalicylique  
ou d’héparine par voie IV au cours des premières 24 h.  
Poudre : 10 mg, 20 mg, 50 mg ; solvant : 10 mL, 20 mL,  
50 mL.  
Présentation  
Concentration finale : 1 mg/mL ou 2 mg/mL.  
162  
Hématologie – Hémostase  
Intraveineuse/Perfusion IV ou P.S.E.  
Solvant fourni.  
Préparation  
Reconstitution)  
(
IV : pas de dilution.  
Perfusion IV : dilution possible jusqu’à la concentration minimale  
de 0,2 mg/mL avec du chlorure de sodium 0,9 %.  
Préparation  
Dilution)  
(
Administratio  
n
Bolus IV, perfusion IV (P.S.E. possible) : voir posologie.  
Incompatibilités  
Solutions glucosées.  
Ne pas mélanger à un autre médicament dans le même flacon, dans la même  
seringue ou en même temps dans la même ligne de perfusion.  
Précautions d’emploi – surveillance  
Utilisation prudente ou déconseillée en cas de pression artérielle systolique à l’instau  
-
ration du traitement > 160 mm Hg, hémorragie gastro-intestinale ou urogénitale au  
cours des 10 derniers jours, suspicion de thrombus au niveau du cœur gauche,  
thrombophlébite septique ou cathéter artérioveineux obstrué dans un site sérieusement  
infecté, patient âgé de plus de 75 ans, toute autre pathologie dans laquelle une  
hémorragie éventuelle constitue un risque significatif ou serait particulièrement dif-  
ficile à contrôler en raison de sa localisation.  
Surveillance attentive de tous les sites hémorragiques éventuels. Éviter l’utilisatio  
n
d’un cathéter rigide ainsi que les injections IM et les manipulations non essentielles  
du patient.  
Disposer d’un traitement anti-arythmique.  
Hémorragie, réaction locale possibles au point d’injection.  
Accident vasculaire cérébral ischémique à la phase aiguë : risque augmenté d’hémorragie  
intracrânienne. Surveillance de la pression artérielle pendant 24 h. Si pression artérielle  
systolique > 180 mm Hg ou si pression artérielle diastolique > 105 mm Hg : traitemen  
t
antihypertenseur par voie IV recommandé.  
Utilisation prudente ou déconseillée en cas d’antécédents d’accident vasculaire céré-  
bral, un diabète non contrôlé, petits anévrismes asymptomatiques des vaisseaux  
cérébraux, traitement préalable par l’acide acétylsalicylique, forme très légère d’acci  
-
dent vasculaire cérébral, accident vasculaire cérébral très sévère, infarctus étendus,  
patients âgés de plus de 80 ans, glycémie basale < 50 mg/dL ou > 400 mg/dL.  
Aucun traitement antiagrégant plaquettaire ne doit être initié dans les premières  
24 h suivant le traitement thrombolytique.  
Grossesse  
Déconseillé ou contre-indiqué.  
Allaitemen  
t
Déconseillé ou contre-indiqué.  
altéplase  
163  
Effets indésirables  
Saignement au point d’injection, saignement gastro-intestinal, hématémèse, méléna,  
gingival ou urogénital, hémopéricarde, saignement rétropéritonéal, hémorragie céré  
brale, épistaxis, hémoptysie, hémorragie oculaire, ecchymoses. Récidive d’ischémie/  
angor, hypotension, insuffisance cardiaque/œdème pulmonaire, arythmies, arrê  
-
t
cardiaque, choc cardiogénique, récidive de l’infarctus, insuffisance mitrale, embolie  
pulmonaire, autres embolies systémiques/embolie cérébrale et communication  
interventriculaire. Décès. Convulsions, aphasie, troubles de l’élocution, délire,  
encéphalopathie, agitation, confusion, dépression, psychose. Réactions d’hypersen  
-
sibilité, réactions anaphylactiques/anaphylactoïdes graves.  
Conditions de conservation  
À conserver à une température ne dépassant pas 25 °C, dans l’emballage extérieur  
d’origine, à l’abri de la lumière.  
