Bienvenue Sur Medecine Pro


37  
iloprost  
Anti-ischémique  
®
Ilomédine  
Contre-indications  
Grossesse. Allaitement. Hypersensibilité à l’iloprost où à l’un des excipients. Affections  
où le risque hémorragique peut être accru à cause des effets de l’iloprost sur les pla-  
quettes, ulcère gastrique ou duodénal en évolution, traumatisme, hémorragie  
intracrânienne. Troubles coronariens sévères ou angor instable. Infarctus du myocarde  
dans les six mois précédents. Insuffisance cardiaque aiguë ou chronique (classificatio  
n
NYHA II à IV). Troubles du rythme sévères. Œdème pulmonaire.  
Perfusion IV ou P.S.E.  
Ischémie chronique sévère des membres inférieurs  
chez les patients ayant un risque d’amputation  
et chez lesquels la revascularisation par chirurgie  
Indication  
ou angioplastie a échoué ou n’est pas indiquée  
après confrontation médico-radio-chirurgicale.  
Phénomènes de Raynaud sévères avec troubles trophiques  
en évolution.  
Recherche de la dose maximale tolérée  
:
2
0
à 3 premiers jours de traitement. Début de la perfusion :  
,5 ng/kg/min pendant 30 min.  
Augmentation toutes les 30 min, par paliers de 0,5 ng/kg/min  
jusqu’à un maximum de 2,0 ng/kg/min.  
Objectif : entre 0,5 et 2,0 ng/kg/min.  
En cas de céphalées, nausées, baisse de la pression artérielle :  
réduire le débit de perfusion jusqu’à trouver la dose maximale  
bien tolérée. Si les effets indésirables sont sévères,  
interrompre la perfusion.  
Traitement de l’ischémie chronique sévère des membres inférieurs :  
Entre 0,5 et 2 ng/kg/min, perfusion de 6 h/24 h.  
Pendant 4 semaines ou moins en cas d’efficacité précoce :  
dose tolérée déterminée pendant les 2 ou 3 premiers jours  
de traitement.  
Posologie  
Phénomènes de Raynaud sévères  
: entre 1,5 à 2 ng/kg/min  
selon la tolérance du patient.  
Débuter à 0,5 ng/kg/min (soit 10 mL/h) et augmenté  
progressivement toutes les 30 min pour atteindre  
la dose maximale tolérée par le patient.  
Durée de perfusion : 6 h/24 h pendant 5 jours consécutifs :  
dose maximale tolérée déterminée pendant les premiers jours  
de traitement. Répétition des cures à intervalles de  
à 12 semaines (et jamais inférieurs à 4 semaines).  
6
70  
Cardiologie  
Perfusion IV ou P.S.E.  
Insuffisance rénale nécessitant une dialyse, insuffisance hépatique  
sévère : titration initiale prudente. Réduction de dose nécessaire.  
Présentatio  
n
Solution à 0,05 mg/0,5 mL.  
Solution prête à l’emploi.  
Préparatio  
n
(
Reconstitution)  
Dilution en cas d’utilisation d’une pompe automatique : 50 μg,  
soit 0,5 mL dans 250 mL de chlorure de sodium 0,9 %  
ou glucosé 5 % donnant une concentration de 0,2 μg/mL.  
Dilution en cas d’utilisation d’une seringue automatique : 50 μg,  
soit 0,5 mL dans 25 mL de chlorure de sodium 0,9 %  
ou glucosé 5 % donnant une concentration de 2 μg/mL.  
Agité la solution après dilution.  
Préparatio  
Dilution)  
n
(
VVP ou VVC.  
Administration  
Perfusion IV et P.S.E. : vitesse de perfusion : voir tableaux  
suivants.  
Vitesse de perfusion pompe automatique pour 50 μg/250 mL (mL/h).  
Poids (kg)  
40  
50  
60  
70  
80  
90  
100  
110  
Posologie (ng/kg/min)  
0
1
1
2
,5  
,0  
,5  
,0  
6,0  
7,5  
9,0  
10,5 12,0 13,5 15,0 16,5  
12,0 15,0 18,0 21,0 24,0 27,0 30,0 33,0  
18,0 22,5 27,0 31,5 36,0 40,5 45,0 49,5  
24,0 30,0 36,0 42,0 48,0 54,0 60,0  
66  
Vitesse de perfusion P.S.E. pour 50 μg/25 mL (mL/h).  
