Bienvenue Sur Medecine Pro


1
33 adalimumab  
Inhibiteur du TNF-alpha  
®
Humira  
Contre-indications  
Hypersensibilité au principe actif ou à l’un des excipients. Tuberculose évolutive ou  
autres infections sévères telles que sepsis et infections opportunistes. Insuffisance car  
-
diaque modérée à sévère (NYHA classes III/IV).  
Sous-cutanée  
Adulte.  
Polyarthrite rhumatoïde modérément à sévèrement active  
de l’adulte, lorsque la réponse aux traitements de fond, y compris  
le méthotrexate, est inadéquate. En association au méthotrexate  
ou en monothérapie en cas d’intolérance au méthotrexate  
ou lorsque la poursuite du traitement avec le méthotrexate  
est inadaptée.  
Polyarthrite rhumatoïde sévère, active et évolutive chez les adultes  
non précédemment traités par le méthotrexate.  
En association au méthotrexate ou en monothérapie  
en cas d’intolérance au méthotrexate ou lorsque la poursuite  
du traitement avec le méthotrexate est inadaptée.  
Rhumatisme psoriasique actif et évolutif chez l’adulte  
lorsque la réponse à un traitement de fond antérieur  
a été inadéquate.  
Spondylarthrite ankylosante sévère et active chez l’adulte  
Indication  
ayant eu une réponse inadéquate au traitement conventionnel.  
Maladie de Crohn active, sévère, chez les patients qui n’ont pas  
répondu malgré un traitement approprié et bien conduit  
par un corticoïde et/ou un immunosuppresseur ou chez lesquels  
ce traitement est contre-indiqué ou mal toléré.  
Traitement d’induction : en association avec des corticoïdes.  
En monothérapie en cas d’intolérance aux corticoïdes  
ou lorsque la poursuite du traitement corticoïde n’est pas  
appropriée.  
Psoriasis en plaques, modéré à sévère, chez les patients adultes  
qui ne répondent pas à d’autres traitements systémiques  
comme la ciclosporine, le méthotrexate ou la puvathérapie,  
ou chez lesquels ces traitements sont contre-indiqués ou ma  
tolérés.  
l
Polyarthrite rhumatoïd  
e : 40 mg toutes les 2 semaines.  
Poursuite de l’administration de méthotrexate.  
En monothérapie, augmentation à 40 mg toutes les semaines  
possible.  
Posologie  
Poursuite possible des glucocorticoïdes, des salicylés, des AINS  
ou des antalgiques.  
adalimumab  
223  
Sous-cutanée  
Rhumatisme psoriasique et spondylarthrite ankylosant  
e :  
4
0 mg en dose unique toutes les 2 semaines. Réponse clinique  
habituelle en 12 semaines. Poursuite du traitement reconsidérée  
en l’absence de réponse dans ce délai.  
Maladie de Crohn  
:
Traitement d’induction : 80 mg à la semaine 0,  
suivis de 40 mg à la semaine 2. Si nécessité d’obteni  
r
une réponse plus rapide : 160 mg à la semaine 0 (4 injections/24  
ou 2 injections/24 h pendant 2 jours consécutifs),  
h
8
0 mg à la semaine 2 (risque d’événements indésirables majoré).  
Traitement d’entretien : 40 mg toutes les 2 semaines.  
Ré-administration possible après arrêt du traitement si les signes  
et symptômes de la maladie réapparaissent.  
L’expérience de la ré-administration du traitement au-delà  
de 8 semaines après la dose précédente est limitée.  
En cas de diminution de la réponse au traitement, augmentatio  
n
à 40 mg toutes les semaines possible.  
En cas d’absence de réponse à la semaine 4, poursuite possible  
jusqu’à la semaine 12. Poursuite du traitement reconsidérée  
en l’absence de réponse dans ce délai.  
Diminution progressive possible des corticoïdes.  
Psoriasis : première injection de 80 mg, puis 40 mg 1 semaine  
après en poursuivant 1 semaine sur 2 à 40 mg.  
Poursuite du traitement au-delà de 16 semaines reconsidérée  
en l’absence de réponse dans ce délai.  
Insuffisant rénal ou hépatique : pas de posologie recommandée.  
Présentation  
Préparation  
Seringues unidoses préremplies : solution à 40 mg/0,8 mL.  
Solution prête à l’emploi.  
