Bienvenue Sur Medecine Pro


2
33 fosphénytoïne sodique  
Anticonvulsivant ou antiépileptique : hydantoïne  
®
Prodilantin  
Contre-indications  
Hypersensibilité aux dérivés de l’hydantoïne, aux anticonvulsivants aromatiques ou à  
l’un des composants. Bradycardie sinusale. Maladie du sinus auriculaire non appareillé.  
Bloc auriculoventriculaire de 2e degré non appareillé. Bloc auriculoventriculaire de  
e
3
degré non appareillé. Maladie de Stokes-Adams. Porphyrie aiguë intermittente.  
Intramusculaire ou Perfusion IV  
Contrôle de l’état de mal épileptique de type tonicoclonique.  
Prévention et traitement des crises convulsives survenant  
après une intervention neurochirurgicale et/ou un traumatisme  
Indication  
crânien.  
Substitution de la phénytoïne orale lorsque l’administration orale  
est impossible et/ou contre-indiquée.  
Équivalents de phénytoïne sodique (EP) : 1,5 mg  
de fosphénytoïne sodique équivaut à 1 mg d’EP.  
Adulte  
:
État de mal épileptique : administrer du diazépa  
m
ou du lorazépam par voie IV avant d’administrer  
de la fosphénytoïne.  
Fosphénytoïne : dose de charge : 15 mg d’EP/kg en 1 dose  
en perfusion IV, débit recommandé : 100 à 150 mg d’EP/min  
(
ne pas dépasser 150 mg d’EP/min même en situation d’urgence).  
Dose d’entretien : 4 à 5 mg d’EP/kg/24 h en perfusion IV  
avec un débit de 50 à 100 mg d’EP/min) ou en IM.  
(
En 1 à 2 injections. Relais voie oral dès que possible.  
Administration IM de fosphénytoïne contre-indiquée dans l’état  
de mal épileptique. Si l’administration de fosphénytoïne  
ne permet pas d’arrêter les crises, envisager d’autres  
antiépileptiques.  
Posologie  
Traitement ou prévention des crises d’épilepsie :  
Dose de charge : 10 à 15 mg d’EP/kg, en dose unique  
par perfusion IV (avec un débit de 50 à 100 mg d’EP/min  
sans dépasser 150 mg d’EP/min) ou injection IM.  
Dose d’entretien : 4 à 5 mg d’EP/kg/24 h en perfusion IV  
(
avec un débit de 50 à 100 mg d’EP/min) ou en IM.  
En 1 à 2 injections. Relais voie oral dès que possible.  
Substitution temporaire de la phénytoïne orale  
par la fosphénytoïne :  
Mêmes doses et mêmes fréquences d’administration  
que pour la phénytoïne orale.  
Débit recommandé pour la perfusion IV : 50 à 100 mg d’EP/min.  
438  
Neurologie  
Intramusculaire ou Perfusion IV  
Pas de données sur l’utilisation systémique de la fosphénytoïne  
au-delà de 5 jours.  
Enfant  
:
Administration chez l’enfant (âgé de 5 ans ou plus)  
en perfusion IV, aux mêmes doses (en mg d’EP/kg)  
que chez l’adulte.  
État de mal épileptique : administrer du diazépa  
m
ou du lorazépam par voie IV avant administration  
de fosphénytoïne.  
Fosphénytoïne : dose de charge : 15 mg d’EP/kg en 1 dose  
en perfusion IV, débit recommandé : 2 à 3 mg d’EP/kg/mi  
ne pas dépasser 3 mg d’EP/kg/min ou 150 mg d’EP/min).  
Dose d’entretien : 4 à 5 mg d’EP/kg/24 h en perfusion IV  
en 1 à 4 injections/24 h. Débit de 1 à 2 mg d’EP/kg/mi  
n
(
n
sans dépasser 100 mg d’EP/min. Relais voie oral dès que possible.  
Si l’administration de fosphénytoïne ne permet pas de contrôler  
les crises, envisager d’autres antiépileptiques.  
Traitement ou prévention des crises d’épilepsie :  
Dose de charge : 10 à 15 mg d’EP/kg, en une dose  
par perfusion IV avec un débit de 1 à 2 mg d’EP/kg/mi  
sans dépasser 3 mg d’EP/kg/min ou 150 mg d’EP/min.  