Poids (kg)  
40  
50  
60  
70  
80  
90  
100  
110  
Posologie (ng/kg/min)  
0
1
1
2
,5  
,0  
,5  
,0  
0,60 0,75 0,90 1,05 1,20 1,35 1,50 1,65  
1,2 1,5 1,8 2,1 2,4 2,7 3,0 3,3  
1,80 2,25 2,70 3,15 3,60 4,05 4,50 4,95  
2,4 3,0 3,6 4,2 4,8 5,4 6,0 6,6  
iloprost  
71  
Incompatibilités  
Ne pas mélanger à un autre médicament dans le même flacon, dans la même  
seringue ou en même temps dans la même ligne de perfusion.  
Précautions d’emploi – surveillance  
Utilisation prudente ou déconseillée en cas de pression artérielle basse, antécéden  
d’accident cérébrovasculaire au cours des 3 derniers mois.  
t
Ne pas retarder le recours à la chirurgie chez les patients nécessitant une amputatio  
n
urgente.  
Arrêt du tabagisme indispensable.  
Contrôle de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque réalisé avant la mise  
en route de la perfusion et à chaque palier d’augmentation de dose.  
Surveillance de l’électrocardiogramme chez les patients ayant une pathologie  
cardiaque.  
Possible hypotension orthostatique en fin de perfusion.  
En cas de contact avec la peau, laver abondamment et immédiatement avec de l’ea  
ou du soluté physiologique.  
u
Érythème, douleur, phlébite possibles au point d’injection.  
Grossesse  
Déconseillé ou contre-indiqué.  
Allaitemen  
t
Déconseillé ou contre-indiqué.  
Effets indésirables  
Anorexie. Apathie. Anxiété, dépression, hallucinations. Céphalées. Sensation de  
vertige/vertige, paresthésie, sensation pulsatile, hyperesthésie, nervosité, agitation,  
somnolence. Tremblements, migraine, syncope. Anomalie de la vision. Bradycardie.  
Troubles du rythme, infarctus du myocarde. Bouffées vasomotrices. Hypotension.  
Accident cérébrovasculaire, thrombose veineuse profonde, embolie pulmonaire.  
Asthme. Toux. Nausées, vomissements. Diarrhées, douleur abdominale. Dyspepsie,  
ténesme, constipation, dysphagie, diarrhée hémorragique, sécheresse buccale,  
dysgueusie. Rectite. Atteinte hépatique. Sudation. Prurit. Douleur des mâchoires,  
myalgie, arthralgie. Crampes musculaires. Dysurie.  
Douleur localisée/générale, sensation de chaleur généralisée, malaise, asthénie, soif.  
Conditions de conservation  
À température ambiante.  
× Home
  • Abréviations
  • acétylsalicylate de DL-lysine
  • bétaméthasone
  • diclofénac
  • kétoprofène
  • méthylprednisolone
  • morphine
  • néfopam
  • paracétamol
  • phloroglucinol/triméthylphloroglucinol
  • piroxicam
  • scopolamine
  • tramadol
  • trimébutine
  • acébutolol
  • amiodarone
  • aténolol
  • buflomédil
  • bumétanide
  • canrénoate de potassium
  • clonidine
  • digoxine
  • dihydralazine
  • diltiazem
  • disopyramide
  • esmolol
  • flécaïnide
  • furosémide
  • iloprost
  • isosorbide dinitrate
  • labétalol
  • lidocaïne
  • molsidomine
  • nicardipine chlorhydrate
  • nitroprussiate de sodium
  • pentoxifylline
  • piribédil
  • propranolol
  • sotalol
  • urapidil
  • vérapamil
  • exénatide
  • glucagon
  • Insuline
  • desmopressine
  • désoxycortone
  • hydrocortisone
  • cimétidine
  • ésoméprazole
  • famotidine
  • métoclopramide
  • métopimazine
  • oméprazole
  • pantoprazole
  • ranitidine
  • somatostatine
  • terlipressine
  • atosiban
  • carbétocine