× Home
  • Abréviations
  • acétylsalicylate de DL-lysine
  • bétaméthasone
  • diclofénac
  • kétoprofène
  • méthylprednisolone
  • morphine
  • néfopam
  • paracétamol
  • phloroglucinol/triméthylphloroglucinol
  • piroxicam
  • scopolamine
  • tramadol
  • trimébutine
  • acébutolol
  • amiodarone
  • aténolol
  • buflomédil
  • bumétanide
  • canrénoate de potassium
  • clonidine
  • digoxine
  • dihydralazine
  • diltiazem
  • disopyramide
  • esmolol
  • flécaïnide
  • furosémide
  • iloprost
  • isosorbide dinitrate
  • labétalol
  • lidocaïne
  • molsidomine
  • nicardipine chlorhydrate
  • nitroprussiate de sodium
  • pentoxifylline
  • piribédil
  • propranolol
  • sotalol
  • urapidil
  • vérapamil
  • exénatide
  • glucagon
  • Insuline
  • desmopressine
  • désoxycortone
  • hydrocortisone
  • cimétidine
  • ésoméprazole
  • famotidine
  • métoclopramide
  • métopimazine
  • oméprazole
  • pantoprazole
  • ranitidine
  • somatostatine
  • terlipressine
  • atosiban
  • carbétocine
  • dinoprostone
  • hydroxyprogestérone caproate
  • médroxyprogestérone
  • méthylergométrine
  • oxytocine
  • sulprostone
  • terbutaline
  • altéplase
  • aprotinine
  • complexe prothrombique humain
  • complexe prothrombique humain
  • daltéparine sodique
  • danaparoïde sodique
  • déféroxamine
  • énoxaparine sodique
  • fe r
  • fondaparinux sodique
  • héparine calcique
  • héparine sodique
  • lépirudine
  • nadroparine calcique
  • protamine
  • rétéplase
  • streptokinase
  • ténectéplase
  • tinzaparine sodique
  • urokinase
  • adalimumab
  • alimémazine
  • déxaméthasone
  • dexchlorphéniramine
  • étanercept
  • infliximab
  • méthotrexate
  • prométhazine
  • aciclovi
  • acide fusidique
  • amikacine
  • amoxicilline
  • amoxicilline/acide clavulanique
  • amphotéricine B
  • amphotéricine B
  • amphotéricine B (liposomale)
  • ampicilline
  • antimoniate de méglumine
  • aztréonam
  • bénéthamine benzylpénicilline/
  • benzathine benzylpénicilline
  • benzylpénicilline
  • caspofungine
  • céfapirine
  • céfazoline
  • céfépime
  • céfotaxime
  • cefpirome
  • cefsulodine
  • ceftazidime
  • ceftriaxone
  • céfuroxime
  • cidofovi
  • ciprofloxacine
  • clarithromycine
  • clindamycine
  • cloxacilline
  • colistine (colistiméthate sodique)
  • daptomycine
  • doxycycline
  • enfuvirtide
  • ertapénem
  • érythromycine
  • éthambuto
  • fluconazole
  • flucytosine
  • foscarnet sodique
  • fosfomycine
  • ganciclovir
  • gentamicine
  • imipénem/cilastatine
  • isoniazide
  • itraconazole
  • lévofloxacine
  • lincomycine
  • linézolide
  • méropénème
  • métronidazole
  • mezlocilline
  • nétilmicine
  • ofloxacine
  • ornidazole
  • oxacilline
  • péfloxacine
  • pentamidine
  • pipéracilline/tazobactam
  • quinine
  • quinupristine/dalfopristine
  • rifampicine
  • spectinomycine
  • spiramycine
  • streptomycine
  • sulbactam/ampicilline
  • sulfadoxine/pyriméthamine
  • sulfaméthoxazole/triméthoprime
  • teicoplanine
  • ticarcilline
  • ticarcilline/acide clavulanique
  • tigécycline
  • tobramycine
  • vancomycine
  • voriconazole
  • zidovudine
  • acétylleucine
  • acide valproïque sel de sodium
  • clonazépam
  • diazépam
  • dihydroergotamine
  • fosphénytoïne sodique
  • lévétiracétam
  • mannitol
  • phénobarbital
  • phénytoïne
  • sumatriptan
  • tétracosactide
  • trihexyphénidyle
  • tropatépine
  • acétazolamide
  • salbutamol
  • amisulpride
  • amitriptyline
  • chlorpromazine
  • citalopram
  • clomipramine
  • clorazépate
  • cyamémazine
  • doxépine
  • dropéridol
  • flupentixol
  • fluphénazine
  • halopéridol
  • halopéridol décanoate
  • hydroxyzine
  • lévomépromazine
  • loxapine
  • méprobamate
  • olanzapine
  • perphénazine
  • pipotiazine
  • rispéridone
  • sulpiride
  • tiapride
  • zuclopenthixol acétate
  • zuclopenthixol décanoate
  • acide ibandronique
  • acide pamidronique ou pamidronate
  • acide zolédronique
  • thiocolchicoside
  • acétylcystéïne ou N-acétylcystéïne
  • adénosine triphosphate
  • atropine
  • calcium édétate de sodium
  • dobutamine
  • dopéxamine
  • épinéphine
  • flumazéni
  • hydroxocobalamine
  • immunoglobulines antidigoxine ovin
  • isoprénaline
  • naloxone
  • norépinéphrine
  • pralidoxime