Dose d’entretien : 4 à 5 mg d’EP/kg/24 en perfusion IV  
n
en 1 à 4 injections/24 h avec débit de 1 à 2 mg d’EP/kg/mi  
sans dépasser 100 mg d’EP/min.  
n
Ajuster les doses d’entretien en fonction de la réponse du patient  
et des concentrations plasmatiques résiduelles. Relais voie orale  
dès que possible.  
Substitution temporaire de la phénytoïne orale  
par la fosphénytoïne :  
Uniquement en perfusion IV.  
Mêmes doses et mêmes fréquences d’administration  
que pour la phénytoïne orale.  
Débit recommandé : 1 à 2 mg d’EP/kg/min sans dépasser 50  
à 100 mg d’EP/min.  
Ajuster les doses d’entretien en fonction de la réponse  
du patient et des concentrations plasmatiques résiduelles.  
Relais voie orale dès que possible.  
Pas de données sur l’utilisation systémique de la fosphénytoïne  
au-delà de 5 jours.  
Sujet âgé :  
Diminution de la dose de charge et/ou du débit de la perfusion :  
réduction de 10 à 25 %. Doses d’entretien plus faibles ou moins  
fréquentes. Surveillance médicale attentive est nécessaire.  
Insuffisance rénale, insuffisance hépatique ou hypoalbuminémie :  
Sauf en cas d’état de mal épileptique, diminution de la dose  
de charge et/ou du débit de la perfusion et utilisation des dose  
d’entretien plus faibles ou moins fréquentes (envisage  
s
r
une réduction de 10 à 25 % de la dose ou du débit).  
Surveillance médicale attentive nécessaire.  
440  
Neurologie  
Allaitemen  
t
Déconseillé ou contre-indiqué.  
Effets indésirables  
Nystagmus. Sensation de vertige. Paresthésie. Ataxie. Tremblement. Stupeur. Vertige.  
Euphorie. Somnolence. Fasciculation musculaire. Nervosité. Trouble de l’élocution.  
Confusion mentale. Insomnie. Dyskinésie. Neuropathie périphérique sensitive. Crise  
convulsive. Trouble neurosensoriel. Hypotension artérielle. Vasodilatation périphérique.  
Trouble de la conduction cardiaque. Asystolie. Fibrillation ventriculaire. Collapsus car  
-
diovasculaire. Trouble respiratoire. Pneumopathie. Ecchymose. Thrombopénie.  
Leucopénie. Granulopénie. Agranulocytose. Pancytopénie. Anémie aplastique. Hépa-  
topathie. Néphropathie interstitielle. Nausées. Vomissements. Sécheresse buccale.  
Dysgueusie. Constipation. Œdème de la face. Hyperplasie gingivale. Hirsutisme. Hyper  
-
trichose. Maladie de La Peyronie. Maladie de Dupuytren. Acouphène. Atteinte  
cochléaire. Modification de la vision. Syndrome d’hypersensibilité, fièvre, éruptions  
cutanées, adénopathie, hépatotoxicité, insuffisance hépatique aiguë, ictère, hépato-  
mégalie, augmentation des transaminases. Insuffisance hépatique aiguë. Syndrome  
lupique. Périartérite noueuse. Anomalie des immunoglobulines. Céphalée. Douleur.  
Asthénie. Frisson. Arthropathie. Augmentation de la glycémie.  