  • dinoprostone
  • hydroxyprogestérone caproate
  • médroxyprogestérone
  • méthylergométrine
  • oxytocine
  • sulprostone
  • terbutaline
  • altéplase
  • aprotinine
  • complexe prothrombique humain
  • complexe prothrombique humain
  • daltéparine sodique
  • danaparoïde sodique
  • déféroxamine
  • énoxaparine sodique
  • fe r
  • fondaparinux sodique
  • héparine calcique
  • héparine sodique
  • lépirudine
  • nadroparine calcique
  • protamine
  • rétéplase
  • streptokinase
  • ténectéplase
  • tinzaparine sodique
  • urokinase
  • adalimumab
  • alimémazine
  • déxaméthasone
  • dexchlorphéniramine
  • étanercept
  • infliximab
  • méthotrexate
  • prométhazine
  • aciclovi
  • acide fusidique
  • amikacine
  • amoxicilline
  • amoxicilline/acide clavulanique
  • amphotéricine B
  • amphotéricine B
  • amphotéricine B (liposomale)
  • ampicilline
  • antimoniate de méglumine
  • aztréonam
  • bénéthamine benzylpénicilline/
  • benzathine benzylpénicilline
  • benzylpénicilline
  • caspofungine
  • céfapirine
  • céfazoline
  • céfépime
  • céfotaxime
  • cefpirome
  • cefsulodine
  • ceftazidime
  • ceftriaxone
  • céfuroxime
  • cidofovi
  • ciprofloxacine
  • clarithromycine
  • clindamycine
  • cloxacilline
  • colistine (colistiméthate sodique)
  • daptomycine
  • doxycycline
  • enfuvirtide
  • ertapénem
  • érythromycine
  • éthambuto
  • fluconazole
  • flucytosine
  • foscarnet sodique
  • fosfomycine
  • ganciclovir
  • gentamicine
  • imipénem/cilastatine
  • isoniazide
  • itraconazole
  • lévofloxacine
  • lincomycine
  • linézolide
  • méropénème
  • métronidazole
  • mezlocilline
  • nétilmicine
  • ofloxacine
  • ornidazole
  • oxacilline
  • péfloxacine
  • pentamidine
  • pipéracilline/tazobactam
  • quinine
  • quinupristine/dalfopristine
  • rifampicine
  • spectinomycine
  • spiramycine
  • streptomycine
  • sulbactam/ampicilline
  • sulfadoxine/pyriméthamine
  • sulfaméthoxazole/triméthoprime
  • teicoplanine
  • ticarcilline
  • ticarcilline/acide clavulanique
  • tigécycline
  • tobramycine
  • vancomycine
  • voriconazole
  • zidovudine
  • acétylleucine
  • acide valproïque sel de sodium
  • clonazépam
  • diazépam
  • dihydroergotamine
  • fosphénytoïne sodique
  • lévétiracétam
  • mannitol
  • phénobarbital
  • phénytoïne
  • sumatriptan
  • tétracosactide
  • trihexyphénidyle
  • tropatépine
  • acétazolamide
  • salbutamol
  • amisulpride
  • amitriptyline
  • chlorpromazine
  • citalopram
  • clomipramine
  • clorazépate
  • cyamémazine
  • doxépine
  • dropéridol
  • flupentixol
  • fluphénazine
  • halopéridol
  • halopéridol décanoate
  • hydroxyzine
  • lévomépromazine
  • loxapine
  • méprobamate
  • olanzapine
  • perphénazine
  • pipotiazine
  • rispéridone
  • sulpiride
  • tiapride
  • zuclopenthixol acétate
  • zuclopenthixol décanoate
  • acide ibandronique
  • acide pamidronique ou pamidronate
  • acide zolédronique
  • thiocolchicoside
  • acétylcystéïne ou N-acétylcystéïne
  • adénosine triphosphate
  • atropine
  • calcium édétate de sodium
  • dobutamine
  • dopéxamine
  • épinéphine
  • flumazéni
  • hydroxocobalamine
  • immunoglobulines antidigoxine ovin
  • isoprénaline
  • naloxone
  • norépinéphrine
  • pralidoxime