(
Reconstitution)  
Préparation  
Pas de dilution.  
SC.  
(
Dilution)  
Administration  
Incompatibilités  
Ne pas mélanger à un autre médicament.  
Précautions d’emploi – surveillance  
Médicament à prescription restreinte et/ou d’exception.  
Utilisation prudente ou déconseillée en cas d’infections évolutives non contrôlées  
aiguës, chroniques ou localisées, antécédents d’infection récidivante, conditions sous  
-
jacentes susceptibles de prédisposer aux infections, médicaments immunosup-  
presseurs, maladie démyélinisante du système nerveux central préexistante ou de  
survenue récente, BPCO, tabagisme important, insuffisance cardiaque légère  
(
NYHA classes I/II), interventions chirurgicales.  
224  
Immunologie  
Recherche des infections avant, pendant, et après le traitement jusqu’à 5 mois après  
l’arrêt. Interrompre le traitement en cas d’infections graves, septicémies, tubercu-  
loses, et autres infections opportunistes.  
Dépistage préalable d’infection à VHB.  
Risque de tumeurs malignes et troubles lymphoprolifératifs.  
Recherche d’un cancer cutané autre que mélanome avant et pendant le traitemen  
t
notamment chez les patients ayant des antécédents de traitement immunosuppresseur  
intense ou atteints de psoriasis et ayant des antécédents de puvathérapie.  
Remettre une carte spéciale de surveillance aux patients.  
Optimisation des autres traitements pendant le traitement (corticoïdes,  
immunomodulateurs).  
Ne pas administrer de vaccins vivants chez les patients traités.  
Association à l’anakinra non recommandée.  
Dans la maladie de Crohn, l’échec au traitement peut indiquer la présence de sté  
-
noses fibreuses fixes pouvant nécessiter un traitement chirurgical.  
Érythème, prurit, saignement, douleur, tuméfaction possibles au point d’injection.  
Grossesse  
Déconseillé ou contre-indiqué.  
Allaitemen  
t
Déconseillé ou contre-indiqué.  
Effets indésirables  
Asthénie. Céphalées. Sensations vertigineuses. Nausées, vomissements, diarrhée,  
constipation, douleurs abdominale. Infections des voies respiratoires supérieures,  
pneumopathie. Infections urinaires. Herpès. Candidoses. Tuberculose. Syndrome  
pseudo-grippal. Prurit. Éruption cutanées. Hyperlipidémies. Réactions anaphylactiques.  
Insomnie. Somnolence. Dépression, agitation. Paresthésies, vertiges. Tremblements.  
Troubles visuels. Arthralgies, myalgies. Diminution de l’hémoglobine, leucopénie, throm-  
bopénie, purpura. Augmentation des enzymes hépatiques. Augmentation de l’uricémie,  
de la LDH, de la CPK, des PAL, de l’urée sanguine. Hypokaliémie. Hématurie, protéi  
-
nurie. Œdèmes, prise de poids. Hypertension artérielle, vasodilatation. Douleur  
thoracique. Migraine. Crampes musculaires.  
Conditions de conservation  
Entre 2 et 8 °C (au réfrigérateur).  
Conserver la seringue dans l’emballage extérieur.  
Ne pas congeler.  