× Home
  • Abréviations
  • acétylsalicylate de DL-lysine
  • bétaméthasone
  • diclofénac
  • kétoprofène
  • méthylprednisolone
  • morphine
  • néfopam
  • paracétamol
  • phloroglucinol/triméthylphloroglucinol
  • piroxicam
  • scopolamine
  • tramadol
  • trimébutine
  • acébutolol
  • amiodarone
  • aténolol
  • buflomédil
  • bumétanide
  • canrénoate de potassium
  • clonidine
  • digoxine
  • dihydralazine
  • diltiazem
  • disopyramide
  • esmolol
  • flécaïnide
  • furosémide
  • iloprost
  • isosorbide dinitrate
  • labétalol
  • lidocaïne
  • molsidomine
  • nicardipine chlorhydrate
  • nitroprussiate de sodium
  • pentoxifylline
  • piribédil
  • propranolol
  • sotalol
  • urapidil
  • vérapamil
  • exénatide
  • glucagon
  • Insuline
  • desmopressine
  • désoxycortone
  • hydrocortisone
  • cimétidine
  • ésoméprazole
  • famotidine
  • métoclopramide
  • métopimazine
  • oméprazole
  • pantoprazole
  • ranitidine
  • somatostatine
  • terlipressine
  • atosiban
  • carbétocine
  • dinoprostone
  • hydroxyprogestérone caproate
  • médroxyprogestérone
  • méthylergométrine
  • oxytocine
  • sulprostone
  • terbutaline
  • altéplase
  • aprotinine
  • complexe prothrombique humain
  • complexe prothrombique humain
  • daltéparine sodique
  • danaparoïde sodique
  • déféroxamine
  • énoxaparine sodique
  • fe r
  • fondaparinux sodique
  • héparine calcique
  • héparine sodique
  • lépirudine
  • nadroparine calcique
  • protamine
  • rétéplase
  • streptokinase
  • ténectéplase
  • tinzaparine sodique
  • urokinase
  • adalimumab
  • alimémazine
  • déxaméthasone
  • dexchlorphéniramine
  • étanercept
  • infliximab
  • méthotrexate
  • prométhazine
  • aciclovi
  • acide fusidique
  • amikacine
  • amoxicilline
  • amoxicilline/acide clavulanique
  • amphotéricine B
  • amphotéricine B
  • amphotéricine B (liposomale)
  • ampicilline
  • antimoniate de méglumine
  • aztréonam
  • bénéthamine benzylpénicilline/
  • benzathine benzylpénicilline
  • benzylpénicilline
  • caspofungine
  • céfapirine
  • céfazoline
  • céfépime
  • céfotaxime
  • cefpirome
  • cefsulodine
  • ceftazidime
  • ceftriaxone
  • céfuroxime
  • cidofovi
  • ciprofloxacine
  • clarithromycine
  • clindamycine
  • cloxacilline
  • colistine (colistiméthate sodique)
  • daptomycine
  • doxycycline
  • enfuvirtide
  • ertapénem
  • érythromycine
  • éthambuto
  • fluconazole
  • flucytosine
  • foscarnet sodique
  • fosfomycine
  • ganciclovir
  • gentamicine
  • imipénem/cilastatine
  • isoniazide
  • itraconazole
  • lévofloxacine
  • lincomycine
  • linézolide
  • méropénème
  • métronidazole
  • mezlocilline
  • nétilmicine
  • ofloxacine
  • ornidazole
  • oxacilline
  • péfloxacine
  • pentamidine
  • pipéracilline/tazobactam
  • quinine
  • quinupristine/dalfopristine
  • rifampicine
  • spectinomycine
  • spiramycine
  • streptomycine
  • sulbactam/ampicilline
  • sulfadoxine/pyriméthamine
  • sulfaméthoxazole/triméthoprime
  • teicoplanine
  • ticarcilline
  • ticarcilline/acide clavulanique
  • tigécycline
  • tobramycine
  • vancomycine
  • voriconazole
  • zidovudine
  • acétylleucine
  • acide valproïque sel de sodium
  • clonazépam
  • diazépam
  • dihydroergotamine
  • fosphénytoïne sodique
  • lévétiracétam
  • mannitol
  • phénobarbital
  • phénytoïne
  • sumatriptan
  • tétracosactide
  • trihexyphénidyle
  • tropatépine
  • acétazolamide
  • salbutamol
  • amisulpride
  • amitriptyline
  • chlorpromazine
  • citalopram
  • clomipramine
  • clorazépate
  • cyamémazine
  • doxépine
  • dropéridol
  • flupentixol
  • fluphénazine
  • halopéridol
  • halopéridol décanoate
  • hydroxyzine
  • lévomépromazine
  • loxapine
  • méprobamate
  • olanzapine
  • perphénazine
  • pipotiazine
  • rispéridone
  • sulpiride
  • tiapride
  • zuclopenthixol acétate
  • zuclopenthixol décanoate
  • acide ibandronique
  • acide pamidronique ou pamidronate
  • acide zolédronique
  • thiocolchicoside
  • acétylcystéïne ou N-acétylcystéïne
  • adénosine triphosphate
  • atropine
  • calcium édétate de sodium
  • dobutamine
  • dopéxamine
  • épinéphine
  • flumazéni
  • hydroxocobalamine
  • immunoglobulines antidigoxine ovin
  • isoprénaline
  • naloxone
  • norépinéphrine
  • pralidoxime