× Home
  • Abréviations
  • acétylsalicylate de DL-lysine
  • bétaméthasone
  • diclofénac
  • kétoprofène
  • méthylprednisolone
  • morphine
  • néfopam
  • paracétamol
  • phloroglucinol/triméthylphloroglucinol
  • piroxicam
  • scopolamine
  • tramadol
  • trimébutine
  • acébutolol
  • amiodarone
  • aténolol
  • buflomédil
  • bumétanide
  • canrénoate de potassium
  • clonidine
  • digoxine
  • dihydralazine
  • diltiazem
  • disopyramide
  • esmolol
  • flécaïnide
  • furosémide
  • iloprost
  • isosorbide dinitrate
  • labétalol
  • lidocaïne
  • molsidomine
  • nicardipine chlorhydrate
  • nitroprussiate de sodium
  • pentoxifylline
  • piribédil
  • propranolol
  • sotalol
  • urapidil
  • vérapamil
  • exénatide
  • glucagon
  • Insuline
  • desmopressine
  • désoxycortone
  • hydrocortisone
  • cimétidine
  • ésoméprazole
  • famotidine
  • métoclopramide
  • métopimazine
  • oméprazole
  • pantoprazole
  • ranitidine
  • somatostatine
  • terlipressine
  • atosiban
  • carbétocine
  • dinoprostone
  • hydroxyprogestérone caproate
  • médroxyprogestérone
  • méthylergométrine
  • oxytocine
  • sulprostone
  • terbutaline
  • altéplase
  • aprotinine
  • complexe prothrombique humain
  • complexe prothrombique humain
  • daltéparine sodique
  • danaparoïde sodique
  • déféroxamine
  • énoxaparine sodique
  • fe r
  • fondaparinux sodique
  • héparine calcique
  • héparine sodique
  • lépirudine
  • nadroparine calcique
  • protamine
  • rétéplase
  • streptokinase
  • ténectéplase
  • tinzaparine sodique
  • urokinase
  • adalimumab
  • alimémazine
  • déxaméthasone
  • dexchlorphéniramine
  • étanercept
  • infliximab
  • méthotrexate
  • prométhazine
  • aciclovi
  • acide fusidique
  • amikacine
  • amoxicilline
  • amoxicilline/acide clavulanique
  • amphotéricine B
  • amphotéricine B
  • amphotéricine B (liposomale)
  • ampicilline
  • antimoniate de méglumine
  • aztréonam
  • bénéthamine benzylpénicilline/
  • benzathine benzylpénicilline
  • benzylpénicilline
  • caspofungine
  • céfapirine
  • céfazoline
  • céfépime
  • céfotaxime
  • cefpirome
  • cefsulodine
  • ceftazidime
  • ceftriaxone
  • céfuroxime
  • cidofovi
  • ciprofloxacine
  • clarithromycine
  • clindamycine
  • cloxacilline
  • colistine (colistiméthate sodique)
  • daptomycine
  • doxycycline
  • enfuvirtide
  • ertapénem
  • érythromycine
  • éthambuto
  • fluconazole
  • flucytosine
  • foscarnet sodique
  • fosfomycine
  • ganciclovir
  • gentamicine
  • imipénem/cilastatine
  • isoniazide
  • itraconazole
  • lévofloxacine
  • lincomycine
  • linézolide
  • méropénème
  • métronidazole
  • mezlocilline
  • nétilmicine
  • ofloxacine
  • ornidazole
  • oxacilline
  • péfloxacine
  • pentamidine
  • pipéracilline/tazobactam
  • quinine
  • quinupristine/dalfopristine
  • rifampicine
  • spectinomycine
  • spiramycine
  • streptomycine
  • sulbactam/ampicilline
  • sulfadoxine/pyriméthamine
  • sulfaméthoxazole/triméthoprime
  • teicoplanine
  • ticarcilline
  • ticarcilline/acide clavulanique
  • tigécycline
  • tobramycine
  • vancomycine
  • voriconazole
  • zidovudine
  • acétylleucine
  • acide valproïque sel de sodium
  • clonazépam
  • diazépam
  • dihydroergotamine
  • fosphénytoïne sodique
  • lévétiracétam
  • mannitol
  • phénobarbital
  • phénytoïne
  • sumatriptan
  • tétracosactide
  • trihexyphénidyle
  • tropatépine
  • acétazolamide
  • salbutamol
  • amisulpride
  • amitriptyline
  • chlorpromazine
  • citalopram
  • clomipramine
  • clorazépate
  • cyamémazine
  • doxépine
  • dropéridol
  • flupentixol
  • fluphénazine
  • halopéridol
  • halopéridol décanoate
  • hydroxyzine
  • lévomépromazine
  • loxapine
  • méprobamate
  • olanzapine
  • perphénazine
  • pipotiazine
  • rispéridone
  • sulpiride
  • tiapride
  • zuclopenthixol acétate
  • zuclopenthixol décanoate
  • acide ibandronique
  • acide pamidronique ou pamidronate
  • acide zolédronique
  • thiocolchicoside
  • acétylcystéïne ou N-acétylcystéïne
  • adénosine triphosphate
  • atropine
  • calcium édétate de sodium
  • dobutamine
  • dopéxamine
  • épinéphine
  • flumazéni
  • hydroxocobalamine
  • immunoglobulines antidigoxine ovin
  • isoprénaline
  • naloxone
  • norépinéphrine
  • pralidoxime